affranchi

 

définitions

affranchi ​​​ , affranchie ​​​ adjectif et nom

adjectif Rendu libre. Esclave affranchi. nom Un affranchi.
adjectif Qui s'est intellectuellement libéré des préjugés, des traditions.
nom familier Personne qui mène une vie libre, hors de la morale courante.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Toutefois le christianisme, à peine affranchi de la sensualité païenne, craignait toujours la femme et s'en défiait.Jules Michelet (1798-1874)
Elle sut, à force de subtilités, le réconcilier avec le passé qui l'avait opprimé et le brouiller avec les principes qui l'avaient affranchi.Jules Sandeau (1811-1883)
Le monde du transport routier semble en effet s'être affranchi de tout cadre juridique, de toute norme de contrôle.Europarl
L'exigence, qui m'avait paru tant de fois insupportable, ne m'effrayait plus ; je m'en sentais affranchi d'avance.Benjamin Constant (1767-1830)
Dans le droit romain, tout citoyen affranchi de la puissance paternelle, est lui-même appelé père de famille.Giambattista Vico (1668-1744), traduction Jules Michelet (1798-1874)
Son but, à lui, était atteint : il avait affranchi son esprit et sa raison ; il avait réparé ses fautes et prouvé son amour.Léon Séché (1848-1914)
L'année précédente, il avait affranchi plus de douze cents douloureuses et il espérait bien que cette clientèle gratuite irait s'augmentant sans cesse.Fernand Kolney (1868-1930)
D'ailleurs il était affranchi de l'espèce de dépendance à laquelle les soins et le dévouement de celle-ci l'avaient soumis.George Sand (1804-1876)
Un corps de femme qui semble ainsi presque affranchi des lois ordinaires de la pesanteur n'apparaît plus comme un instrument de volupté.Jules Lemaître (1853-1914)
Puisqu'il l'a, pense-t-on, brûlé plus tard, il y a là, une preuve que, s'il avait un moment subi son influence, il s'en était bien affranchi.Georges Bizet (1838-1875)
Si le métier d'homme vraiment libre et pleinement affranchi pouvait être discrédité, il le serait par toi !Octave Feuillet (1821-1890)
Sa première tendance est d'augmenter l'abondance de l'article affranchi, et par conséquent d'en baisser le prix.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Elle a affranchi ses sujets du joug des nobles ; mais ce n'est que pour augmenter son propre empire.Jean-Paul Marat (1743-1793)
Dans le premier cas, dire que les taxes placent le pays qui les paie dans des conditions de production plus défavorables que celui qui en est affranchi, c'est un sophisme.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Affranchi de toute tyrannie, de la contrainte des affaires, des lois d'une importune étiquette, il peut penser tout haut et se laisser aller à ses véritables émotions.Johann Georg Zimmermann (1728-1795), traduction Xavier Marmier (1809-1892)
Et puis, permettez-moi de vous le dire : il est affranchi des superstitions qui abêtissent les bourgeois et les rendent méchants.Anatole France (1844-1924)
On comprendrait, à la rigueur, que l'affranchi réunît quelques vieux amis dans un cabaret, pour célébrer, coupe en main, sa liberté reconquise.Hugues Le Roux (1860-1925)
Nous serons affranchi pour le reste de notre livre des descriptions intempestives, et nous connaîtrons, lecteur et écrivain, le terrain sur lequel nous allons marcher de conserve.Octave Féré (1815-1875)
Au contact de ces éléments intellectuels, il s'est lui-même partiellement affranchi du corps et comme intellectualisé.Émile Durkheim (1858-1917)
Par toutes ses racines corporelles l'homme en tout pays plonge dans la nature, et il y plonge d'autant davantage qu'étant plus inculte, il en est moins affranchi.Hippolyte Taine (1828-1893)
Afficher toutRéduire
Vidéos Le Secret Gutenberg Le Secret Gutenberg

Découvrez vite Le Secret Gutenbergle premier jeu d’évasion autour des grands textes de la langue française !

22/10/2020