abdiquer

 

définitions

abdiquer ​​​ verbe transitif

littéraire Renoncer à (une chose). Abdiquer toute ambition.
sans complément Renoncer à agir, se déclarer vaincu. ➙ abandonner, céder, démissionner.
spécialement Abdiquer le pouvoir, la couronne. —  sans complément Renoncer au pouvoir suprême. Le roi abdiqua en faveur de son fils. On dit que la reine va abdiquer.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'abdique

tu abdiques

il abdique / elle abdique

nous abdiquons

vous abdiquez

ils abdiquent / elles abdiquent

imparfait

j'abdiquais

tu abdiquais

il abdiquait / elle abdiquait

nous abdiquions

vous abdiquiez

ils abdiquaient / elles abdiquaient

passé simple

j'abdiquai

tu abdiquas

il abdiqua / elle abdiqua

nous abdiquâmes

vous abdiquâtes

ils abdiquèrent / elles abdiquèrent

futur simple

j'abdiquerai

tu abdiqueras

il abdiquera / elle abdiquera

nous abdiquerons

vous abdiquerez

ils abdiqueront / elles abdiqueront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Son règne était fini, et pourtant lui demander d'abdiquer, c'était lui demander l'impossible, ce qu'une puissance établie n'a jamais fait ni pu faire.Ernest Renan (1823-1892)
Il y a faiblesse à s'en glorifier, faiblesse à en rougir, faiblesse à les abdiquer.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Vous avez peur des prêtres, et ils s'empressent d'abdiquer leurs titres pour les échanger contre ceux de municipaux, d'administrateurs, et même de présidens de sociétés populaires....Adolphe Thiers (1797-1877)
On en abusa bientôt, et elle apprit à ses dépens ce qu'il en coûte à un état d'abdiquer sa dignité et de sacrifier son honneur à ses intérêts.Paul Gaffarel (1843-1920)
La conclusion d'un traité n'équivaut pas à abdiquer sa souveraineté, parce qu'aucun pays qui conclut un traité n'est obligé de le faire, sauf s'il estime que c'est dans son intérêt.Europarl
Il donna quelques développements de ces principes de la morale universelle, et finit par abdiquer l'état de prêtre qu'il embrassa par séduction et comme victime de l'erreur”.Rodolphe Reuss (1841-1924)
Il a eu trop souvent à se féliciter de cette heureuse indépendance pour être disposé à l'abdiquer.Ernest Daudet (1837-1921)
Ni l'un ni l'autre des jeunes gens n'était, si peu que ce fût, disposé à abdiquer en faveur de son rival.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
M'a montré un mot presque aussi long que votre bras... abdiquer... quelque chose dans ce genre.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
J'avais cru que cette profession me suffirait jusqu'à vingt ans ; mais, quoique je n'en aie que dix-sept, j'ai envie d'abdiquer tout de suite.Isabelle de Charrière (1740-1805)
Et pourtant, le féminisme anarchique presse les pères et les mères d'abdiquer leurs vaines prérogatives.Charles Turgeon (1855-1934)
Le roi effrayé voulait abdiquer sa couronne ; mais par vertu personne ne la voulant accepter, il était forcé de rester roi.Jules Janin (1804-1874)
Par cette reconnaissance anticipée d'un titre qui lui avait été ravi, elle semblait légitimer l'usurpation, abdiquer en faveur du nouvel empire ses plus insignes prérogatives et l'établir dans ses droits.Albert Vandal (1853-1910)
Ils le conjurèrent de prendre la direction du gouvernement comme de son patrimoine ; il sentit qu'il ne pouvait impunément l'abdiquer.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Il la déteste, maintenant, comme tous les émigrés, depuis qu'elle contrecarre les projets des princes et ne consent pas à abdiquer entre leurs mains les derniers vestiges de la royauté.Maurice Fleury (1856-1921)
C'était la nécessité, as-tu dit, qui te forçait à abdiquer ta personnalité excessive ; c'était aussi lassitude de tes casuistiques où toujours tu voyais tes fautes.Maurice Barrès (1862-1923)
Pour elle, se révolter, c'est abdiquer, et lui prêcher une prétendue émancipation, c'est lui conseiller le divorce en la vouant d'avance à la stérilité et au mépris.Éliphas Lévi (1810-1875)
C'est de n'avoir point de politique, point d'avis sur les grandes affaires du pays, d'abdiquer.François Guizot (1787-1874)
Le doge prit la parole en versant des larmes, et proposa au grand conseil d'abdiquer sa souveraineté.Adolphe Thiers (1797-1877)
Soyez tranquilles d'ailleurs, messieurs ; nous ne viendrons jamais vous demander d'abdiquer votre dignité, votre considération, votre autorité sur le pays.François Guizot (1787-1874)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ABDIQUER » v. act.

Renoncer à une magistrature, à une charge, s'en deffaire, l'abandonner. Il y a eu bien des Empereurs & des Rois qui ont abdiqué l'Empire, le Royaume. Ce mot vient du Latin abdicare, qui sign. la même chose.
 
On dit aussi en Droit, Abdiquer un fils, pour dire, l'abandonner, le chasser de sa maison, ne le vouloir plus reconnoître pour fils.
 
ABDIQUÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Le dessous des mots La tonnelle sous le canal La tonnelle sous le canal

Les anglicismes sont l’objet de fréquentes critiques, en raison de leur nombre jugé excessif et de leur origine.

Marie-Hélène Drivaud 06/05/2020