altération

 

définitions

altération ​​​ nom féminin

Changement en mal par rapport à l'état normal. ➙ dégradation, détérioration.
Signe de musique modifiant la hauteur de la note (dièse, bémol, bécarre).
Géologie Transformation des roches, responsable de la formation des sols.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La conséquence est qu'une fois le rapport imprimé, j'ai décelé un certain nombre de contradictions, quelques inexactitudes et une certaine altération de l'équilibre du rapport.Europarl
J'étais dans ma jeunesse presque aussi décoloré que lui ; et si mon teint éprouvait quelque altération, ce n'était que pour rougir ; certes, je n'en avais pas alors l'occasion.Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
On ne pouvait voir l'expression de son regard, caché sous ses larges lunettes vertes ; mais la profonde altération des traits de cet homme annonçait les ravages d'une passion dévorante.Eugène Sue (1804-1857)
L'examinant attentivement, j'étais frappé de l'altération de sa physionomie : ses traits étaient tirés, ses yeux cernés de bistre ; sa voix même sonnait d'un timbre étrange, diminué.Jules Lermina (1839-1915)
Une altération de la qualité, bien sûr, mais aussi du goût, une tromperie manifeste sur la marchandise.Europarl
Puis la racine principale et les accessoires se confondirent par une égale altération dans l'unité du mot.François Lenormant (1837-1883)
Et à la suite de cette altération prolongée de la politique nationale, j'entrevoyais une réaction déplorable, dangereuse peut-être.François Guizot (1787-1874)
La moindre altération dans la colle,– un simple bâillement dans les jointures aurait suffi pour nous révéler la cachette.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Je ne l'avais pas vu depuis dix jours, et je fus effrayé de la terrible altération que ce court intervalle avait produite en lui.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Etonné d'une altération aussi subite, je crus en entrevoir le motif, et je ne dus pas le dissimuler.Jean-Baptiste Mosneron de Launay (1738-1830)
C'était une épouvante anxieuse devant une altération de ses rapports avec son fiancé si réelle et si indéfinissable à la fois !Paul Bourget (1852-1935)
Ainsi disposée, elle se conserve indéfiniment sans altération ni ride, et forme des trophées de victoire.Jules Verne (1828-1905)
Et, vers la un de la même lettre, il raconte que ses parentes s'inquiètent de l'altération de ses traits ; cependant il leur cache le ravage intérieur de la maladie.George Sand (1804-1876)
Je voulus essayer de lui demander l'état de sa santé, dont j'avais causé l'altération par mes folies.George Sand (1804-1876)
Malgré son bandeau, malgré la pâleur et l'altération de ses traits, on ne pouvait méconnaître cet homme.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Il me semblait que tout était changé autour de moi : singulier effet de l'altération de ma raison.Madame de Krudener (1764-1824)
Et ce changement sortait d'une altération de l'homme lui-même, effet de l'imperceptible mais irrésistible travail de l'âge.Auguste Angellier (1848-1911)
Eugénie, qui ne m'avait jamais vu ainsi, resta stupéfaite : elle ramassa mon chapeau en silence, me regarda fixement, et devina enfin ma souffrance, en voyant l'altération profonde de mes traits.George Sand (1804-1876)
Nous commençons alors, à notre insu, à apprécier la distance de chaque arbre par la plus ou moins grande altération de sa position relative.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Avant que d'y entrer, le bon prêtre me fit promettre de n'y paraître que lorsqu'il m'appellerait afin que la malade ne vit pas l'altération de ma figure.Charles Deguise (1827-1884)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ALTERATION » s. f.

Action qui corrompt, qui change la nature de quelque chose. La desbauche est cause de l'alteration de la santé. Aristote admet un mouvement d'alteration qui est cause des generations & corruptions.
 
ALTERATION, signifie aussi, la soif causée par la secheresse du gosier & de la bouche faute de salive pour l'humecter. On sent dans la fievre une grande alteration. quand on a marché, quand on s'est échauffé, on sent de l'alteration.
 
ALTERATION, signifie figurément, Emotion d'esprit. Cette seditieuse harangue causa beaucoup d'alteration dans les esprits.
 
ALTERATION, signifie aussi, Corruption, changement. Cette fausse interpretation est causée par l'alteration du texte.
 
Ces mots viennent du Latin alterare, changer.
Vidéos Épivarder, par Alain Rey Épivarder, par Alain Rey

Saviez-vous que le verbe épivarder, couramment utilisé au Québec, était employé au XVIIe siècle dans les provinces de l'ouest de la France ? Écoutez Alain Rey nous raconter l'histoire de ce mot, témoin du lien profond entre le français québécois et le français de France.

Alain Rey 16/09/2020