vendu

 

définitions

vendu ​​​ , vendue ​​​ adjectif et nom

(choses) Cédé pour de l'argent. Adjugé, vendu ! (aux enchères).
(personnes) Qui a aliéné sa liberté, promis ses services pour de l'argent. Juge vendu. ➙ corrompu, vénal.
nom Personne qui a trahi pour de l'argent. ➙ traître. —  Crapule, homme sans honneur (injure). Tas de vendus !
 

synonymes

vendu, vendue

adjectif

corrompu, ripou (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les gardes du corps qui ont trahi et vendu leur roi trahiront et vendront aussi son fils.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Ne me devez-vous la commission d'avoir vendu si bien vos effects et vous ne m'en parlez pas.Jean Doublet (1655-1728)
Il va de soi que l’industrie sucrière a besoin d’une réforme : nous avons vendu le sucre à bas prix sur le marché mondial et nous avons détruit celui-ci.Europarl
A l'heure où je vous parle, je suis sûr qu'il a vendu des rentes, s'il le faut, et demain vous recevrez une lettre de change de cinquante mille écus.Honoré de Balzac (1799-1850)
C'est moi qui suis vendu et qui m'en vais, et non pas vous et les enfants.Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
La conséquence de cette incapacité fut que le soir même il emmena mon bétail, lequel fut évalué et vendu le lendemain à moitié prix de sa réelle valeur.Oliver Goldsmith (1728-1774), traduction Bernard-Henri Gausseron (1845-1913)
Sachez seulement cela, vous autres, elle a tout vendu de son corps, tout, excepté ce que les femmes vendaient autrefois, sa vertu...Jules Janin (1804-1874)
Elle a vendu sa fille, et elle va être condamnée au moins à trois ans.Céleste de Chabrillan (1824-1909)
Tout citoyen qui n'avoit pas fui fut passé au fil de l'épée ; femmes, filles, enfans, tout fut vendu.Gabriel Bonnot de Mably (1709-1785)
Nous avons vendu tout ce que nous avions pour acheter du pain, et maintenant nous n'avons plus rien à vendre.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Mais la mère était toujours triste : un jour, après la visite du beau monsieur, l'idée lui était venue que c'était peut-être au diable qu'elle avait vendu son enfant.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Il avait vendu pendant vingt ans des bagues à tous les fiancés des campagnes, des bijoux à toutes les belles dames de la ville.Louis Ulbach (1822-1889)
Est-ce que vous ne l'avez pas vendu, le jour où vous avez accepté la mission que vous remplissez ici ?Émile Gaboriau (1832-1873)
Vous savez à quel cours j'ai vendu, on ne pourra pas dire qu'il a poussé à la hausse, pour tirer un plus gros profit de ses titres.Émile Zola (1840-1902)
Elle monta à sa chambre, ouvrit ses armoires et vit que, depuis deux jours, elle avait vendu ce qu'elle possédait pour en faire de l'argent...Michel Zévaco (1860-1918)
Il nous a été vendu comme une façon de nous préparer à un mécanisme international qui n'est jamais arrivé.Europarl
Non, ce n'était pas possible ; l'enquête révélerait où il l'avait pris et qui le lui avait vendu.Mark Twain (1835-1910), traduction François de Gail (1874-1947)
Un de ces gens de basses terres qui font commerce de chevaux, a vendu un cheval noir à un vieillard des montagnes.Jules Michelet (1798-1874)
Le père avait vendu la liberté de sa ville, et les petits moururent de faim entre ses bras ; telle était alors la justice « du beau pays où résonne le si ».Émile Gebhart (1839-1908)
Ce qui est sûr, c'est qu'elle doit avoir acheté et vendu de drôles de choses en sa vie !...Émile Gaboriau (1832-1873)
Afficher toutRéduire
Déjouez les pièges ! « Des yeux marron », ou « marrons » ? « Des yeux marron », ou « marrons » ?

Consultez la règle complète de l'accord des adjectifs de couleur.

10/06/2020