vulgairement

 

définitions

vulgairement ​​​ adverbe

didactique Appelé vulgairement, dans le langage courant (opposé à scientifiquement).
péjoratif Avec vulgarité.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Après cette sage disposition, il défendit qu'à l'avenir on exigeât du peuple les approvisionnements militaires, qu'on appelle vulgairement foderum.Jules Michelet (1798-1874)
Sur nos côtes (qu'on me permette de me servir de cette comparaison triviale pour exprimer vulgairement mon idée), ce sont des ours, des bêtes féroces ou tout ce qu'on voudra.Édouard Corbière (1793-1875)
Il emploie tous les artifices imaginables et, comme on le dit vulgairement, il plaide souvent le faux pour savoir le vrai.Claude Bernard (1813-1878)
Ce que l'on appelle vulgairement les travaux est, je crois, d'un si puissant intérêt, que l'on y oublie tous les soucis de la vie réelle.George Sand (1804-1876)
Et les quatre amis sortirent en effet pour prendre, comme on le dit vulgairement, l'air du pays.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Le palier de l'escalier, appelé vulgairement le carré, était barricadé de banquettes placées çà et là dans tous les sens, et barrant complètement le chemin.Delphine de Girardin (1804-1855)
Avec des passions vives, il est bon, dans la marine surtout, d'avoir de bons bras, et ce qu'on appelle vulgairement à bord une bonne pogne.Édouard Corbière (1793-1875)
En 1815, elle a commencé à avoir souvent la voix fatiguée ; c'est ce que chez les chanteurs du second ordre, on appelle vulgairement chanter faux.Stendhal (1783-1842)
Personne cependant n'a plus de courage que moi pour se suffire comme on dit vulgairement.George Sand (1804-1876)
Mais je pense que ce n'est pas ainsi que vous l'entendez ; vous me demandez probablement en quoi consistent ce qu'on appelle vulgairement les ordres d'architecture ?Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Elle avait l'air de faire allusion à des complications de vie trop longues à dire, et non vulgairement à des soirées, bien qu'elle revînt en ce moment de plusieurs.Marcel Proust (1871-1922)
Toutefois, en général, les antilopes tiennent plutôt des daims que de tous autres animaux, et plusieurs espèces sont vulgairement connues sous la dénomination de daims.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
Il lui paraissait évident que la jeune femme cherchait surtout à dissimuler le motif réel de son irritation, et qu'ainsi, comme on dit vulgairement, elle passait sa colère.Émile Gaboriau (1832-1873)
Le tribut ou vulgairement l'ordinaire était cette contribution annuelle levée au profit de la seigneurie.Émile Vincens (1764-1850)
Je croyais sa visite vulgairement intéressée ; je m'attendais à ce qu'elle me tendît une main de quêteuse.René Boylesve (1867-1926)
Voyant qu'il avait mis les pieds dans les plats, comme on dit vulgairement, mon officier tenta d'opérer une retraite en aussi bon ordre que possible.Henri Sévérin Béland (1869-1935)
C'est le centre de cette partie de la capitale qu'on appelle vulgairement le quartier latin, à cause des nombreux établissements d'instruction qui y sont situés.Théophile Lavallée (1804-1867)
Ayant consulté sa maladie, on lui ordonna l'usage fréquent d'une espece de lénitif, connu vulgairement sous le nom de clystere.Robert Estienne (1723-1794)
Enfin c'était le même fond aussi vulgairement humain, avec une surface moins compliquée par la civilisation.George Sand (1804-1876)
On dit vulgairement qu'un noyé s'accrocherait à une paille, il en est ainsi du désespoir qui ne veut pas absolument désespérer.Eugène Sue (1804-1857)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « VULGAIREMENT » adv.

Dans l'opinion vulgaire, commune. On dit vulgairement, pour dire, communément, proverbialement.
Déjouez les pièges ! « Des yeux marron », ou « marrons » ? « Des yeux marron », ou « marrons » ?

Consultez la règle complète de l'accord des adjectifs de couleur.

10/06/2020