vive

 

définitions

vive ​​​ nom féminin

Poisson aux nageoires épineuses et venimeuses, vivant surtout dans le sable des côtes.

vive exclamation

Acclamation envers qqn, qqch. à qui l'on souhaite de vivre, de durer longtemps. ➙ vivat. Vive la France, la République (opposé à à bas, à mort). —  (avec un nom au pluriel) Vive les vacances !
vieux (accordé) Vivent les héros ! ➙ vivre.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les médecins, eux, ne donnent jamais ; que ça leur fait à ces gens-là qu'on vive ou qu'on meure !Jules Noriac (1827-1882)
Il y avait dans ce petit dîner toutes les nuances d'opinions représentées ; cela ne rendait pas la conversation plus vive.Dorothée de Dino (1793-1862)
Le calme profond qui y régnait et la clarté des bougies qu'on avait allumées pendant son absence, parurent lui causer une vive impression.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Elle remit au pas son cheval, car il lui fallait gravement réfléchir, et l'allure vive troublait ses idées.Guy de Maupassant (1850-1893)
J'ai suivi avec une vive anxiété les progrès de cette lutte, et reçu des dépêches par tous les paquebots.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Elle mit la main sur son cœur comme si elle eût voulu en étouffer les battements ; sa figure portait l'empreinte d'une vive souffrance.Louis Reybaud (1799-1879)
Touchés d'une si fidèle amitié, les châtelains l'accueillaient à bras ouverts, et lui témoignaient une très vive affection.Gaston Maugras (1850-1927)
Vous n'avez pu démontrer le droit d'échanger, sans éclairer d'une vive lumière les légitimes attributions du gouvernement et les limites naturelles de la loi.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Une vive agitation succède à ce discours ; des conversations animées s'engagent sur tous les bancs.François Guizot (1787-1874)
Il a été, dans tout son voyage, l'objet d'une curiosité extrême mais plus vive que bienveillante, et s'il comprenait l'allemand, il aurait pu entendre plus d'une parole déplaisante.Dorothée de Dino (1793-1862)
Vive image de sa mission parmi les hommes auxquels il devait distribuer la parole, ce pain de vie !Alphonse de Lamartine (1790-1869)
C'est ce qui explique pourquoi tant d'hommes considérables ont conservé une si vive affection pour les chats.Champfleury (1821-1889)
Pour le coup, j'eus mon tour et mon action fut plus vive que sa parole.Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
Sa femme lui fit une scène très-vive, et dès le soir même ils se séparèrent.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
La civilisation assouplit, polit les instincts et les énergies dont elle n'utilise que la force vive, pour ses fins obscures...Octave Mirbeau (1848-1917)
Ma première impression, en même temps que celle du froid aux pieds, fut celle d'une vive lumière.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Sa conversation était animée, vive, étincelante : on admirait l'à-propos de ses reparties, l'heureux tour de ses expressions.Jean-Jacques Grandville (1803-1847)
Je m'étonnais de moi-même ; sans doute il avait fallu une épreuve tout à fait vive pour me remettre d'aplomb.René Boylesve (1867-1926)
L'auteur saisit le moment d'une émotion si vive pour vous cacher le défaut de son sujet.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Et, par les portes doucement entrebâillées, elle entendit très distinctement la conversation vive de deux voix.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « VIVE » s. f.

Poisson de mer qui a la chair blanche & ferme, & des arestes fort piquantes. Elle est de la taille d'un maquereau. En Latin viva, draco marinus, ou araneus. Elle est ainsi appellée, parce qu'elle demeure long-temps en vie. Ses aiguillons sont venimeux, & même aprés la mort, principalement ceux qui sont au bout de ses ouyes, que les Pescheurs & Marchands de poisson sont obligez de coupper par les Reglements de Police.

Définition de « VIVE »

Exclamation, cry de joye par où l'on témoigne que l'on souhaitte à quelqu'un une longue vie, ou de la gloire. C'étoit un serment ordinaire en l'ancienne Loy de crier, Vive Dieu. Quand le Roy passe, ou dans les rejouïssances publiques, on crie, Vive le Roy. Les escoliers crient vivat, quand on leur donne congé.
 
VIVE, est aussi un cry qu'on donne pour le signal d'un party. Vive France, Vive Espagne. Quand les partis se rencontrent en campagne on demande, Qui vive ?
 
On dit aussi dans le monde, qu'on est sur le Qui vive, quand deux personnes de même condition attendent à qui se parlera, à qui se visitera le premier.
 
VIVE, se dit aussi pour marque qu'on aime quelque chose, qu'on la prise & estime. Vive les gens qui nous font du bien. Vive Paris pour la bonne chere. Vive la Champagne pour le bon vin. Vive la Touraine pour les bons melons. Regnier a dit dans ses Satyres :
 
Sur tout vive l'amour, & bran pour les Sergents.
 
VIVE, est aussi le feminin de vif. Voyez à VIF.
Le mot du jour Applaudissements Applaudissements

On aura entendu parler de clapping, un anglicisme qui me fait doucement rigoler.

Aurore Vincenti 27/04/2020