applaudir

 

définitions

applaudir ​​​ verbe

verbe intransitif Battre des mains en signe d'approbation, d'admiration ou d'enthousiasme. Le public applaudit.
verbe transitif indirect littéraire Applaudir à qqch. : donner son complet assentiment à. ➙ approuver.
verbe transitif Applaudir qqn, qqch. Accueillir, saluer par des applaudissements. ➙ acclamer. —  au participe passé Discours très applaudi.
au figuré Applaudir qqch., l'accueillir très favorablement.

s'applaudir ​​​ verbe pronominal

S'admirer, s'estimer, être content de soi. S'applaudir de qqch. ➙ se féliciter.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'applaudis

tu applaudis

il applaudit / elle applaudit

nous applaudissons

vous applaudissez

ils applaudissent / elles applaudissent

imparfait

j'applaudissais

tu applaudissais

il applaudissait / elle applaudissait

nous applaudissions

vous applaudissiez

ils applaudissaient / elles applaudissaient

passé simple

j'applaudis

tu applaudis

il applaudit / elle applaudit

nous applaudîmes

vous applaudîtes

ils applaudirent / elles applaudirent

futur simple

j'applaudirai

tu applaudiras

il applaudira / elle applaudira

nous applaudirons

vous applaudirez

ils applaudiront / elles applaudiront

 

synonymes

applaudir verbe transitif

acclamer, ovationner, [sans complément] battre des mains

approuver, se féliciter de, se réjouir de

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Par ailleurs, quand nous serons en mesure d'évaluer leurs résultats, nous espérons que nous pourrons vous féliciter et vous applaudir comme nous l'avons fait aujourd'hui, remplis d'espoir.Europarl
Il ne faut que les lire pour s'en convaincre et applaudir à nos lettrés de les avoir placés au premier rang.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Que serait un tournoi pour les chevaliers qui se préparent à « bien faire dans la lice, » sans beaux yeux pour les encourager, sans petites mains pour les applaudir ?Émile Gaboriau (1832-1873)
Il faut faire ce qu'elle dit, cela lui portera bonheur (c'est vous, madame, qui me porterez bonheur) ; puis nous serons tous là pour applaudir notre petite protégée.Mademoiselle George (1787-1867)
Tout démocrate, donc tout journaliste digne de ce nom, devrait applaudir à ce principe impératif.Europarl
Heureux d'entendre ce qu'ils n'osaient dire, les honnêtes gens accouraient y applaudir leurs secrètes pensées, et manifester ainsi leur horreur pour tout ce qui se faisait.Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
Les chérubins, les patriarches et les saints doivent la regarder avec bonheur et applaudir à la pureté de son affection.Johann Georg Zimmermann (1728-1795), traduction Xavier Marmier (1809-1892)
La raison peut excuser, expliquer ou défendre une telle versatilité ; mais aucune sympathie généreuse ne nous pousse à y applaudir ou à en faire l'éloge.Henry Lytton Bulwer (1801-1872), traduction Georges Perrot (1832-1914)
Elle ne pouvait ni se repentir, ni s'applaudir de sa conduite ; elle se rappelait seulement qu'elle était au pouvoir d'un homme qui ne connaissait de règle que sa propre volonté.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
Si un jour la publication de ce voyage m'aide à le comprendre, j'aurai une raison de plus pour m'applaudir de ma sincérité.Astolphe de Custine (1790-1857)
C'est pour ne jamais me donner le droit d'applaudir ou de blâmer que je fais parler mes personnages eux-mêmes.Joseph Fiévée (1767-1839)
Ses ennemis répandirent qu'il venait se faire applaudir, et qu'il quittait le soin de son commandement pour une frivole satisfaction de vanité.Adolphe Thiers (1797-1877)
J'étais content de me voir dans une loge ; mais de voir le monde applaudir une chanson si bête !...George Sand (1804-1876)
Notre public n'est inconstant qu'en parure ; il n'est point de vieilles beautés qu'on ne puisse lui faire applaudir, à la faveur d'une robe nouvelle.Sophie Gay (1776-1852)
François comprit du premier coup d'œil la cause de cette exaltation, et il se mit à applaudir de ses larges mains.Jean-Baptiste Caouette (1854-1922)
Il faut, sans nul doute, applaudir à ces piquantes épigrammes qui entretiennent le feu sacré de la haine des jésuites chez la nation la plus spirituelle du monde.Victor Fournel (1829-1894)
Je m'extasiai sur chaque objet, je tranchai du connaisseur pour applaudir ; on accueillit mes éloges, et nous nous retirâmes, la duègne et moi.Honoré-Gabriel de Riqueti de Mirabeau (1749-1791)
Je souhaite applaudir les contributions des rapporteurs pour avis de la commission des affaires juridiques et de la commission de l'environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire.Europarl
Si seulement c'était vrai, je serais le premier à applaudir ceux qui ont exprimé ce point de vue.Europarl
Enfin elle témoigna tant d'égards pour son malheur, et semblait chercher si sincèrement à le lui faire oublier, qu'il finit par s'en applaudir.Johann Wolfgang Goethe (1749-1832), traduction Aloïse Christine de Carlowitz (1797-1863)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « APPLAUDIR » verb. neut.

Battre des mains pour témoigner qu'on approuve quelque chose. Tous les escoliers ont applaudi à celuy qui a soustenu cette These.
 
APPLAUDIR, signifie figurément, Loüer quelque action, ou quelque discours. Quand une opinion est nouvelle, tout le monde y applaudit. ce Capitaine a fait en tel endroit une belle action, tout le monde luy a applaudi. le vice des flatteurs, c'est qu'ils applaudissent au mal aussi-tost qu'au bien.
 
APPLAUDI, IE. part. pass. & adj. Ce mot vient d'applaudere.
Drôles d'expressions Avoir la science infuse Avoir la science infuse

Avoir la science infuse : prétendre tout savoir.

Alain Rey 10/06/2020