vendu

définitions

vendu ​​​ , vendue ​​​ adjectif et nom

(choses) Cédé pour de l'argent. Adjugé, vendu ! (aux enchères).
(personnes) Qui a aliéné sa liberté, promis ses services pour de l'argent. Juge vendu. ➙ corrompu, vénal.
nom Personne qui a trahi pour de l'argent. ➙ traître. —  Crapule, homme sans honneur (injure). Tas de vendus !

synonymes

vendu, vendue

adjectif

corrompu, ripou (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les gardes du corps qui ont trahi et vendu leur roi trahiront et vendront aussi son fils.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Ne me devez-vous la commission d'avoir vendu si bien vos effects et vous ne m'en parlez pas.Jean Doublet (1655-1728)
Il va de soi que l’industrie sucrière a besoin d’une réforme : nous avons vendu le sucre à bas prix sur le marché mondial et nous avons détruit celui-ci.Europarl
A l'heure où je vous parle, je suis sûr qu'il a vendu des rentes, s'il le faut, et demain vous recevrez une lettre de change de cinquante mille écus.Honoré de Balzac (1799-1850)
C'est moi qui suis vendu et qui m'en vais, et non pas vous et les enfants.Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
La conséquence de cette incapacité fut que le soir même il emmena mon bétail, lequel fut évalué et vendu le lendemain à moitié prix de sa réelle valeur.Oliver Goldsmith (1728-1774), traduction Bernard-Henri Gausseron (1845-1913)
Sachez seulement cela, vous autres, elle a tout vendu de son corps, tout, excepté ce que les femmes vendaient autrefois, sa vertu...Jules Janin (1804-1874)
Elle a vendu sa fille, et elle va être condamnée au moins à trois ans.Céleste de Chabrillan (1824-1909)
Tout citoyen qui n'avoit pas fui fut passé au fil de l'épée ; femmes, filles, enfans, tout fut vendu.Gabriel Bonnot de Mably (1709-1785)
Nous avons vendu tout ce que nous avions pour acheter du pain, et maintenant nous n'avons plus rien à vendre.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Mais la mère était toujours triste : un jour, après la visite du beau monsieur, l'idée lui était venue que c'était peut-être au diable qu'elle avait vendu son enfant.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Il avait vendu pendant vingt ans des bagues à tous les fiancés des campagnes, des bijoux à toutes les belles dames de la ville.Louis Ulbach (1822-1889)
Est-ce que vous ne l'avez pas vendu, le jour où vous avez accepté la mission que vous remplissez ici ?Émile Gaboriau (1832-1873)
Vous savez à quel cours j'ai vendu, on ne pourra pas dire qu'il a poussé à la hausse, pour tirer un plus gros profit de ses titres.Émile Zola (1840-1902)
Elle monta à sa chambre, ouvrit ses armoires et vit que, depuis deux jours, elle avait vendu ce qu'elle possédait pour en faire de l'argent...Michel Zévaco (1860-1918)
Il nous a été vendu comme une façon de nous préparer à un mécanisme international qui n'est jamais arrivé.Europarl
Non, ce n'était pas possible ; l'enquête révélerait où il l'avait pris et qui le lui avait vendu.Mark Twain (1835-1910), traduction François de Gail (1874-1947)
Un de ces gens de basses terres qui font commerce de chevaux, a vendu un cheval noir à un vieillard des montagnes.Jules Michelet (1798-1874)
Le père avait vendu la liberté de sa ville, et les petits moururent de faim entre ses bras ; telle était alors la justice « du beau pays où résonne le si ».Émile Gebhart (1839-1908)
Ce qui est sûr, c'est qu'elle doit avoir acheté et vendu de drôles de choses en sa vie !...Émile Gaboriau (1832-1873)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Sauvageon, ensauvager, ensauvagement… Les mots d’une société inquiète Sauvageon, ensauvager, ensauvagement… Les mots d’une société inquiète

L’emploi des mots de la famille de sauvage pour décrire des problèmes de sécurité fait aujourd’hui polémique. Si le rôle des linguistes et des lexicographes n’est pas de se prononcer ni de porter un jugement, l’analyse des choix lexicaux des personnalités publiques peut être révélatrice des préoccupations de notre époque.

Édouard Trouillez 17/09/2020