vermine

 

définitions

vermine ​​​ nom féminin

(collectif) Insectes (puces, poux, punaises) parasites de l'homme et des animaux.
au figuré, littéraire Ensemble nombreux d'individus méprisables. ➙ canaille, racaille.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
A nous, on a désigné des paillasses étendues par terre, dégoûtantes, mangées de vermine, et l'on nous a distribué des couvertures maculées par les déjections des malades.Georges Darien (1862-1921)
Vous marcherez sur moi et vous ne me verrez pas : je suis si grand que je puis, comme une vermine, me cacher dans la poussière.Remy de Gourmont (1858-1915)
Laisse tourner les malheurs, laisse la vermine des misères monter jusqu'à toi et te mordre !Edmond Haraucourt (1856-1941)
Hamlet, écrasé sous sa tâche, hésitant devant son terrible devoir, et courbé sous la loi, va demander conseil à ceux que ronge milady vermine.Jules Claretie (1840-1913)
Elle buvait avec eux pendant les nuits, et elle cachait les assassins dans la vermine de son lit tiède.Gustave Flaubert (1821-1880)
Partout les prisonniers, dévorés par la vermine, souffrant du froid et du mauvais air, étaient encore exposés à mourir de faim, par suite de la rapacité de leurs geôliers.Charles Alfred de Janzé (1822-1892)
Au reste, je ne pense pas que les choses aillent si loin ; il suffit généralement de parler fort pour que cette vermine s'apaise aussitôt.Louis Dumure (1860-1933)
Vous le savez, la consigne est de ne faire aucun quartier à cette vermine ; vous allez voir.Gustave Aimard (1818-1883) et Jules Berlioz d'Auriac (1820-1913)
Je m'affaissai sur ma couche infecte, mais je fus forcé de la quitter presque aussitôt, me sentant dévoré par la vermine qui la remplissait.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Il chassa lestement cette vermine ; et trois jours après on assure qu'ils étaient tous à plat ventre devant lui, parce qu'il avait tout payé, intérêts et capitaux.George Sand (1804-1876)
Permettez-moi également d’exprimer mon dédain le plus profond pour cette vermine de forme humaine et, surtout, mon affection et ma solidarité avec les familles qui souffrent aujourd’hui.Europarl
On me transporta donc sous le jardin, dans une chambre très-obscure et très-humide, pleine de vermine et de tarentules.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Toujours attachés au banc, couchés sur la planche nue, rongés par la vermine, exténués par les mauvais traitements, le défaut de nourriture et d'exercice, ils offraient un spectacle déplorable.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Ses chambres vastes, chaudes et malpropres, étaient continuellement remplies de petites gens, qui fondaient de tous côtés sur lui comme la grêle ou la vermine.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Les basses classes en sont réduites à se priver presque entièrement de nourriture animale ou à se contenter de la chair dégoûtante d'insectes, de reptiles et de vermine.Jules Verne (1828-1905)
Leur habit est d'ordinaire ou trop lâche ou trop serré, incommode, ridicule, miteux, couvert de taches, et tout grouillant de vermine.Anatole France (1844-1924)
Auprès d'elles, des enfants demi-nus, tout dévorés de vermine, regardent d'un air idiot les lampes brûler ; – et on ne fait rien ; on attend quelque chose.Gustave Flaubert (1821-1880)
Avant de supprimer tout cela, qu'on songeât donc à nettoyer le pays de la vermine qui l'infectait.Fernand Vandérem (1864-1939)
Aussi, vous pensez si j'y ai mis bon ordre... si j'ai nettoyé la maison de toute cette vermine...Octave Mirbeau (1848-1917)
Ils sont dévorés de vermine, excédés de fatigue et d'ennui, décimés par la fièvre, par le soleil, par les exhalaisons pestilentielles des marécages.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « VERMINE » s. f.

est un nom collectif, qui se dit de toutes sortes de petites bestes ou insectes qui nuisent à l'homme, aux animaux & aux fruits, comme les pous, puces, punaises, morpions ; à l'égard du bled les charençons ; des arbres & des fruits les fourmis, les mouches, les tigres, &c.
 
VERMINE, se dit figurément du peuple & de la canaille qui pullule dans les villes, & qui incommode les honnestes gens.
Le dessous des mots Les surnoms donnés aux villes Les surnoms donnés aux villes

« Monaco-PSG : Paris s’impose rarement sur le Rocher » (Le Parisien, 15 janvier 2020).

La périphrase, figure de style qui remplace un mot précis par une expression, permet d’éviter les répétitions, souci stylistique bien français. Les grandes villes du monde, les pays possèdent des surnoms conventionnels. Ces formules figées, fréquemment employées par les journalistes pour désigner les lieux, restent parfois obscures quant à leur motivation.

Marie-Hélène Drivaud 10/06/2020