armure

 

définitions

armure ​​​ nom féminin

Harnais protecteur, fait d'un assemblage de plaques, que revêtait l'homme d'armes.
au figuré Ce qui couvre, défend, protège. ➙ défense, protection. Une armure d'indifférence.
Mode d'entrecroisement des fils de chaîne et de trame d'un tissu. Armure toile.
Musique Ensemble des dièses ou des bémols placés à la clé pour indiquer la tonalité d'un morceau. ➙ armature.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
On descendit à la hâte, et on trouva qu'une armure complète s'était détachée de son support, et était tombée sur les dalles.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Là-bas, entre les drapeaux tricolores des étages, une commode dégringola, précédée des tiroirs, et s'abîma sur le métal bruyant d'une armure.Paul Adam (1862-1920)
Dès qu'il s'agissait de sa haine, le vieillard avait une armure de diamant sur laquelle tous les coups, même les mieux portés, s'émoussaient.Georges Ohnet (1848-1918)
Tout ce qui composait l'armure ou l'ornement de bataille d'un chevalier se trouvait réuni et était censé avoir été à l'usage personnel du roi.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Son premier soin fut de déterrer les pièces d'une vieille armure, qui, depuis longtemps couverte de moisissure et rongée par la rouille, gisait oubliée dans un coin de sa maison.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Jehanne marchait parmi eux reconnaissable à ses cheveux très courts pour une femme, un peu longs pour un homme, et au grand surcot qui couvrait son armure.Albert Robida (1848-1926)
Bien que sa démarche semblât légère, ses pas sonnaient sous les lampes dont les puissantes lueurs jouaient sur son armure.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Ce formidable baron était vêtu d'un justaucorps de cuir, bien collé sur ses reins, usé et taché en plusieurs endroits par le frottement de l'armure dont il le couvrait souvent.Walter Scott (1771-1832), traduction Albert Montémont (1788-1861)
Sa tête était découverte, mais il portait sa pesante et brillante armure, qu'à la vérité il quittait fort rarement.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste Baptiste Defauconpret (1767-1843)
C'était comme une armure gigantesque qui, toute vide qu'elle est, menace et brandit la lance.Jules Michelet (1798-1874)
Il se préparait à en profiter plus qu'elle ne le voulait peut-être, lorsqu'il est interrompu par l'arrivée d'un chevalier couvert d'une armure aussi blanche que la neige.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
L'intérieur de l'armure sembla tout à coup un organisme humain, étincelant et brumeux, tout diapré d'or et d'éclairs.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Immobile en son armure et sous son voile noir, elle se tenait comme une vision.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Ce charmant squelette est retenu à l'armure par ces anneaux de cristal, dans lesquels joue chaque os jusqu'au degré de la valeur du mouvement désiré.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Manquant d'armure défensive, sous son ronflement menaçant, il n'en est pas moins inquiet ; sa sûreté, c'est d'attaquer.Jules Michelet (1798-1874)
C'est le chant de départ du héros sûr de vaincre ; on croit voir étinceler son armure et entendre le bruit cadencé de ses pas.Hector Berlioz (1803-1869)
Je sais toute la douleur, la tendresse refoulées qui se cachent, chez des milliers de femmes, sous l'armure d'une obstination exaltée.Romain Rolland (1866-1944)
C'était un homme de haute taille et de robuste apparence, qui portait comme il faut sa pesante armure.Paul Féval (1816-1887)
Avez-vous assez oublié la taille gigantesque de votre frère pour croire qu'il pût se cacher sous cette armure ?Walter Scott (1771-1832), traduction Albert Montémont (1788-1861)
Dans le brillant de l'armure dont il est revêtu, on voit se réfléchir le vermillon du velours qui la double et l'encadre comme un ornement.Antoine Dumesnil (1805-1891)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ARMURE » subst. fem.

Armes deffensives, comme le casque, la cuirasse, &c. Son armure étoit dorée, ciselée. On le dit aussi des armes deffensives des animaux. Les écailles servent d'armure aux crocodiles.
Les mots croisés du Robert Les mots croisés de la musique Les mots croisés de la musique

Testez vos talents de cruciverbiste avec cette grille exclusive consacrée à la musique ! Niveau standard.

11/05/2020