alène

 

définitions

alène ​​​ ou alêne ​​​ nom féminin

Poinçon servant à percer le cuir.
en apposition, Technique Clé alène : fine clé mâle coudée.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Trois ou quatre heures par jour, il prenait sa forme et son alêne, et travaillait à une chaussure qui ne chaussa jamais personne ; car elle ne fut jamais terminée.George Sand (1804-1876)
Dans l'autre poche se trouva une alêne de sellier, affilée aussi en poignard et munie également de sa gaîne.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
L'instrument de son état, qui sert de pioche et d'alêne, de ciseau et de doloire, c'est son bec, carrément taillé.Jules Michelet (1798-1874)
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ALESNE » subst. fem.

Pointe d'acier emmanchée qui sert à plusieurs artisans pour percer le cuir, & y passer du fil, afin d'en attacher plusieurs pieces ensemble, comme aux Bourreliers, Cordonniers, Malletiers, Savetiers, &c.
 
Ce mot vient de l'Espagnol alesna, que Covarruvias & Menage disent avoir esté fait du Latin à laedendo, ou de l'Arabe alsenna, fait de la racine sanna, qui signifie rendre pointu. D'autres le derivent à linea, parce qu'il sert à faire passer le fil que les ouvriers appellent ligneuil ; & pretendent qu'on a dit autrefois aleigne, & aligne.
 
On dit proverbialement d'un poltron qui souffre qu'on luy fasse des insultes, qu'il se laisseroit donner cent coups d'alesne dans les fesses, plustost que de se battre.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots des politiques Top 10 des mots des politiques

Travailleur, dégagisme, abracadabrantesque... Choisis délibérément, employés à l'improviste ou totalement inventés, certains mots marquent durablement le discours des femmes et des hommes politiques français. Qu'ils soient surprenants, brutaux, décalés, peu connus ou utilisés mal à propos, ils ont tous pour point commun d'être largement repris dans les médias et commentés à l'infini. De la chienlit du général de Gaulle au perlimpinpin d'Emmanuel Macron, voici dix mots qui prouvent que le lexique des politiques n'en finit pas de nous étonner.

Édouard Trouillez 10/06/2020