Email catcher

un

Définition

Définition de un ​​​ , une ​​​ adjectif, nom, article indéfini et pronom indéfini

numéral Expression de l'unité. ➙ mon(o)-, uni-.
adjectif cardinal invariable en nombre Une ou deux fois. Sans un sou ; familier sans un. Deux heures un quart. Six heures une (minute). locution Il était moins une : il s'en fallait de très peu (de temps). (avec de + adjectif) Il n'y en a pas une de libre. Pas un…, pas une… : aucun(e), nul(le). Pas un navire à l'horizon.
pronom Se battre à deux contre un. Un à un, une à une ; un par un, une par une : à tour de rôle et un(e) seul(e) à la fois.
nom masculin invariable Un et un (font) deux. locution Ne faire qu'un avec : se confondre avec. Lui et son frère ne font qu'un. C'est tout un : c'est la même chose.
ordinal Premier. La page un. ➙ une. Vers les une heure.
nom masculin Elle habite au un de la rue. (dans un commandement) Une !… deux !… familier À la une, à la deux… familier Ne faire ni une ni deux : agir sans hésitation.
adjectif qualificatif (après le nom ou attribut) Qui n'a pas de parties et ne peut être divisé. La République une et indivisible.
article indéfini (pluriel des)
Désigne un individu, un élément distinct mais indéterminé. Un homme est venu. J'ai reçu une lettre. (valeur générale) Un triangle est une figure à trois côtés. locution Un jour. Une fois. Un peu. Un autre…, un certain…
(avec le pronom en) Je vais vous en raconter une bien bonne (histoire). En voilà un, une qui ne s'en fait pas.
(en phrase exclamative ; emphatique) Il fait une chaleur ! Cette rue est d'un sale ! familier J'ai une de ces faims !
(devant un nom propre) Une personne telle que… ; une personne comparable à… C'est un Machiavel, un don Juan. Une personne de telle famille. C'est une Bonaparte.
pronom indéfini
Un, une. Un de mes camarades. Un de ces jours. Un, une des… qui ; un, une des… que (+ verbe au pluriel). Un des animaux qui courent le plus vite. L'un, l'une ; les uns, les unes. L'un d'eux est venu. L'un(e) l'autre. Ni l'un ni l'autre*.
nominal Un homme, une femme ; quelqu'un. « Un de Baumugnes » (roman de Giono).

Synonymes

Synonymes de un adjectif, article et pronom

Synonymes de ne faire qu'un avec

faire corps avec, être en parfaite symbiose avec

Synonymes de l'un dans l'autre

tout bien considéré, en définitive, tout compte fait

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de UN, UNE adj.

Le commencement d'un nombre. Un multiplié par soy-même ne fait jamais qu'un. Un adjoûté à un autre un, fait deux. Un seul Dieu tu adoreras. La verité est une. Le mary & la femme ne sont qu'un, ils sont deux en une chair. Un quidam.
 
On dit en Pratique, que les mariez seront uns & communs en biens, pour dire, qu'il y aura communauté entre eux.
 
UN, se dit aussi des grandes amitiez & societez. Ces deux amis associez ne sont qu'un : traitter avec l'un ou avec l'autre, c'est tout un.
 
UN, se dit aussi de l'identité des choses. Les trois Personnes de la Trinité ne sont qu'un Dieu. Multipliez un par quatre, ou quatre par un, c'est tout un, tout revient à un, l'un vaut l'autre. Il y a des Auteurs qui ont voulu soûtenir que Moyse & Jupiter, Hercule, Apollon, Priape, & tous les autres Dieux Payens, n'étoient qu'un, que c'étoit la même chose.
 
UN, se dit relativement par opposition des personnes, ou des choses. Les uns vont, les autres viennent. Tous les gens de livrées sont les uns pour les autres. Il gagne sa vie à solliciter pour l'un & pour l'autre. D'un costé j'y vois de l'avantage, d'un autre j'y vois du peril.
 
UN, se dit quelquefois adverbialement. Il compte ses écus tous les jours un à un. Ils marchent un à un. Qu'il se fâche, ou qu'il s'appaise, ce m'est tout un, il ne m'importe.
 
UN, se dit proverbialement en ces phrases. Un Dieu, un Roy, une Foy, une Loy. On dit des Deputez de Vaugirard, qu'ils vont en corps, & ne sont qu'un. Qui sert au commun, ne sert à pas un, pour dire, que chaque particulier ne prend gueres d'interest au bien public. On dit aussi en parlant d'une entiere defaite, Il n'en est pas resté la queuë d'un. On dit aussi, Il m'en a donné d'une, pour dire, Il m'a fait quelque tromperie. On dit aussi, Il peut bien la compter pour une, pour dire, la seconde fois je ne luy pardonneray point.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Top 10 des mots Top 10 des mots à connaître pour briller pendant les repas de fin d'année Top 10 des mots à connaître pour briller pendant les repas de fin d'année

Les conversations en famille ou entre amis vont toujours bon train pendant vos repas de fin d’année et vous tenez cette fois à faire étalage de votre...

Marjorie Jean 20/12/2023
sondage de la semaine