Email catcher

vilenie

Définition

Définition de vilenie ​​​ | ​​​ | ​​​ ou vilénie ​​​ nom féminin

littéraire
Action vile et basse. C'est une vilenie. ➙ infamie, saleté.
Caractère vil.

Synonymes

Synonymes de vilenie nom féminin

infamie, saleté, crasse (familier), saloperie (familier), vacherie (familier)

abjection, bassesse

Exemples

Phrases avec le mot vilenie

Il faut le dire, sa bonté fut la cause de petites vilenies, dans le genre de celle-ci...Octave Mirbeau (1848-1917)
Évidemment, si vous avez commis des vilenies, mieux vaut en détruire les relevés !Revue française d'administration publique, 2019, Christian Vigouroux, Igor Martinache (Cairn.info)
Mais je m'associais, nous sommes tous associés à cette vilenie !René Boylesve (1867-1926)
En unité de ce spectacle : la vilenie et le mépris des spectateurs déjà trompés par le titre et la publicité.Les temps modernes, 2018, Micheline B. Servin (Cairn.info)
Il a abusé de tout, poussant la vilenie jusqu'à jouer faux, et exprès, la même note pendant des heures entières.Eugène Sue (1804-1857)
La planète est une terre battue par trop de vilenie.Ouest-France, Raphaël Fresnais, 23/11/2014
Ici, étrangement, on rencontre des affects diamétralement opposés, une sorte de délectation morose de l'humanité se complaisant dans l'imagination de sa propre vilenie.Cités, 2013, Rémi Brague (Cairn.info)
Enfin, suppose ce que tu voudras : mon aventure est celle de la plupart, avec des vilenies, je te l'indique.André Beaunier (1869-1925)
Les conquistadors ont sorti le pire d'eux-mêmes, usant d'une vilenie et d'une méchanceté qu'ils n'étaient plus à même de déployer sur leur continent.Le Télémaque, 2004, Norma Barbagelata (Cairn.info)
Il parvient donc à ne pas s'identifier à la place de vilenie qui lui est assignée par les regards malfaisants de l'entourage.Pardès, 2002, Alain Didier-Weill (Cairn.info)
L'homme à la nature malléable se serait si bien adapté à cette vilenie artificielle qu'elle serait désormais comme une seconde nature.Cahiers philosophiques, 2009, Florian Brion (Cairn.info)
Il balayait ces vilenies pour dépouiller la presse et répandre à ses pieds les pages inutiles.La chaîne d'union, 2007, Jean-Yves Goëau-Brissonnière (Cairn.info)
Elle clamait, vociféroce, avec sa voix déraillée, des vilenies et imprécations, et des formules exécratoires, elle ne cesserait jamais.Po&sie, 2008, João Guimarães Rosa, Mathieu Dosse (Cairn.info)
Depuis 1968, un fantasme a gonflé ce mot pour symboliser la vilenie du secret face à la vertu.Inflexions, 2021, Daniel Soulez-Lariviére (Cairn.info)
Les uns, comme nos amis, étaient consternés ; les autres blâmaient le gouvernement d'avoir osé commettre une pareille vilenie.Albert Delpit (1849-1893)
C'est-à-dire qu'ils sont capables de toutes les vilenies...Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Citoyens, le cas échéant avides de savoir les vilenies des dirigeants ou les scandales des vedettes, nous éprouvons la valeur de l'intimité.Constructif, 2018, François-Bernard Huyghe (Cairn.info)
Ce soir, pour la première fois de ma vie, je perçus le vide, la honte, la vilenie de ce que j'avais joué jusqu'alors.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Leurs adversaires, à force de vilenie, parviennent à les neutraliser.Ouest-France, 19/07/2014
La tempérance de soi permet de se prémunir de la vilenie des autres.Informations sociales, 2016, Léa Rochford (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de VILENIE s. f.

Ordure, saleté. Il faut balier cette chambre, il y a bien des vilenies, des ordures.
 
On le dit aussi au figuré, des paroles sales & injures. Il ne faut pas dire des vilenies devant des oreilles chastes. Ces deux femmes se sont querellées, & se sont dit mille vilenies. C'est un avare qui fait des lesines, des vilenies qui n'appartiennent qu'à luy. Cet homme n'oseroit comparoistre en Justice, il y a de la vilenie en son fait. Quelques-uns derivent ce mot du Latin vilania.
 
On appelle en termes de Blason un lion sans vilenie ou eviré, lors qu'il ne monstre point de verge ; & on l'appelle vilené, lors qu'il est peint avec une verge d'un autre esmail que son corps, & lors qu'on voit son sexe.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.