saleté

définitions

saleté ​​​ nom féminin

Caractère de ce qui est sale. ➙ malpropreté.
Ce qui est sale, mal tenu ; ce qui salit. ➙ crasse, ordure. Saleté repoussante. Vivre dans la saleté. Tu en as fait des saletés !
au figuré Chose immorale, indélicate. ➙ crasse. —  Propos obscène.
familier Chose sans valeur, qui déplaît. Pourquoi acheter toutes ces saletés ? ➙ cochonnerie, saloperie. —  Avoir une saleté dans l'œil.

synonymes

saleté nom féminin

malpropreté, crasse

ordure, immondice, cheni (familier, région., Suisse)

impureté, salissure, tache, cochonnerie (familier), saloperie (très familier)

boue, gadoue

crotte, excréments, merde (très familier)

pacotille, cochonnerie (familier), camelote (familier), citron (familier, Québec), merde (très familier), saloperie (très familier), toc (familier)

bassesse, abjection, indignité

obscénité, grossièreté

mauvais, vilain tour, méchanceté, rosserie, crasse (familier), saloperie (familier), tour de cochon (familier), vacherie (familier), vilenie (littéraire)

rosse, ordure, chameau (familier), salaud (très familier), saligaud (très familier), salope (très familier), saloperie (très familier), vache (familier), carne (vieilli)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ainsi, vous le voyez, je suis un tout autre homme, et j'empêcherais un client de faire une saleté.Honoré de Balzac (1799-1850)
N'objectez pas la saleté de ces mœurs ; vous voyez bien qu'elle n'a rien de rebutant, puisque la bonne compagnie s'en régale.Hippolyte Taine (1828-1893)
Je me suis souvent demandé ce que devenaient ces grains de cacao, après avoir passé dans des milliers de mains indiennes, presque toujours d'une saleté repoussante ?Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Elle voulut s'en aller, ouvrit une porte et se trouva dans une enfilade de trois petites pièces d'une nudité et d'une saleté horribles.Émile Zola (1840-1902)
S'ils se rendaient bel et bien à l'école, ils étaient régulièrement renvoyés chez eux, car ils se présentaient avec des chaussures boueuses et couvertes de saleté.Europarl
Un trait de caractère, un indice de sensibilité, disent quelque chose ; une saleté ne dit rien que l'orgueil de celui qui s'en vante.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Ils ne mangent point dans le lieu où ils couchent, pour n'y pas faire de saleté.Abbé Prévost (1697-1763)
Les jours où, de colère, elle oubliait ses intérêts, elle jurait de lui faire une telle saleté, qu'il ne pourrait remettre les pieds chez elle.Émile Zola (1840-1902)
C'était une saleté que ces dames voulaient lui faire en se conduisant mal chez elle.Émile Zola (1840-1902)
Mais cette vue est achetée au prix d'un vertige perpétuel, et cet air est vicié par l'excès de saleté des habitations.George Sand (1804-1876)
Ce qui pourrait être l'excuse de leur richesse, le pardon de leur inutilité humaine, ils s'en gardent comme d'une saleté.Octave Mirbeau (1848-1917)
Je l'ai trouvée bien petite et d'une telle saleté que je crois qu'elle n'a pas été nettoyée depuis que ce grand homme l'a quittée.Élisabeth Vigée-Lebrun (1755-1842)
Tout ce que nous y apperçumes me fit juger qu'ils y vivent comme des bêtes, & qu'ils séjournent dans un même lieu jusqu'à ce que l'extrême saleté les en chasse.Abbé Prévost (1697-1763)
Sa conversation était fort spirituelle, mais âcre, pleine de fiel et sans aucun charme pour moi, à qui, du reste, son cynisme et sa saleté déplaisaient souverainement.Élisabeth Vigée-Lebrun (1755-1842)
La pièce, noire, vernie de saleté, avec ses solives vermoulues brunies par le temps, était pleine d'une odeur suffocante de boudin grillé.Guy de Maupassant (1850-1893)
Dans les rues, vous êtes assaillis par les plus hideux mendiants ; tous les escaliers sont encombrés par eux, et d'une saleté telle, qu'on rentre avec des jupons bons à jeter.Dorothée de Dino (1793-1862)
Cette saleté laissée à elle-même fut bientôt effacée par quelque récit de bataille gagnée qui faisait gémir ma famille.Stendhal (1783-1842)
L'autre s'étiole trop souvent, au moral et au physique, dans la saleté chez le pauvre, dans le mauvais goût chez le riche, dans l'absence de goût chez la classe moyenne.George Sand (1804-1876)
Alors, les autres se dressent à demi, à genoux, autour de lui et roulent de gros yeux dans leurs figures bigarrées de saleté.Henri Barbusse (1873-1935)
C'est parce que j'ai horreur de la saleté et des mauvaises odeurs que j'ai accepté gaîment ces fonctions-là.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SALETÉ » s. f.

Ordure, vilenie, malpropreté. La saleté du linge, de la vaisselle, est degoustante. Une bonne Nourrice ne laisse pas croupir son enfant dans sa saleté, dans son ordure.
 
SALETÉ, se dit figurément en choses morales. Cet homme n'est pas innocent, comme il se vante, il y a de la saleté, de l'ordure dans son fait. C'est un libertin qui ne dit que des saletez & des ordures.
Podcasts Parler comme jamais, épisode 4 : l'écriture inclusive Parler comme jamais, épisode 8 : Prison, les mots font le mur

De plus en plus éloignées des centres-villes, les prisons échappent à nos regards, et à nos oreilles.

Laélia Véron 01/07/2021