abnégation

 

définitions

abnégation ​​​ nom féminin

Sacrifice volontaire de soi-même, de son intérêt. ➙ désintéressement, dévouement, sacrifice. Un acte d'abnégation.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je songeais à la vie humble, pleine d'abnégation et de dévouement, que menaient les modestes gardiens de ces phares.Narcisse-Henri-Édouard Faucher de Saint-Maurice (1844-1897)
Une jeune femme se dévoue pour sauver la femme indigne de l'homme qui l'aime et qu'elle aime ; cet homme meurt ; elle continue, par pure abnégation, à soigner la créature dégradée.Hippolyte Taine (1828-1893)
Ce fut véritablement alors qu'elle fut adorable d'indulgence, de patience, de pardon, de tendresse et d'abnégation pour son ami.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Ne dédaignons point les humbles générosités du premier âge ; ce sont elles qui accoutument l'âme à l'abnégation et à la sympathie.Émile Souvestre (1806-1854)
Et pourtant elle leur était chère à tous à cause de sa générosité passionnée et de son esprit d'abnégation personnelle poussé jusqu'au sublime.William Dean Howells (1837-1920), traduction Louis Fréchette (1839-1908)
Je mets la patience et l'abnégation au-dessus de tout, et je ne réponds rien à ce qui peut me concerner personnellement dans ce reproche.George Sand (1804-1876)
On prenait son parti sur le peu de temps qui restait à vivre : c'était une abnégation complète de soi-même.Louise Fusil (1771?-1848)
Je déployais toute la patience et toute l'abnégation possibles pour conquérir la faveur du calife, et pouvoir profiter d'autant plus facilement un jour d'une occasion de délivrance.Rudolf Carl von Slatin (1857-1932), traduction Gustave Bettex (1868-1921)
Il ne pouvait véritablement que remercier celle qui avait eu assez d'abnégation pour lui parler ce langage ; ce qu'il fit.Hector Malot (1830-1907)
Georges, cependant, avait des devoirs de position ; elle les comprenait et s'y soumettait avec cette abnégation qui se retrouve toujours au fond de l'amour vrai.Louis Énault (1824-1900)
Cette simplicité et cette abnégation me valaient beaucoup plus de respect et de considération que si j'avais voulu jouer à la dame.Marquise de La Tour du Pin Gouvernet (1770-1853)
D'autres félicitaient le jeune homme de sa patriotique abnégation et lui pronostiquaient une revanche éclatante.Léonce de Larmandie (1851-1921)
Voici comment, presque tout à coup, elle en était venue à cet état d'abnégation ou d'anéantissement moral.Pamphile Le May (1837-1918)
Cette bonté céleste, cette abnégation de lui-même m'ont rappelé tous mes torts, et me les rendaient insupportables.Adelaïde de Souza (1761-1836)
Séléna regarda le jeune ingénieur et le remercia d'un sourire pour le rôle de providence qu'il consentait à jouer avec tant d'abnégation.Henry de Graffigny (1863-1934) et Georges Le Faure (1856-1953)
Ils remportèrent d'abord sur les troupes anglaises des succès partiels, et léguèrent à l'histoire d'admirables traits d'abnégation et de courage.Charles Gailly de Taurines (1857-1941)
Il me semble qu'il y a beaucoup de prétention à la patience et à l'abnégation dans le monde.George Sand (1804-1876)
J'ai souvent cherché depuis autour de moi quelque homme semblable à celui-là et capable de cette abnégation de soi-même entière et insouciante.Alfred de Vigny (1797-1863)
Si l'amour parle en vous, quel sera, avec une telle abnégation, le but de votre amour ?George Sand (1804-1876)
Quant aux ecclésiastiques, ils avaient été, comme toujours, admirables de dévouement et d'abnégation, relevant les blessés, les pansant, exhortant au courage ceux qui allaient mourir.Alphonse Allais (1854-1905)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ABNEGATION » s. f.

Terme de devotion. Renonciation à ses passions, à ses plaisirs, à ses interests. L'abnegation de soy-même est un des Conseils Evangeliques, & est necessaire pour la perfection Chrêtienne. Ce terme vient du Latin abnegare, qui signifie, Desavoüer, ne vouloir point reconnoistre une chose comme sienne.
Drôles d'expressions Être gêné aux entournures Être gêné aux entournures

Être gêné aux entournures : être mal à l’aise, se sentir gauche ; être incommodé dans son activité.

Alain Rey 12/05/2020