apostille

 

définitions

apostille ​​​ nom féminin

vieux Note en addition (à un texte).
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je ne puis m'empêcher de dire ici, par maniére d'apostille, que les honnêtes femmes nous ont bien de l'obligation.Louis-Charles Fougeret de Monbron (1706-1761)
Dès lors il sembla difficile d'obtenir une apostille au certificat des officiers.Paul Adam (1862-1920)
J'aurais voulu au moins qu'il gardât cette apostille comme un autographe, mais je ne sais pas ce qu'il en a fait.Louise Fusil (1771?-1848)
Je me réduis à cette apostille pour vous dire que je viens d'exécuter ce que vous avez demandé au philosophe par sa bonne amie, et de vous embrasser cordialement.Gaston Maugras (1850-1927)
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « APOSTILLE » s. f.

Annotation ou renvoy qu'on fait à la marge d'un écrit pour y ajouster quelque chose qui manque dans le texte, ou pour l'esclaircir & l'interpreter. Plusieurs Auteurs ont commenté le Droit par de simples notes & apostilles. un Notaire est obligé de parapher avec les parties toutes les apostilles d'un contract.
 
APOSTILLE, se dit au Palais en parlant des debats & contestations qui se font lors de l'examen des comptes ou des jugements qui sont rendus sur chaque article. Les apostilles se mettent sur les comptes de la Chambre de la main de l'Auditeur qui les rapporte. On disoit anciennement, postil, & ce mot venoit de positus.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir

Rosa, rosa, rosam, rosae, rosae, rosa... Si cette petite rengaine réjouit les forts en thème, elle peut aussi rappeler de mauvais souvenirs à certains ! Pourtant, comme les autres langues romanes, le français est issu du latin et la majorité de son lexique est héritée de cette langue morte. Certains mots et expressions ont même été directement empruntés à la langue latine, et nous les employons quotidiennement sans forcément nous en rendre compte. Pour preuve, je vous propose un petit voyage au cœur de la langue française afin de découvrir dix mots latins qui se sont dissimulés dans notre vocabulaire. In fine, plutôt vivace le latin !

Édouard Trouillez 19/12/2019