Email catcher

affadir s'affadir

Définition

Définition de affadir ​​​ verbe transitif

Rendre fade.
au figuré Priver de saveur, de force. Cette traduction affadit l'original.

Définition de s'affadir ​​​ verbe pronominal

Devenir fade.

Conjugaison

Conjugaison du verbe affadir

actif

indicatif
présent

j'affadis

tu affadis

il affadit / elle affadit

nous affadissons

vous affadissez

ils affadissent / elles affadissent

imparfait

j'affadissais

tu affadissais

il affadissait / elle affadissait

nous affadissions

vous affadissiez

ils affadissaient / elles affadissaient

passé simple

j'affadis

tu affadis

il affadit / elle affadit

nous affadîmes

vous affadîtes

ils affadirent / elles affadirent

futur simple

j'affadirai

tu affadiras

il affadira / elle affadira

nous affadirons

vous affadirez

ils affadiront / elles affadiront

Synonymes

Exemples

Phrases avec le mot affadir

La moutarde est malaxée sous vide, afin d'éliminer l'oxygène qui la fait brunir et s'affadir.Ça m'intéresse, 27/07/2019, « Moutarde : le business secret de la reine des condiments »
Tout notre travail a été de donner cette histoire au plus grand nombre, sans affadir le sujet.Ouest-France, Nadine PARIS, 26/04/2017
On ne peut exclure non plus qu'ait joué la crainte d'affadir et de trahir une expérience si précieuse en l'évoquant mal.Le genre humain, 2006, Laurent Douzou (Cairn.info)
Loin d'affadir cette 18e édition, les organisateurs ont transféré, dans sa version virtuelle, tout ce à quoi les précédents festivals nous avaient habitués.Ouest-France, 14/04/2021
La série des réformes peut alors traîner en longueur, s'affadir, ce qui met en cause les suivantes.Commentaire, 2004, Jean-Paul Betbèze (Cairn.info)
Cette nuance, dans un tableau, semblerait terne ; ses candides reflets affadiraient le regard ; elle ne repousserait point assez la teinte de la peau.Paul Féval (1816-1887)
Il écarte toute considération trop spécialisée, susceptible de lasser le destinataire de son courrier ou d'affadir la véhémence de son propos.Histoire, économie α société, 2009, Nathalie SAGE-PRANCHÈRE (Cairn.info)
Cet aiguillon, pour embarrassant qu'il soit pour les professionnels, est précieux et sans cet aiguillon la valeur ajoutée a toutes les chances de s'affadir.Capital, 24/10/2016, « Faut-il rendre obligatoire le recours à un agent immobilier ? »
Augmenter notre cerveau comme on ajouterait une barrette de mémoire vive à notre ordinateur, c'est nier notre singularité et affadir toute notre existence.Revue Projet, 2017, Matthieu Cassou-Mounat (Cairn.info)
Que s'est-il passé depuis les années 1980 pour que le discours de la solidarité et des valeurs partagées semble s'affadir ?Pouvoirs, 2004, Jacqueline Costa-Lascoux (Cairn.info)
Loin d'affadir l'expérience, l'aspect jeu introduit un mélange de hasard et de stratégie parfaitement dosé.Ouest-France, 26/09/2015
Il n'était point dans sa nature décidée et brave de s'affadir dans le rôle de victime.Paul Féval (1816-1887)
Elle a laissé s'affadir le sel du message dans des formules trop souvent creuses, dans un langage inaudible par nos contemporains.Ouest-France, 18/03/2019
L'auteure cherche les correspondances mais sans affadir les théories philosophiques par des approximations pédagogiques.Le Carnet PSY, 2011 (Cairn.info)
Qui va menacer des milliers de copropriétés et affadir les frontières entre les immeubles bourgeois et les immeubles en difficulté.Capital, 07/07/2020, « Nouveau gouvernement : un autre regard porté sur le logement »
Ou plus encore un syncrétisme qui affadirait, ruinerait la spécificité et l'originalité de sa démarche et de sa théorie ?Le Carnet PSY, 2017, Maurice Corcos, Denis Bochereau, Daniel Hurvy (Cairn.info)
Nous verrons comment certaines conceptions ont été amenées à remanier la définition du transfert, parfois à l'affadir et perdre sa valeur et sa teneur.L'information psychiatrique, 2018 (Cairn.info)
Réduire simplement la quantité de sel n'était pas une solution, car cela risquait d'affadir le goût au premier craquement dans le palais.Capital, 17/03/2015, « Pepsi, le nouveau king du snacking »
Qui (rap)porterait les paroles de ces enfants-spectateurs sans les affadir ni les sacraliser.Études théâtrales, 2015, Carine Ermans (Cairn.info)
L'effet conjugué du refoulement et de la pression des institutions affadirait la pratique des analystes qui y travaillent encore ?Cliniques méditerranéennes, 2002, Didier Lauru (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de AFFADIR v. act.

Rendre fade, ou devenir fade. Le sucre, le miel affadissent le coeur. Si le sel est affadi, avec quoy assaissonnera-t-on ? dit le Sauveur en Saint Matthieu.
 
AFFADI, IE. part pass. & adj. Ce mot vient de fatuus, qui signifie quelquefois, Sans goût, sans saveur. Sal fatuus, un sel qui a perdu sa force.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Style et écriture La création littéraire selon Jean-Philippe Toussaint La création littéraire selon Jean-Philippe Toussaint

Écrivain, cinéaste et photographe, Jean-Philippe Toussaint est l’auteur de dix-huit livres publiés aux Éditions de Minuit. Dans un très beau texte, il...

22/03/2022