truie

 

définitions

truie ​​​ nom féminin

Femelle du porc, du verrat. Une truie et ses porcelets.
 

synonymes

truie nom féminin

coche (vieux ou région.)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Si une truie est pressée de mettre bas, on a tout le soin possible d'elle et de ses pourcelets ; trop heureux celui qu'elle a honoré de ses couches !Denis Diderot (1713-1784)
C'est la truie qui file, dont le symbole s'est perpétué pendant près de six siècles, car on en trouve encore quelques reproductions sur les enseignes d'anciennes villes.Champfleury (1821-1889)
Sa barbe était rousse comme le poil d'une truie ou d'un renard, et large comme une pelle.Hippolyte Taine (1828-1893)
Cela renversa toute ma sagesse et je m'en retournai comme le chien à son vomissement, comme la truie qui a été lavée à son vautrement dans la boue.Auguste Angellier (1848-1911)
Ainsi ne faites pas sonner bien haut votre victoire, et n'ayez pas l'air d'une truie jouant de la trompette.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Regardant alors avec précaution, j'aperçus notre vieille truie entourée de huit petits cochons d'environ deux mois.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Parmi les six malles que nous emportions, il avait choisi la plus grande, la plus lourde, une malle en peau de truie, recouverte de son enveloppe de toile grise.Octave Mirbeau (1848-1917)
Un quatrième, semblable à une truie, joue de la cornemuse, tandis que ses petits pendent à ses mamelles.Champfleury (1821-1889)
Il percevait, aussi clairement que dans le ventre divinatoire d'une truie, combien la tempête était châtiment et menace.Victor Segalen (1878-1919)
Il t'avient à les attaquer, comme une truie à dévider de la soie.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Voyons, c'est sans doute l'un de ces « pays de roses », l'un ou l'autre porcher ivre qui t'aura efflanquée songeant à sa truie favorite ?...Georges Eekhoud (1854-1927)
Ce ne serait rien que se coucher comme un serpent devant une femme, lécher les pieds de la mère, faire des bassesses à dégoûter une truie, pouah !Honoré de Balzac (1799-1850)
On mit la poule dans l'écurie ; mais, pendant la nuit, une truie, qui était renfermée à part dans un coin de l'écurie, s'échappa et mangea la poule.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Voilà encore des types français, au bout du salon ; bien français, et même bien parisiens ; un romancier, cochon triste ; un vaudevilliste, truie lugubre.Georges Darien (1862-1921)
Et tu viens me dire que c'est lui qui les a épouvantés, comme si ce n'était pas toi, espèce de rosse, avec tes grognements de truie qu'on saigne.Louis Pergaud (1882-1915)
J'en suis désolée ; nous l'avions mise dans l'écurie ; la truie s'est échappée la nuit et l'a mangée.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Il s'agissait à présent d'un sac de voyage en peau de truie et de trousses avec accessoires variés, dont le moindre, il faut l'avouer, captivait mon imagination !...René Boylesve (1867-1926)
Tout en marchant nous avons rencontré notre truie entourée de ses petits ; elle nous a reconnus, et elle a mangé avec avidité de cette racine.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Cette truie fut exécutée sur la place de la ville, en habit d'homme ; l'exécution coûta dix sous dix deniers tournois, plus un gant neuf à l'exécuteur des hautes œuvres.Émile Agnel (1810-1882)
Ce sont sans doute quelques-uns des moutons, ou peut-être même notre vilaine truie qui fait encore des siennes.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TRUYE » s. f.

La femelle d'un verrat ou pourceau. Les truyes portent une grande quantité de cochons. Pline dit qu'il y en a qui ont eu 20. petits en une portée. On en a veu en France qui en ont eu jusqu'à 37. Les truyes portent deux fois l'an, & se font couvrir, quoy qu'elles soient pleines, contre l'ordinaire des autres bestes. Ce mot vient de troja, qu'on a dit en Latin en la même signification. Menage & Borel le derivent de porcus Trojanus.
 
TRUYE, se dit aussi d'une femme extremement grasse, ou goinfre, qui a le sein fort gros. C'est une injure, un vilain reproche qu'on fait à une femme, de l'appeller truye.
 
On dit proverbialement d'un goinfre qui mange goulument de quelque chose, qu'il en avaleroit autant qu'une truye de lait clair. On dit aussi, Tourner la truye au foin, pour dire, Changer de discours, parler d'autre chose, eviter de respondre à une chose qu'on demande. On dit aussi, C'est une bonne truye à pauvre homme, d'une femme qui est fort feconde.
Le mot du jour École École

Voilà un mot étonnant : école, fort éloigné aujourd’hui de la réalité qui était la sienne durant l’Antiquité. En grec, skholê ne correspondait pas à l’idée d’effort et d’instruction mais, avant tout, à celle de loisir.

Aurore Vincenti 22/04/2020