Email catcher

affadir

définitions

affadir ​​​ verbe transitif

Rendre fade.
au figuré Priver de saveur, de force. Cette traduction affadit l'original.

s'affadir ​​​ verbe pronominal

Devenir fade.

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'affadis

tu affadis

il affadit / elle affadit

nous affadissons

vous affadissez

ils affadissent / elles affadissent

imparfait

j'affadissais

tu affadissais

il affadissait / elle affadissait

nous affadissions

vous affadissiez

ils affadissaient / elles affadissaient

passé simple

j'affadis

tu affadis

il affadit / elle affadit

nous affadîmes

vous affadîtes

ils affadirent / elles affadirent

futur simple

j'affadirai

tu affadiras

il affadira / elle affadira

nous affadirons

vous affadirez

ils affadiront / elles affadiront

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Loin d'affadir cette 18e édition, les organisateurs ont transféré, dans sa version virtuelle, tout ce à quoi les précédents festivals nous avaient habitués.Ouest-France, 14/04/2021
On le contrefaisait, on l'imitait, on le copiait, on l'affadissait ; toutefois, on oubliait de le brûler.Champfleury (1821-1889)
Cette musique molle, dont le rythme monotone s'affadissait à la longue, redoublait l'exaspération de la jeune femme.Émile Zola (1840-1902)
L'atmosphère y affadissait le cœur, une tristesse lourde tombait sur les épaules comme un épais brouillard.Émile Gaboriau (1832-1873)
Ce n'était plus le poëte affadi et ingénieux de sa jeunesse ; c'était le poète théologique, politique et némésien de son âge avancé.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Loin d'affadir l'expérience, l'aspect jeu introduit un mélange de hasard et de stratégie parfaitement dosé.Ouest-France, 26/09/2015
Tout notre travail a été de donner cette histoire au plus grand nombre, sans affadir le sujet.Ouest-France, Nadine PARIS, 26/04/2017
Par la suite, tandis que la palette s'éclaircit progressivement, la touche s'alourdit et la manière s'affadit.Ouest-France, 07/04/2021
Nous nous surmenons pour entasser les guinées, ou bien nous nous affadissons pour atteindre à la dignité élégante.Hippolyte Taine (1828-1893)
Une nausée me retourne le cœur, me monte à la gorge impérieusement, m'affadit la bouche, me serre les tempes...Octave Mirbeau (1848-1917)
La possession affadit, la beauté se fane, les illusions se dissipent, le charme disparaît.Charles Desmaze (1820-1900)
On sent, en le lisant, qu'il est l'écrivain d'un âge énervé et affadi.Victor Hugo (1802-1885)
Sous les froids rayons de votre soleil pâle, avec votre vie sans dangers et sans fatigues, votre cœur s'est affadi.Hector France (1837-1908)
Il existe une façon lâche de peindre, grâce au blaireautage, qui escamote les difficultés et affadit l'art.Émile Verhaeren (1855-1916)
On atténue les passions, on affadit l'amour, on multiplie les bienséances, on outre le savoir-vivre.Hippolyte Taine (1828-1893)
Les épices, c'est bon pour ceux qui ont le goût affadi par le trop de frippe !Eugène Demolder (1862-1919)
Il n'était point dans sa nature décidée et brave de s'affadir dans le rôle de victime.Paul Féval (1816-1887)
Il fait que le péché garde une âcre saveur et ne s'affadit pas, et le repentir même titille la tentation.Jules Michelet (1798-1874)
Il faisait lourd, une tiédeur humide de serre, un air immobile, affadi d'une odeur de terreau fraîchement remué.Émile Zola (1840-1902)
Elle a laissé s'affadir le sel du message dans des formules trop souvent creuses, dans un langage inaudible par nos contemporains.Ouest-France, 18/03/2019
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « AFFADIR » v. act.

Rendre fade, ou devenir fade. Le sucre, le miel affadissent le coeur. Si le sel est affadi, avec quoy assaissonnera-t-on ? dit le Sauveur en Saint Matthieu.
 
AFFADI, IE. part pass. & adj. Ce mot vient de fatuus, qui signifie quelquefois, Sans goût, sans saveur. Sal fatuus, un sel qui a perdu sa force.
Vidéos Retenir les grandes dates de l'histoire de France avec la mnémographie Retenir les grandes dates de l'histoire de France avec la mnémographie

100 dates de l'histoire de France illustrées... pour ne plus jamais les oublier !

Sandrine Campese 23/11/2021