tyrannie

 

définitions

tyrannie ​​​ nom féminin

Histoire antique Usurpation et exercice du pouvoir par un tyran (1).
Gouvernement absolu, oppressif et arbitraire. ➙ despotisme, dictature.
littéraire Abus de pouvoir. Se libérer de la tyrannie d'un père.
La tyrannie de la mode.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Tout peuple qui renie ses chefs naturels, ceux avec lesquels il a grandi, souffert et triomphé à travers les siècles, se voue à la tyrannie des charlatans.Paul Bourget (1852-1935)
Ennemi des tyrans, il se fixe auprès d'elle sous l'empire de la double tyrannie des rois et des pontifes.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
De notre temps, la liberté d'association est devenue une garantie nécessaire contre la tyrannie de la majorité.Alexis de Tocqueville (1805-1859)
Tous les passagers d'un navire ne sont pas soumis à cette tyrannie de la mer.Joseph Méry (1797-1866)
Quand les exigences de la sécurité étouffent les libertés, nous trahissons nos valeurs et nous tombons dans la tyrannie.Europarl
Réjouissons-nous donc, et rendons grâces au ciel, puisque nous avons assez bien servi notre patrie, pour avoir été jugés dignes des poignards de la tyrannie !Maximilien de Robespierre (1758-1794)
Nous demandons ce que devinrent les monuments historiques pendant deux siècles que dura cette tyrannie.Volney (1757-1820)
Mais pire encore : il s'agit d'une tyrannie héréditaire, où le pouvoir est transmis de père en fils.Europarl
Un tribunal investi d'une mission est une menace ; une cour suprême investie d'une mission est une tyrannie.Europarl
Une horrible tyrannie les a préparés à compter parmi les biens la sûreté de la vie.George Sand (1804-1876)
Et qui, plus qu'eux, aurait droit de voter dans la cause de la tyrannie et de la liberté ?Maximilien de Robespierre (1758-1794)
Le peuple qui, le premier, conquit sur la tyrannie la sainte liberté est à ses yeux le premier peuple de l'univers.Georges Jacques Danton (1759-1794)
Sylvie devint ingénieuse et poussa les raffinements de sa tyrannie jusqu'aux recherches les plus sauvages.Honoré de Balzac (1799-1850)
Tout était nouveau alors, et les fils, troublés par vingt ans de tyrannie, avaient besoin d'apprendre ce que savaient si bien leurs pères de 1789.Claire-Élisabeth-Jeanne Gravier de Vergennes Rémusat (1780-1821)
Que nous importe de vaincre les rois, si nous sommes vaincus par les vices qui amènent la tyrannie ?Maximilien de Robespierre (1758-1794)
Peuple, quand la tyrannie est couchée par terre, gardez-vous de lui laisser le temps de se relever.Maximilien de Robespierre (1758-1794)
L'usage et les mœurs avaient d'ailleurs établi des bornes à la tyrannie, et fondé une sorte de droit au milieu même de la force.Alexis de Tocqueville (1805-1859)
C'est là sans doute le pire des expédients de la tyrannie : et pourtant, oserai-je le dire ?Jacques Bins de Saint-Victor (1772-1858)
Non, nous n'allons pas être envahis par des millions de personnes fuyant les privations politiques et la tyrannie.Europarl
Jamais cette tyrannie ne leur est plus impossible que lorsqu'ils sont abondants, car, en ce cas, c'est le travail qui commande.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TYRANNIE » s. f.

Empire illegitime usurpé, ou cruel & violent. Les Grecs & les Romains ont été fort ennemis de la tyrannie. L'Asie & l'Afrique gemissent sous la tyrannie des Princes Mahometans.
 
TYRANNIE, se dit aussi de l'abus que les particuliers font de leur pouvoir, ou de leur charge. Les Grands Jours se tiennent de temps en temps pour reprimer & chastier les tyrannies, les exactions des Nobles, & des Juges de Province.
 
TYRANNIE, se dit aussi figurément en Morale, de l'empire de nos passions, des choses auxquelles nous sommes obligés d'obeïr malgré nous. La beauté, disoit un Ancien, est une courte tyrannie. La preoccupation exerce une cruelle tyrannie sur nos ames. Il faut ceder à la tyrannie de nos passions.
Drôles d'expressions Être gêné aux entournures Être gêné aux entournures

Être gêné aux entournures : être mal à l’aise, se sentir gauche ; être incommodé dans son activité.

Alain Rey 12/05/2020