acquéreur

 

définitions

acquéreur ​​​ nom masculin

Personne qui acquiert (un bien). ➙ acheteur. Ce tableau n'a pas trouvé acquéreur. Se porter acquéreur de qqch. Elle est acquéreur.Au féminin, on dit aussi acquéreuse. Acquéresse ​​​ est rare.
 

synonymes

acquéreur nom masculin

acheteur, cessionnaire, client, preneur, adjudicataire (Droit)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il semble, à vous entendre, que cet acquéreur n'aura pas la possibilité de refuser le marché.Eugène Chavette (1827-1902)
On n'envoyait plus rien au prieur, le clergé l'abandonnait et le blâmait d'avoir pactisé avec l'ennemi en acceptant l'hospitalité et la confiance de l'acquéreur.George Sand (1804-1876)
Ils vidaient plus d'un broc dans la cantine, à la santé de l'acquéreur de leur méfait.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Le nouvel acquéreur avait pu s'assurer de la beauté et de la richesse de ce domaine ; il s'y était attaché.Louis Reybaud (1799-1879)
Lors du contrôle de l'acquéreur et de sa cible, les autorités responsables doivent travailler en collaboration, échanger les informations dont elles disposent et se venir mutuellement en aide.Europarl
Parmi ces collections se trouvait un arbuste fort rare et d'un prix si élevé, qu'il ne trouvait point acquéreur.Noémie Dondel Du Faouëdic (1834-1915)
Presque toujours, d'ailleurs, il s'en rend lui-même acquéreur, et paye alors au vrai propriétaire une sorte de fermage irrégulier et proportionnel à la valeur de chaque récolte.Guy de Maupassant (1850-1893)
Legree s'était rendu acquéreur, et il se servait de cette propriété, comme il se servait de tout, pour gagner de l'argent.Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
Or, je sais que je pourrais trouver un acquéreur très-prochainement, et vous tenir, comme vous dites, la dragée très-haute.George Sand (1804-1876)
Newsteadt m'est rendue avec 25,000 livres sterling, sur les 28,000 déjà payées ; mon soi-disant acquéreur appelle cela un sacrifice : sacrifice soit.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Finalement elles ne trouvent pas d'acquéreur et le marchand les ramène en troupeau mélancolique, tête baissée.Pierre Loti (1850-1923)
On lui avait répondu que l'acquéreur de ce terrain avait fait copier le monument voisin, pour en avoir admiré la simplicité élégante.Paul Bourget (1852-1935)
En homme qui se connaît en affaires, il a voulu que le jour où il vendrait son magasin, il put aussi marier sa fille à l'acquéreur de son fonds.Honoré Beaugrand (1848-1906)
Ce que cet acquéreur pourrait faire, moi je ne le puis, je ne le dois pas faire.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Ainsi le même objet pouvait changer dix fois d'acquéreur en une journée, sans avoir une seule fois changé de place.Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
Et il s'en alla après avoir décidé avec l'acquéreur qu'une contre-expertise aurait lieu le lendemain.Guy de Maupassant (1850-1893)
Or l'acquéreur de cet équipage n'était autre qu'un spéculateur, qui fit une affaire excellente en cette circonstance.Eugène Muller (1826-1913)
Le magistrat se retira et l'acquéreur se consulta avec le maire tout en examinant les bâtiments du moutier.George Sand (1804-1876)
Enfin l'adjudication se fit, l'odieux vieillard était l'acquéreur, elle était désormais son bien, sa propriété.Charles Deguise (1827-1884)
Lorsque je m'en suis rendu acquéreur, en ton nom, je les ai payées le prix fort.Georges Darien (1862-1921)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ACQUEREUR » s. m.

Acheteur. Un acquereur de bonne foy prescrit par la possession de 10. ans entre presens, & 20. ans entre absens. On dit au Palais, un tiers acquereur, pour dire, le nouveau possesseur d'un heritage sur lequel on avoit quelques pretensions.
Déjouez les pièges ! « Une centaine de personnes attendait, ou « attendaient ? » « Une centaine de personnes attendait, ou « attendaient ? »

Un doute sur l'accord du verbe avec un sujet collectif ? Suivez le guide !

10/06/2020