arborer

 

définitions

arborer ​​​ verbe transitif

Dresser, élever. Arborer un drapeau.
Porter ostensiblement. Arborer un insigne.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'arbore

tu arbores

il arbore / elle arbore

nous arborons

vous arborez

ils arborent / elles arborent

imparfait

j'arborais

tu arborais

il arborait / elle arborait

nous arborions

vous arboriez

ils arboraient / elles arboraient

passé simple

j'arborai

tu arboras

il arbora / elle arbora

nous arborâmes

vous arborâtes

ils arborèrent / elles arborèrent

futur simple

j'arborerai

tu arboreras

il arborera / elle arborera

nous arborerons

vous arborerez

ils arboreront / elles arboreront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Villeneuve fit arborer à ses mâts de misaine et d'artimon les pavillons qui signifiaient que tout capitaine n'était pas à son poste, s'il n'était au feu.Adolphe Thiers (1797-1877)
Peut-être, pense-t-il en lui-même, qu'en me voyant arborer les couleurs anglaises, le brick jugera à propos de me faire connaître aussi le pays auquel il appartient....Édouard Corbière (1793-1875)
Il n'adopta donc ni l'une ni l'autre des trois couleurs, jugeant plus habile de les arborer toutes ensemble.Charles Flor O'Squarr (1830-1890)
Au lieu d'arborer des complets extravagants et des cravates multicolores, je préfère une mise simple et modeste qui permet de passer partout sans être remarqué.Arnould Galopin (1863-1934)
Cependant la plupart des confrères avaient tenu, pour leur faire honneur, à arborer l'uniforme de grand gala, habit et toutes décorations dehors.Gaston Leroux (1868-1927)
Du sixième au quinzième siècle, l'art sculptural devient encore plus hiéroglyphique : il portait la défroque de tuniques anciennes, il s'en dépouille pour arborer des couleurs apocalyptiques.Champfleury (1821-1889)
Notre amendement se veut utile en laissant le choix à l'automobiliste, le droit supplémentaire d'arborer un symbole européen plutôt que le signe ovale blanc.Europarl
Non contentes d'arborer des vestes-tailleurs, des chapeaux-canotiers ou des casquettes-marines, elles prennent nos allures et s'approprient notre langage.Charles Turgeon (1855-1934)
Le premier, qui était déjà celui de toute la population bayonnaise, était d'arborer le drapeau et de tâcher, par ce mouvement, d'entraîner la garnison du château et de la citadelle.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Un adjudant m'a montré à moi-même l'ordre positif, donné à toute la 11me division, d'arborer notre drapeau.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Dans les premiers moments, après la nouvelle de la défaite, la consternation des vaincus a permis aux riches d'arborer impunément leur pavillon.Georges Eekhoud (1854-1927)
Cédant aux importunités de la gouvernante, il avait consenti à être des nôtres, c'est-à-dire à arborer sur son épaule gauche le nœud de rubans blancs et rouges.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
On avait coutume ce jour-là d'arborer à l'hôtel du gouvernement et dans les lieux publics des drapeaux à l'effigie du saint.Adolphe Thiers (1797-1877)
Secundo, elle ne suggère en aucune façon que tous les véhicules doivent arborer le symbole du pays d'immatriculation.Europarl
L'idée d'obliger le personnel des douanes à arborer un emblème communautaire nous semble très étrange.Europarl
Là, avec leur jactance ordinaire, avec une crânerie théâtrale, les habitants continuaient d'arborer leurs espérances patriotiques et prophétisaient tout haut de grands événements.Albert Vandal (1853-1910)
Le maire de la ville avait jugé prudent de retirer momentanément aux boulangers l'autorisation d'arborer leurs couleurs.Paul Sébillot (1843-1918)
Elle pouvait arborer une plume bleue ou montrer un teint de feu, sans que ses actions perdissent pour moi de leur importance.Marcel Proust (1871-1922)
Et puis, elle a traversé tant de ministères, elle a vu arborer tant de drapeaux, qu'elle est tombée dans une sorte d'incrédulité politique.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Pendant un demi-siècle, il nous a été interdit d'arborer le drapeau de notre pays ou de chanter notre hymne national.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ARBORER » verb. act.

Planter à la maniere des arbres. Il se dit des enseignes ou des drapeaux qu'on plante sur des terres conquises. Il a arboré l'estendart de la Croix dans les pays Infideles. On dit aussi, Ce Cardinal a arboré les armes d'un tel Prince sur son Palais, pour dire, il s'est declaré de son parti.
 
Pasquier dit que c'est l'Amiral de Chastillon qui a le premier introduit cette façon de parler, lors qu'il exerçoit la charge de Colonel de l'Infanterie.
 
On dit aussi en termes de Marine, Arborer le pavillon, pour dire, Montrer & déployer le pavillon.
 
ARBORER, signifie aussi, Master ou élever un mast ; & au contraire, Desarborer, c'est l'abattre & le coupper. Le mast de hune est arboré sur le grand mast.
 
ARBORÉ, ÉE. part.
 
Ces mots viennent du Latin arbor.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots venus de noms de personnes Top 10 des mots venus de noms de personnes

L’étymologie est un véritable jeu de piste qui réserve bien des surprises. Ainsi, certains mots du vocabulaire français ont pour origine le nom d'une personne ayant bel et bien existé ! Beaucoup d'inventeurs et de chercheurs ont donné leur nom à leur création ou à leur découverte, mais il arrive aussi que le lien entre la personne et la chose soit plus étonnant. Qu'ils doivent leur existence à des grands noms de l'histoire ou à des personnages tombés aux oubliettes, voici dix mots parmi ceux qui ont notre préférence.

Édouard Trouillez 20/02/2020