canaille

 

définitions

canaille ​​​ nom féminin et adjectif

La canaille : ensemble de gens méprisables. ➙ pègre, racaille.
Une canaille : une personne malhonnête, nuisible. ➙ coquin, crapule, fripouille. Petite canaille ! (à un enfant). ➙ familier bandit.
adjectif Volontairement vulgaire, polisson. Un air canaille.
 

synonymes

canaille nom féminin et adjectif

crapule, bandit, fripouille (familier), gredin (familier), charrette (Suisse)

polisson, coquin, voyou, arsouille (familier), fripon (familier)

[vieux] pègre, populace, racaille

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il vous sert des plats, des pâtés dont on se lèche les doigts, en le saluant jusqu'à terre, la canaille !Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction J.-W. Bienstock (1868-1933) et Charles Torquet (1864-1938)
La canaille était ménagée et encouragée dans ses mauvais instincts, tandis que tout homme ayant un habit noir était suspect et embêté de toutes les manières.Prosper Mérimée (1803-1870)
Et cela en homme inconscient et supérieur, car il est vraiment le poète du million, tellement l'argent le rend fou et canaille, oh !Émile Zola (1840-1902)
Il a débuté comme il faut commencer avec cette canaille, par pendre et fusiller tout ce qu'il attrapait.Prosper Mérimée (1803-1870)
Leurs nouveaux amis s'apprêtaient à châtier cette insolente canaille, mais il leur fallut y renoncer, car les deux espiègles s'étaient perdus dans la foule.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Plus un personnage est grand, plus il doit être canaille, et ceux-là seuls qui ont des vertus, dans ses livres, sont les très humbles et les tout petits.Marc Elder (1884-1933)
Correspondance d'un enthousiasme tout jeune, qui souffre quelquefois des revenez-y canaille de la nature primitive de la femme.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Et j'ai tourné le dos aux dominateurs, lorsque je vis ce qu'ils appellent aujourd'hui dominer : trafiquer et marchander la puissance - avec la canaille !Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
La flamme s'indigne lorsqu'ils mettent au feu leur cœur humide ; l'esprit lui-même bouillonne et fume quand la canaille s'approche du feu.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Il faut aussi faire le procès à ceux qui inventent, qui portent, qui accréditent ces puérilités, titres presque uniques par lesquels on se distingue de la canaille.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Maintenant que les candidats ont à faire la cour à la canaille, ils sont obligés d'employer des agents ignobles, qui font toutes les turpitudes imaginables.Prosper Mérimée (1803-1870)
Ce serait assez canaille, mais bien dans la note, de vouloir profiter de nos anciennes relations pour me faire la cour....Paul Bourget (1852-1935)
Dans l'ardeur du combat il croyait, à son tour, tout permis contre ceux qu'il traitait, sans faire de distinction, de plate et odieuse canaille.Joseph Bertrand (1822-1900)
Tartaglia n'est pas un mauvais homme, vous le savez bien ; mais, entre nous soit dit, c'était quelquefois une vraie canaille.George Sand (1804-1876)
Ce n'était néanmoins qu'une vile et jeune canaille, ainsi que je me ferai un plaisir de vous le prouver dans la suite.Édouard Corbière (1793-1875)
Je le descendrai dans le vestibule, et si on touche seulement à la serrure de notre porte... je mitraille toute cette canaille !Georges Ohnet (1848-1918)
Versailles était un monstre de faste et de dépenses, un gouffre de cuisine, de valetaille, de canaille dorée.Jules Michelet (1798-1874)
Votre bataille est fort bonne ; cela ne laisse pas de beaucoup dégoûter cette canaille, et j'espère que si vous les revoyez, vous pourrez trouver moyen d'avoir leurs pièces.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
Mais il ne voulait pas être le roi de la canaille : tout son être, dit-il, se révoltait à cette pensée.Lord Rosebery (1847-1929), traduction Augustin Filon (1841-1916)
Notre fierté n'a pas de bornes, et, si un geai ou toute autre canaille vient par hasard à s'introduire chez nous, nous le plumons impitoyablement.Alfred de Musset (1810-1857)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CANAILLE » s. f.

Terme collectif. Il se dit de la populace, des gens qui n'ont ni naissance, ni bien, ni courage. On a cassé ce regiment, parce qu'il n'étoit composé que de canailles, de lâches, de poltrons. il n'y a que la canaille qui profite dans les émotions publiques. un meneur d'ours est suivi de la canaille, de plusieurs petits enfants. Ce mot vient, selon Menage, de canalia, comme qui diroit une bande de chiens. D'autres le derivent de canicola, ou canalis, qui étoit un lieu à Rome où les gens de basse condition s'assembloient. Lipse dit qu'il vient du mot de chien, à cause d'une vieille coustume qui vouloit que ceux qui étoient condamnez au supplice portassent un chien pour marque d'infamie.
Le mot du jour Panacée Panacée

On la croit capable de tout résoudre, elle, la déesse Panakeia, herboriste et guérisseuse. La panacée, fidèle à son origine grecque, est remède (akos) universel (pan-) :  une plante imaginaire qui guérissait de tous les maux. Pour les druides, le gui était une panacée ! 

Aurore Vincenti 18/04/2020