absolution

 

définitions

absolution ​​​ nom féminin

Religion Effacement d'une faute par le pardon. Donner l'absolution. ➙ absoudre.
Droit Action d'exempter l'auteur d'une infraction d'une sanction pénale.
 

synonymes

absolution nom féminin

pardon, amnistie, grâce, remise, rémission

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Car, une fois mariés, il la lui dirait, il se donnait sa parole de la lui dire, trouvant dans cette volonté bien arrêtée une absolution devant lui-même.Paul Bourget (1852-1935)
Les donateurs se sentaient si chargés de souillures, qu'ils se ruinaient pour acheter une absolution et qu'ils la recevaient souvent des mains d'un clerc plus souillées que les leurs.Paul Lacroix (1806-1884)
Et puis c'étaient des routes fréquentées ; il y avait de bons coups à faire sur le chemin, et l'absolution au bout du voyage.Jules Michelet (1798-1874)
On fait de bonnes œuvres, on donne un liard aux pauvres, moyennant quoi on a l'absolution.Frédéric Bastiat (1801-1850)
La clause ne peut rester une figure de rhétorique sans suite, et l'accord ne peut servir d'absolution générale au gouvernement mexicain.Europarl
On supposa aussitôt qu'il lui donnait des ordres pour l'éloignement de la favorite et le bruit se répandit que le confesseur avait fait de cet éloignement une condition de l'absolution.Maxime de La Rocheterie (1837-1917)
Je ne vis que le bien à faire, sans m'arrêter à cette réflexion que c'était jeter en quelque sorte un voile d'absolution sur la conduite coupable des généraux.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Mattea le savait, et, forcée de retourner vers lui, elle avait eu la fermeté de refuser et la pénitence et l'absolution.George Sand (1804-1876)
Il y a deux moyens pour lui de me tirer d'affaire : l'évasion mystérieuse, achetée à prix d'or, et la main forcée aux juges pour obtenir une absolution.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
C'était aux confesseurs à régler la pénitence suivant la faute et à n'accorder l'absolution qu'après l'accomplissement de cette pénitence, qui devait être publique, comme si le péché l'avait été.Paul Lacroix (1806-1884)
J'avais un prêtre tout prêt, ne sachant que trop bien combien cette horrible maladie est trompeuse, et il a reçu l'absolution et l'extrême-onction à l'édification générale !Ernest Daudet (1837-1921)
De toute main l'absolution est bonne, mais le directeur a seul le secret de la maladie et la science de la guérison.George Sand (1804-1876)
On lui accordait la confession, l'absolution et la communion ; c'est-à-dire qu'au forum du sacrement, on croyait à la sincérité de son repentir et de sa conversion.Anatole France (1844-1924)
On a cru à tort que le seul fait de le cataloguer parmi les phénomènes de sociologie normale en impliquait l'absolution.Émile Durkheim (1858-1917)
Il est homme expert, il écoute la confession d'un air agréable et doux ; son absolution est tout aimable ; pour les pénitences, il est accommodant.Hippolyte Taine (1828-1893)
Ayant demandé l'absolution à l'un d'eux avant d'expirer, le docteur la lui refusa, à moins qu'il ne voulût déclarer ses complices et ses fauteurs.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Cette divinisation qui permet d'être deux ici-bas pour sentir, un seul dans le ciel pour aimer, était son absolution.Honoré de Balzac (1799-1850)
Son beau, son grand, son sublime cœur me pardonnera un jour, il me donnera l'absolution de ma faute, et, à partir de ce jour seulement, je me pardonnerai à moi-même.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Nos culottes leur servaient de san benito, et l'absolution se donnait à coups de vit.Honoré-Gabriel de Riqueti de Mirabeau (1749-1791)
Fusse-je à mon heure d'agonie, je remettrais à recevoir l'absolution de mes péchés pour signer votre contrat.Émile Souvestre (1806-1854)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ABSOLUTION » s. f.

Action par laquelle on absoud. Il a obtenu un arrest d'absolution en matiere criminelle. On dit aussi, Absolution d'une demande civile, quand on en est deschargé ; absolution sacramentale en matiere de confession. L'absolution des censures est la troisiéme partie d'une signature de Cour de Rome, qui porte absolution des censures qui pourroient empêcher l'effet de la grace accordée. On appelle aussi en Chancellerie Apostolique une absolution à saevis, une grace accordée par une signature particuliere à celuy qui a assisté à quelque jugement de mort, ou qui a commis quelque cas qui le rend irregulier, & incapable de posseder aucuns Benefices.
 
ABSOLUTION, en termes de Breviaire, est une courte priere que dit celuy qui officie à chaque nocturne des Matines auparavant les benedictions & les leçons. On appelle absolutions, les encensemens & aspersions d'eau benite qu'on fait sur le corps des Princes & des Prelats qu'on enterre avec grande ceremonie.
Le dessous des mots Un homme sur deux est une femme Un homme sur deux est une femme

Au-delà de la formule destinée à faire sourire, force est de constater que la moitié des hommes sont des femmes. Cet énoncé est correct grammaticalement et fait pleinement sens, ce paradoxe apparent étant rendu possible par la polysémie du mot homme, qui désigne à la fois un individu de sexe masculin et un mammifère du genre Homo, membre de l’humanité. Des bricolages de fortune ont tenté de contourner cette regrettable polysémie. Des solutions empiriques, telles que la typographie, prétendent distinguer l’homme de l’Homme (de la même manière, et pour les mêmes raisons, que l’histoire du Petit Chaperon rouge et l’Histoire et ses sources). Disons-le tout net, ça ne fonctionne pas.

Marie-Hélène Drivaud 28/05/2020