velours

 

définitions

velours ​​​ | ​​​ nom masculin

Tissu à deux chaînes superposées dont l'endroit est formé de poils très serrés et dressés. Velours uni, côtelé. Pantalon de velours.
locution, au figuré Jouer sur le (du) velours : agir sans risques. —  Faire patte de velours : dissimuler un dessein de nuire sous une douceur affectée (comme le chat qui rentre les griffes).
Ce qui donne une impression de douceur au toucher, à la vue, au goût. ➙ velouté. —  par plaisanterie Faire des yeux de velours, des yeux doux. —  locution (Canada) Faire un petit velours à qqn, lui faire plaisir, le flatter.
vieilli Faute de liaison qui consiste à remplacer le son [t] par le son [z].
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il lui avait donné un beau présent, trente aunes de velours et trois cents écus, en promettant mille si les choses s'arrangeaient.Jules Michelet (1798-1874)
Dans le brillant de l'armure dont il est revêtu, on voit se réfléchir le vermillon du velours qui la double et l'encadre comme un ornement.Antoine Dumesnil (1805-1891)
Ce beau jeune homme vêtu de velours noir, cette mère encore si belle et les deux vieillards encadrés dans cette salle antique, exprimaient les plus touchantes harmonies domestiques.Honoré de Balzac (1799-1850)
Il m'apprit que son père était batelier et qu'il faisait tous les ans partie de la procession du lord maire avec un chapeau de velours noir sur la tête.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Et elle regarda ces jouets pimpants, dont les lanternes claires du coupé faisaient briller le bois verni, les roues d'acier, les selles de velours.Daniel Lesueur (1854-1921)
Enfin, il tenait sous son bras un gros volume couvert en veluau ou velours noir.Paul Lacroix (1806-1884)
On lui attacha aux pieds des pantoufles de velours ; puis un page charmant, le prenant par la main, l'introduisit dans le palais.Claudius Ferrand (1868-1930)
Les lits d'hiver sont de velours chamarrés de gros galons d'or ; mais ils sont si bas et les pentes si hautes, que l'on est comme enseveli dedans.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
Il n'est pas jusqu'à ses crapauds qui n'affectent des prétentions ; ils deviennent élégants, et, comme de petits seigneurs, vont habillés de velours vert.Jules Michelet (1798-1874)
Celle-là était masquée d'un loup de velours noir et son manteau avait la forme d'un domino de bal.George Sand (1804-1876)
En face des fenêtres, sur une estrade basse, est le trône, un fauteuil doré, recouvert de velours rouge, sous un baldaquin de même velours.Émile Zola (1840-1902)
Sa robe de velours, semée de fleurs d'argent, couvrait les dalles ; son voile, ses cheveux déroulés, pendaient à terre.Alfred de Musset (1810-1857)
Dans l'un, elle est habillée d'une robe de velours rouge, et dans l'autre, d'une robe de velours bleu.Élisabeth Vigée-Lebrun (1755-1842)
Ces beaux yeux noirs, perdus en des contemplations infinies, ne roulaient pas une pensée dans leurs ondes de velours.Alphonse Daudet (1840-1897)
Les uns se renversaient à demi sur les banquettes de velours rouge, les yeux vagues, sommeillant déjà.Émile Zola (1840-1902)
Lointain est le moment où les rois frappaient les courtisanes d'une main, non gantée de velours.Charles Desmaze (1820-1900)
C'est celui que vous voyez qui s'entretient auprès de la première fenêtre avec un cavalier vêtu de velours gris-blanc.Alain-René Le Sage (1668-1747)
Elle chercha à lire dans les yeux de velours de la jeune fille, s'ils la suivaient sur ce terrain.René Boylesve (1867-1926)
Les femmes portent les corsages bleus ou rouges à larges entournures de velours, les jupes droites à plis lourds, les belles collerettes blanches et les coiffes à grandes ailes.Albert Robida (1848-1926)
Ils ne font pas un si mauvais effet, après tout, ces sièges de velours rouge où personne ne s'est assis encore.Pamphile Le May (1837-1918)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « VELOURS » s. m.

Terme de Marchands. Estoffe toute de soye, dont les filets de traverse sont conduits autour d'une petite verge de cuivre, sur laquelle aprés on les couppe ; ce qui fait paroistre un tissu de poils plus courts que ceux de la panne. On fait des habits, des robbes de velours ; des carreaux, des tapis de pied de velours. On met un ou deux lez de velours dans les obseques des Grands Seigneurs, qu'on charge de blason. Ce mot vient de villosus. Nicod. Cujas tient qu'il vient du Grec berous, qui signifioit robbe de soye ; d'autres de vellus, qui signifioit autrefois drap. En vieux François on disoit velueil, ou veluyau.
 
Les plus beaux velours sont à quatre poils, appellez vulgairement à six lisses. Ils se font sur un peigne de 20. portées, qui font 60. portées de chaisne, & chaque portée de 80. filets. Il y a huit fils de poil par chaque dent de peigne. Les poils & chaisnes doivent être d'organsin filé, tordu au moulin, & tramé de trames doubles, le tout cuit, & de pure & fine soye. Le velours doit avoir onze vingt-quatriémes d'aune de largeur entre les deux lisieres, lesquelles doivent être marquées par quatre chaisnettes de soye d'autre couleur, qui font connoistre le velours à quatre poils.
 
Le second velours est appellé à trois poils, dont le peigne a 20. portées, & 60. portées de poil & de chaisne. Il a aussi 80. filets, & six fils par chaque dent de peigne. Ses lisieres sont marquées de trois chaisnettes, & sa soye & sa largeur de même qualité que le precedent.
 
La troisiéme sorte s'appelle deux poils, vulgairement appellée quatre lisses. Il se fait en un peigne de vingt portées, & de 40. portées de chaisne & de poils, chacune de 80. fils. Ses lisieres sont marquées de deux chaisnettes.
 
La quatriéme sorte de velours s'appelle poil & demi. Il est à quatre lisses. Il a 40. portées de chaisne, & 30. portées de poil, de 80. fils. Sa soye est de même qualité, tordage & moulinage, & sa largeur de même. Ses lisieres sont marquées d'un costé d'une chaisnette, & de l'autre de deux ; c'est pourquoy on l'appelle poil & demi.
 
La derniere sorte est du petit velours, qu'on appelle renforcé à quatre lisses, dont le peigne est de 19. portées, de 38. portées de chaisne, & 19. portées de poil, chacune de 80. filets. La lisiere doit avoir une chaisnette de chacun costé. Les velours cramoisis doivent avoir un filet d'or ou d'argent fin au milieu de la lisiere, pour les distinguer de ceux où il y aura des couleurs communes tant en chaisne qu'en trame.
 
En general tous les velours tant façonnez que figurez, ras ou couppez, ont les chaisnes & poils d'organsin filé, tordu au moulin, & sont tramez de soye cuitte & non cruë, & ont la même largeur.
 
VELOURS PLEIN, est celuy qui est tout uni.
 
VELOURS FIGURÉ, est un velours mince, sur lequel sont representées quelques figures. Il sert ordinairement aux habits de femme.
 
VELOURS À RAMAGES, est le velours diversifié par plusieurs figures ou couleurs. On l'appelle grand dessein, & on s'en sert pour faire des carrosses, des lits, des meubles, des ornements d'Eglise.
 
VELOURS RAS, est un velours dont les filets de traverse ne sont point couppez.
 
On fait aussi des velours à fonds d'or, à fonds d'argent, à fonds de satin.
 
VELOURS, se dit figurément d'un chemin, d'une allée, d'une pelouse, quand elles sont herbuës & fort unies. Il nous mena par un chemin de velours ; & par une double figure on dit, Il est venu à cette charge par un chemin de velours, pour dire, il y a trouvé de grandes facilitez. On appelle en Chirurgie des cauteres de velours d'Ambroise Paré, qui ne font point de douleur, quand on les applique.
 
VELOURS, se dit proverbialement en ces phrases. On dit d'un homme, qu'il se pare d'une telle femme, d'une telle chose, comme de sa robbe de velours, pour dire, qu'il se fait honneur de la mener, ou d'estre le maistre de ce qu'il estale en parade. On dit aussi d'une fille, qu'elle doit avoir ventre de son, & robbe de velours, pour dire, qu'on doit avoir plus de soin de la parer, que de la nourrir delicatement. Regnier a aussi appellé des ongles longs & pleins de crasse, des ongles de velours, en parlant de son Pedant :
 
... aux veilles des bons jours
 
Il en souloit rogner ses ongles de velours.
Déjouez les pièges ! « On est raisonnable » ou « raisonnables » ? « On est raisonnable » ou « raisonnables » ?

Vous hésitez souvent sur l'accord de l'adjectif qualificatif avec on ? Suivez le guide !

17/07/2020