aigrir

 

définitions

aigrir ​​​ verbe

verbe transitif
Rendre aigre. —  pronominal Le vin s'aigrit.
Remplir d'aigreur, rendre aigri. Les échecs l'ont aigri. —  pronominal Elle s'est aigrie.
verbe intransitif Devenir aigre.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'aigris

tu aigris

il aigrit / elle aigrit

nous aigrissons

vous aigrissez

ils aigrissent / elles aigrissent

imparfait

j'aigrissais

tu aigrissais

il aigrissait / elle aigrissait

nous aigrissions

vous aigrissiez

ils aigrissaient / elles aigrissaient

passé simple

j'aigris

tu aigris

il aigrit / elle aigrit

nous aigrîmes

vous aigrîtes

ils aigrirent / elles aigrirent

futur simple

j'aigrirai

tu aigriras

il aigrira / elle aigrira

nous aigrirons

vous aigrirez

ils aigriront / elles aigriront

 

synonymes

verbe intransitif

tourner, piquer

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le malheur l'attendrissait au lieu de l'aigrir, elle y compatissait davantage chez les autres depuis qu'elle le comprenait mieux en l'éprouvant davantage.Louis Énault (1824-1900)
Le temps ne répare point les étourderies ; il faut réparer avant qu'on ait pu s'aigrir et se porter à des mesures qui pourraient devenir embarrassantes.Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord (1754-1838)
Ne te gêne pas, mon cousin, ces murs de granit doivent bien aigrir un peu le caractère.Paul Féval (1816-1887)
Cette famille balança : la fierté de ma mère s'irrita d'une telle hésitation ; de part et d'autre on commençait à s'aigrir, et peut-être marchions-nous à une rupture complète.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Mais il n'était pas homme à se courber sous la main qui le frappait, et à s'aigrir dans le désespoir.Hector Malot (1830-1907)
Il faut avouer que les grandes contrariétés dont il était entouré contribuaient infiniment à aigrir son caractère déjà vindicatif.Jean-Baptiste de Marbot (1782-1854)
Je m'en gave toute la journée ; cela fait aigrir mes eaux ; cela me rend jaune ; mais je me porte bien.Léon Gozlan (1803-1866)
Cette idée achevait de l'aigrir contre cette femme si généreuse et si dévouée, et lui faisait porter le poids de la reconnaissance avec humeur et parcimonie.George Sand (1804-1876)
N'ayant pu en retirer le bénéfice qu'il devait équitablement attendre, son humeur avait commencé à s'aigrir.Jules Verne (1828-1905)
Cela contribua à exaspérer l'archevêque et acheva de l'aigrir, non pas seulement contre moi, la chose m'eût été assez indifférente, mais également contre mon mari.Marquise de La Tour du Pin Gouvernet (1770-1853)
Cependant, comme sa douleur étoit fort aisée à aigrir, il ne pouvoit souffrir la vue de ces portraits ; il fit tourner ce grand portrait, et le fit mettre à l'envers.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Cependant, les conversations continuaient, un bruit intolérable venait surtout du petit salon, où les discussions politiques devaient s'aigrir.Émile Zola (1840-1902)
Beaucoup de circonstances ont contribué, depuis quelque temps, à aigrir sa douleur ; l'expression en reste douce et mesurée, mais cependant moins contenue.Dorothée de Dino (1793-1862)
La moindre résistance avait toujours exaspéré ce vieillard, et l'âge, la goutte, l'abandon, la ruine de ses espérances ne firent qu'augmenter chez lui cette disposition et aigrir son humeur.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Mais, quand la chanoinesse venait, comme un spectre importun, se placer entre eux, et lui arracher cette pure jouissance, il sentait son âme s'aigrir et sa force l'abandonner.George Sand (1804-1876)
Il ne voulut point contrarier le roi, crainte de l'aigrir davantage, et qu'il ne donnât cette commission à quelqu'autre.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
Mais les mesures de rigueur auxquelles elle dut recourir ne firent qu'aigrir un caractère mal disposé.Amédée Rouc (1828-1902)
Les formes que celle-ci employa ne firent qu'augmenter la passion du monarque, et l'aigrir contre les obstacles que sa faiblesse voyait déjà arriver.Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord (1754-1838)
Elle fut malheureuse ; et le malheur, loin de l'aigrir, développa en elle de nouveaux germes de bonté, ainsi qu'il arrive toujours aux âmes nobles et grandes.Laure Junot d'Abrantès (1784-1838)
L'écorce du calinga, qui est une sorte de cannelle, sert à la préparer et l'empêche de s'aigrir.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « AIGRIR » v. act.

Donner, causer de l'aigreur. La grande chaleur aigrit le lait. le levain aigrit la paste. le vin s'aigrit quand il est long-temps à l'air.
 
AIGRIR, se dit figurément en Morale, & signifie, Piquer, mettre en colere. Cette conference a aigri les esprits, au lieu de les adoucir. cette proposition l'a aigri davantage. les affaires s'aigrissent, s'éloignent de l'accommodement. le mal s'aigrit, resiste aux remedes, la playe s'envenime.
Drôles d'expressions Pendre la crémaillère Pendre la crémaillère

Pendre la crémaillère : fêter son installation dans un nouveau logement.

Alain Rey 16/02/2020