zouave

 

définitions

zouave ​​​ nom masculin

Histoire Soldat algérien d'un corps d'infanterie coloniale créé en 1830. —  Fantassin français d'un corps distinct des tirailleurs indigènes.
au figuré Faire le zouave, faire le malin, le pitre.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il y a de tout, dans cette diable d'armoire à poils, sac à malice du zouave.Émile Gaboriau (1832-1873)
La corvée n'y perdit qu'un bidon enlevé des mains d'un zouave.Amédée Achard (1814-1875)
D'autres semblaient dormir parmi les broussailles, tandis qu'un zouave dont la ceinture bleue s'était enflammée, avait la barbe et les cheveux grillés complètement.Émile Zola (1840-1902)
Le garçon un peu confus veut prendre ses effets de zouave.Alphonse Daudet (1840-1897)
On avait bien là-haut, comme disait le zouave, l'inconvénient des obus qui tombaient çà et là ; mais on pouvait aisément se défiler des balles.Amédée Achard (1814-1875)
En ce moment, un zouave parut sur le marchepied, et avertit ses camarades, de la part du lieutenant, qu'ils devaient se tenir prêts à tirer.Amédée Achard (1814-1875)
Je me rappelai le corps du zouave découvert du côté de l'est le jour de mon entrée, et je trouvai la symétrie de ces rencontres assez fatale.Eugène Fromentin (1820-1876)
Sans s'expliquer d'abord vers quel but tend le commandement, mais n'en augurant rien de bon, le zouave l'exécute avec tremblement.Amédée Delorme (1850-1936)
Littéralement soulevé de terre, le malheureux zouave est projeté à quatre pas en avant, sur ses pieds qui marchent, qui trottent, qui galopent.Amédée Delorme (1850-1936)
Beaucoup ont parlé du zouave, peu le connaissent.Émile Gaboriau (1832-1873)
Ce qu'il faut au zouave, c'est le sans-gêne du camp, les razzia en pays ennemi, le fritchtic improvisé sous la tente.Émile Gaboriau (1832-1873)
Un zouave en fit l'inventaire à haute voix comme un commissaire-priseur, devant un cercle de curieux qui riaient aux éclats.Amédée Achard (1814-1875)
Tout à l'heure, en venant, il avait trouvé le corps entier et tout habillé d'un zouave ; il me mena le voir.Eugène Fromentin (1820-1876)
Çà et là, parmi eux, quelque pantalon rouge de lignard ou quelque uniforme de zouave.Jules Claretie (1840-1913)
Adolescent, il promettait beaucoup, et ses parents s'étaient opposés à ses désirs d'être zouave pontifical, il se fit vagabond.Charles Des Écores (1852-1905)
Ce que vous avez pris pour de la malice était de la bravade, de l'entrain de zouave.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Moutier avait son riche costume de zouave tout neuf qui faisait valoir la beauté de sa taille et de sa figure.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Jamais zouave n'eut de guêtres plus blanches ni mieux ajustées que les siennes, sur un pied mieux cambré.Amédée Delorme (1850-1936)
Le vieux zouave qui m'avait pris en amitié depuis les palissades, marchait à côté de moi.Amédée Achard (1814-1875)
Elle voyageait incognito comme les princesses ; elle avait un frère zouave pontifical ; un oncle archidiacre et une tante chanoinesse.Arsène Houssaye (1815-1896)
Afficher toutRéduire
Vidéos Épivarder, par Alain Rey Épivarder, par Alain Rey

Saviez-vous que le verbe épivarder, couramment utilisé au Québec, était employé au XVIIe siècle dans les provinces de l'ouest de la France ? Écoutez Alain Rey nous raconter l'histoire de ce mot, témoin du lien profond entre le français québécois et le français de France.

Alain Rey 16/09/2020