vacance

 

définitions

vacance ​​​ nom féminin

Période où les tribunaux interrompent leur activité.
État d'une charge, d'un poste vacant ou sans titulaire.
au pluriel
Période pendant laquelle les écoles, les universités ne sont pas en activité. Vacances scolaires. Les grandes vacances : les deux ou trois mois d'été. —  Colonie de vacances.
Repos, cessation du travail, des occupations ordinaires. Avoir besoin de vacances.
Temps de repos accordé aux employés. ➙ congé. —  Partir en vacances.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Pendant la vacance du pouvoir qui se produit dans ces périodes anarchiques, il n'y a plus aucun contrôle.Europarl
Une seule vacance, vous le savez, peut entraîner cinquante nominations par l'effet successif des titulaires de différents grades, qui se déplacent.Maurice Joly (1829-1878)
Leur coopération aux lois était si nécessaire, que quand l'un d'eux était absent ou qu'un office était vacant, l'acte faisait mention de l'absence ou de la vacance.Pierre-Louis Roederer (1754-1835)
Richelieu l'y calma un peu en lui faisant venir la promesse tant désirée pour la première vacance.Jules Michelet (1798-1874)
Sûr alors de la première vacance, il épousa sa femme, riche de deux cent mille francs.Honoré de Balzac (1799-1850)
La vacance ou même la destruction de l'un d'eux n'opérait pas de réduction dans le loyer dont le taux restait fixé à 20 livres.Gustave Fagniez (1842-1927)
Les anciens possesseurs y seraient placés ; mais, à chaque vacance qui arriverait, la place serait donnée par concours au sujet le plus capable.Volney (1757-1820)
Le duc répondit qu'il ne pouvait faire aucune promesse avant que la vacance se produisît.Lord Rosebery (1847-1929), traduction Augustin Filon (1841-1916)
Ce collége se recrutait lui-même, en votant sur le choix du candidat que lui présentait la municipalité, en cas de vacance d'un office d'archiatre.Paul Lacroix (1806-1884)
Une vacance est survenue depuis que j'avais fait la proposition du budget ; elle a permis d'appeler dans le conseil un membre nouveau.François Guizot (1787-1874)
Pendant la vacance des sièges, il sera pourvu par le métropolitain, et, à son défaut, par le plus ancien des évêques suffragants, au gouvernement des diocèses.Aristide Briand (1862-1932)
En conséquence, le nombre de ceux pouvant se permettre d'avoir une semaine de vacance chaque année a chuté encore davantage.Europarl
Quand un évêché vacant avait payé au roi pendant un an ou plus les régales de la vacance, le nouvel élu payait au pape l'annate, ou première année du revenu.Jules Michelet (1798-1874)
Je fis un salut de remercîment, et je lui dis que ma tante m'avait parlé de cette vacance, et que cette idée me plaisait beaucoup.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Or, comme le surlendemain était un dimanche, cette vacance leur faisait de bon compte trois jours de repos.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
A sa dernière vacance encore, il avait trouvé la demeure modeste enveloppée dans une atmosphère de paix et de félicité.Pamphile Le May (1837-1918)
Le directeur, avec lequel j'étais lié d'intérêt, profitant de cette vacance de ses artistes, leur faisait répéter une pièce nouvelle qu'on devait jouer dès que mes représentations auraient cessé.Jean-Eugène Robert-Houdin (1805-1871)
Il écrivit en effet aux cardinaux qui gouvernaient pendant la vacance, et sollicita vivement la conclusion d'une affaire si importante.Richard de Bury (1730?-1794?)
Concernant les concours ouverts, en moyenne, chaque poste dont la vacance est publiée trouve environ 42 candidats sérieux, sans parler des autres.Europarl
Quand les places deviennent vacantes dans le corps de ville, c'est l'assemblée générale qui fait choix de trois sujets pour chaque vacance.Alexis de Tocqueville (1805-1859)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « VACANCE » s. f.

Defaut de titulaire legitime en une charge, en un Benefice. Il faut exprimer le genre de vacance dans l'impetration d'un Benefice. La survivance empesche la vacance d'une charge. Le devolut est un genre de vacance canonique ; il est fondé sur la nullité du titre, ou l'incapacité de la personne du possesseur.
 
VACANCES. s. f. plur. Suspension d'affaires ou d'estudes. Le Parlement est en vacances. Les Regents ont donné vacances à leurs escoliers.
Drôles d'expressions Pousser des cris d'orfraie Pousser des cris d'orfraie

Pousser des cris d'orfraie : pousser des cris perçants ; protester vivement.

Alain Rey 26/10/2020