aparté

 

définitions

aparté ​​​ nom masculin

Parole(s) que l'acteur dit à part soi (et que les spectateurs seuls sont censés entendre).
Entretien particulier, dans une réunion. S'entretenir avec qqn en aparté.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Pendant ce long aparté, les deux causeurs avaient continué leur conversation qui avait été totalement perdue pour le jeune homme ; lorsqu'il se reprit à écouter elle finissait.Gustave Aimard (1818-1883)
Les convives firent aussitôt en aparté leurs réflexions sur cette singulière mode.Jules Verne (1828-1905)
Au milieu de ces énigmes on croit entendre derrière soi, en aparté, l'éclat de rire bas du sphinx.Victor Hugo (1802-1885)
Les deux artistes seraient bien aimables de ne pas s'absorber dans leur aparté.Henri Ardel (1863-1938)
Dans cette conversation, à la fois grave et plaisante, tous les aparté étaient médisants et cruels.Sophie Gay (1776-1852)
Les trois gentlemen s'entretinrent quelques instants en aparté.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Il laisse passer tout le monde devant nous, dans l'idée, sans doute, de se ménager un aparté avec moi.Judith Gautier (1845-1917)
Ursus, stupéfait, épanoui, riant, inondé de larmes, les regardait et s'adressait à lui-même un aparté.Victor Hugo (1802-1885)
Matt était là aussi, se tenant un peu à l'écart, et je vis parfaitement qu'elle épiait cet aparté, comme un fauve regarde sa proie !Paul Bourget (1852-1935)
Leur aparté était couvert par le tumulte et s'y perdait.Victor Hugo (1802-1885)
Si nous avions seulement quelque chose à manger... ajoute-t-il en aparté.Joseph Marmette (1844-1895)
Cet entretien aparté se prolongeait un peu plus que la bienséance ordinaire ne l'autorise, le pied sur le seuil entre les deux portes.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Cet aparté m'empêcha de faire attention à ce qui se passa entre le capitaine et son prisonnier.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Après cet aparté pendant lequel il exhala le plus fort de sa colère, le peintre rentra dans le bal.Gustave Aimard (1818-1883)
L'art consiste à rendre l'aparté intéressant par la situation du personnage qui laisse voir les mouvemens dont il est combattu, ou qui révèle quelque secret terrible.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Marius, jusque-là solitaire et inclinant au monologue et à l'aparté par habitude et par goût, fut un peu effarouché de cette volée de jeunes gens autour de lui.Victor Hugo (1802-1885)
Ce petit aparté nous avait entraînés, l'acteur et moi, dans un coin du salon, près de la porte du hall, en ce moment ouverte.Paul Bourget (1852-1935)
Très étonnés, les matelots obéissent sans la moindre observation, et se disant aparté que le capitaine a son idée, sans quoi il ne serait pas le capitaine.Louis Boussenard (1847-1910)
Il brûlait d'envie d'être de notre aparté ; il se rapprochait petit à petit, jetant par-ci par-là de ces mots qui ont l'air de demander l'aumône d'une conversation.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Il y a des aparté très-naturels et même nécessaires ; ce sont les discours que tient un acteur, tandis que l'autre lit une lettre ou fait autre chose.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « APARTE »

Terme de la Poëtique. Il ne se dit qu'en parlant des pieces de theatre, quand un Acteur dit à part & en un coin pour l'instruction de ses auditeurs quelques-uns de ses sentiments secrets, & qu'il feint de n'être point entendu des autres Acteurs. Il y a des Critiques severes qui condamnent tous les sentiments aparte. En effet ils pechent contre la justesse de la vraisemblance. Neantmoins ils sont excusables, pourvû qu'ils soient courts, par la necessité qu'on a d'en user.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots des politiques Top 10 des mots des politiques

Travailleur, dégagisme, abracadabrantesque... Choisis délibérément, employés à l'improviste ou totalement inventés, certains mots marquent durablement le discours des femmes et des hommes politiques français. Qu'ils soient surprenants, brutaux, décalés, peu connus ou utilisés mal à propos, ils ont tous pour point commun d'être largement repris dans les médias et commentés à l'infini. De la chienlit du général de Gaulle au perlimpinpin d'Emmanuel Macron, voici dix mots qui prouvent que le lexique des politiques n'en finit pas de nous étonner.

Édouard Trouillez 10/06/2020