à-coup

définitions

à-coup ​​​ nom masculin

Secousse, discontinuité dans un mouvement. ➙ saccade.
locution adverbiale Par à-coups : de façon irrégulière, intermittente.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Pendant mon sommeil, on s'aperçut tout-à-coup que le malade perdait ses forces et qu'il devenait agonisant : on lui mit les vésicatoires.Marie-Louise-Victoire de Donnissan La Rochejaquelein (1772-1857)
L'empereur, soucieux, la tête baissée, les bras croisés, se promenait sur la plage, quand tout-à-coup des cris terribles se firent entendre.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Ses larmes firent cesser tout-à-coup mon emportement ; elle tombaient en abondance, et semblaient adoucir ma blessure....Adelaïde de Souza (1761-1836)
Vous verrez, observa à demi-voix un jeune fat qui se croyait malin, vous verrez qu'un beau jour elle nous confondra aussi, tout-à-coup, par son esprit.Adélaïde-Gillette Dufrénoy (1765-1825)
N'ayant rien à leur donner en échange, nous leur faisions des signes de remerciements, quand tout-à-coup s'offrit une merveilleuse occasion de les obliger.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Tout-à-coup s'élève parmi eux un de ces hommes que la nature semble produire quand elle est lasse du repos.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Le ciel, qui jusque-là avait été doux et serein, s'est voilé de nuages ; la mer s'est soulevée tout-à-coup à la lueur de la foudre qui commence à gronder....Édouard Corbière (1793-1875)
Franklin commençoit à désespérer du succès de sa tentative, quand tout-à-coup il observa que quelques brins de la corde de chanvre s'écartoient l'un de l'autre et se roidissoient.Benjamin Franklin (1706-1790), traduction Jean Henri Castéra (1749-1838)
Derwich prend l'argent, mais il le jette tout-à-coup par terre, et, joignant ses mains, qu'il éleva jusqu'à son front, il se précipita de l'appartement en pleurant amèrement.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Une circonstance imprévue troubla tout-à-coup la fête ; un courrier que le ministre de la police avait expédié, arriva au moment où nous approchions de la ville.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Mais ces efforts lui coutoient beaucoup, et insensiblement devinrent si pénibles, qu'ils altérèrent sa santé et presque sa raison ; elle versoit des pleurs et sourioit tout-à-coup.Anne Marie de Beaufort d'Hautpoul (1763-1837)
Au feu brûlant qui me dévoroit, je sentis tout-à-coup succéder un froid mortel, et je tombai sans connoissance.Joseph Fiévée (1767-1839)
Tout-à-coup la maison s'emplit d'une lumière fulgurante en même temps qu'un bruit formidable, pareil à une explosion de dynamite, fit sursauter tout le monde.Arsène Bessette (1873-1921)
Je crains qu'elle n'ait pas cet esprit de suite, cette persévérance, que demandent les grandes entreprises ; les impatients, qui procèdent par à-coup, me font douter de leur avenir.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Après plus de trois cent soixante-cinq jours d'assiduité, étant déjà son débiteur de près de 1,400 fr., je tombai malade tout-à-coup.Émile Marco de Saint-Hilaire (1796-1877)
Comment cet homme dont le dévoûment et l'amitié semblaient inépuisables, se montrait-il tout-à-coup sans pitié ?Pamphile Le May (1837-1918)
Tout-à-coup il le prit aux hanches, le souleva d'un puissant effort, et le fit passer par-dessus sa tête.Gustave Aimard (1818-1883) et Jules Berlioz d'Auriac (1820-1913)
Irritable, à cause des réflexions persistantes, de l'effort pour les évincer, de l'insuccès, il se sentit méchant tout-à-coup, dominé par une sorte d'impatience féroce.Hector Bernier (1886-1947)
Il vit tout-à-coup un matelot se lever et asséner un coup de rames sur la tête du fidèle serviteur, celui-ci poussa un gémissement plaintif et disparut.Charles Deguise (1827-1884)
Tout à-coup une balle perça son schako, et trois de ses voltigeurs tombèrent blessés à la tête.Paul de Musset (1804-1880)
Afficher toutRéduire