adorer

 

définitions

adorer ​​​ verbe transitif

Rendre un culte à (un dieu). —  locution Brûler ce qu'on a adoré : se montrer inconstant dans ses attachements, les renier.
Aimer (qqn) d'un amour ou d'une affection passionnée. Il adore sa fille. ➙ aduler. —  pronominal Ils s'adorent.
familier Avoir un goût très vif pour (qqch.).
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'adore

tu adores

il adore / elle adore

nous adorons

vous adorez

ils adorent / elles adorent

imparfait

j'adorais

tu adorais

il adorait / elle adorait

nous adorions

vous adoriez

ils adoraient / elles adoraient

passé simple

j'adorai

tu adoras

il adora / elle adora

nous adorâmes

vous adorâtes

ils adorèrent / elles adorèrent

futur simple

j'adorerai

tu adoreras

il adorera / elle adorera

nous adorerons

vous adorerez

ils adoreront / elles adoreront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Mais vous conviendrez, du moins, que cette jolie personne n'a pas été inventée pour vous, cher prince, et que deux aventures éclatantes vous réduisent à ne l'adorer qu'en troisième.Sophie Gay (1776-1852)
Ils se jurèrent mutuellement d'être l'un à l'autre, et de ne jamais cesser de s'adorer.Paul de Kock (1793-1871)
On assurait que toutes les nuits il se levait pour aller voir et adorer ses trésors.Émile Gaboriau (1832-1873)
On ne pouvait s'empêcher de chercher encore sur sa figure douce, fine, intelligente et passionnée, les traces de la beauté qui l'avait fait adorer dans un autre âge.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Quand tu auras de beaux enfants, une existence régulière et la sympathie des gens honorables, tu finiras par adorer celle à qui tu devras les plus sûrs éléments du bonheur.Émile Blémont (1839-1927)
Nul n'a qualité pour s'obliger sous serment à adorer une même créature pour toute la vie.Charles Turgeon (1855-1934)
Permettez-moi de toujours adorer la vertu, et de lui prêter vos traits pour m'encourager à la suivre ; alors il n'y a rien dont elle ne me rende capable.Sophie Cottin (1770-1807)
Mon ingénuité était grande : on lisait clairement dans mon cœur, et on se laissait adorer.George Sand (1804-1876)
Il y a une loi sacrée qui gouverne le monde, à laquelle nous devons obéir, que nous devons adorer, c'est l'injustice, l'auguste, la sainte injustice.Anatole France (1844-1924)
Pendant sept jours, il s'y ensevelit, rongeant son désespoir de ne plus trouver sans cesse, à son côté, ce grand frère qu'il s'était remis à adorer de toute son âme.Émile Zola (1840-1902)
L'amour, mon ange, est, chez une femme, la confiance la plus illimitée, unie à je ne sais quel besoin de vénérer, d'adorer l'être auquel elle appartient.Honoré de Balzac (1799-1850)
Il eut de nombreux enfants : un seul vécut, c'était son premier-né, un fils qu'il se mit à adorer, sous une apparence bourrue et sévère.Henry Gréville (1842-1902)
Ne me demandez pas de cesser de vous aimer, de vous adorer, dans mon âme ; cela m'est impossible : votre repos et votre bonheur me sont plus chers que mon âme.Auguste Angellier (1848-1911)
Il se mirait en elle, l'élevait sur un piédestal pour avoir le plaisir de l'adorer, et la couronnait de l'auréole d'intelligence qui rayonnait à son propre front.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
On vous dira qu'un gentilhomme a d'autres missions que d'adorer ce qui est vaincu, et qu'il est plus profitable d'adorer ce qui est vainqueur.Albert Delpit (1849-1893)
Mais garde ton beau courage ; un jour viendra où nous serons tous réunis, tous heureux, où tu pourras les caresser, les adorer.Alfred Dreyfus (1859-1935)
Il a eu le bonheur d'épouser une princesse charmante qui n'a pas cessé de l'adorer, et qu'il a rendue heureuse.Claire-Élisabeth-Jeanne Gravier de Vergennes Rémusat (1780-1821)
Elle croyait encore, de bonne foi, qu'elle avait besoin de la contempler et de l'adorer.Paul Féval (1816-1887)
Comme je vais t'adorer, comme je vais te réciter de belles litanies et toutes les oraisons essentielles !Remy de Gourmont (1858-1915)
Je veux m'entretenir avec toi qui vis dans ma pensée, dont sans cesse les yeux de mon esprit voient, pour l'adorer, la noble image.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ADORER » v. act.

Rendre le plus grand des respects, & la plus profonde soûmission. Il n'y a que Dieu seul qu'on doive adorer veritablement. les Payens sont ceux qui adorent les idoles.
 
ADORER, signifie quelquefois simplement, Reverer. Adorer les reliques, les images, pour lesquelles on a seulement de la veneration & de l'estime. il y a plusieurs passages tant dans la Sainte Ecriture que chez les Ecrivains Ecclesiastiques, où le mot d'adorer se dit seulement d'un simple honneur qu'on fait à quelqu'un, ou de la veneration qu'on a pour luy. le mot d'adorer en sa plus estroite signification & en sa premiere origine, ne signifie autre chose que porter la main à la bouche : manum ad os admovere, c'est à dire, Saluer, faire la reverence, ou baiser les mains.
 
ADORER, signifie aussi hyperboliquement, Avoir beaucoup d'amour ou d'admiration pour quelqu'un. Cet amant adore une telle beauté. on adore l'Eneide. cette mere adore ses enfans, elle les aime trop. les Courtisans adorent la fortune, ceux dont ils se disent les creatures.
 
On dit proverbialement, Adorer le Veau d'or, pour dire, Faire bien des soûmissions à un homme sans merite, en consideration seulement de ses richesses, par allusion au Veau d'or qu'adorerent les Israëlites.
Drôles d'expressions Noter sur ses tablettes Noter sur ses tablettes

Noter sur ses tablettes : prendre bonne note de quelque chose.

Alain Rey 28/09/2020