arrhes

 

définitions

arrhes ​​​ nom féminin pluriel

Somme d'argent que l'on donne comme gage au moment de la conclusion d'un contrat, d'un marché. Verser des arrhes à la commande.
 

synonymes

arrhes nom féminin pluriel

dépôt, à-valoir, avance, gage, garantie, provision

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'est comme si quelque chose de lui-même s'en était déjà retourné à la terre ; c'est comme des arrhes qu'il aurait déjà données à la poussière éternelle....Pierre Loti (1850-1923)
Dès que le marchand avait touché ses arrhes, il était tenu de livrer à jour fixe les têtes stipulées, dût-il, pour parfaire le nombre, fournir celles de ses enfants.Élie Reclus (1827-1904)
En ouvrant la porte il trouva dans l'angle un sapeur-pompier et une cuisinière en sortie qui se donnaient la main et échangeaient les arrhes de l'amour.Henry Murger (1822-1861)
Je n'avais nullement songé à réclamer ces arrhes, n'en ayant trouvé aucune mention dans les baux précédents rédigés par mon habile prédécesseur, et qui me servaient de modèles.Octave Feuillet (1821-1890)
Donc, il fut convenu qu'il me compterait 4,000 francs d'arrhes et qu'après... le coup, il me donnerait 6,000 francs fixe, plus une part dans la somme qui lui reviendrait...Émile Gaboriau (1832-1873)
Puis, pour confirmer le sérieux de ma proposition, quelques sous furent distribués en manière d'arrhes.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Il m'a demandé trois roubles d'arrhes, mais il a laissé clairement entendre que l'opération tout entière ne coûterait pas moins de quinze cents roubles.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Cependant elle stipula avec lui que cette intrigue se feroit sans préjudicier à ses droits ; et, pour s'assurer contre l'avenir, elle lui demanda des arrhes de ses promesses.Bussy-Rabutin (1618-1693)
Je venais réclamer des arrhes que j'ai données pour une chambre dont je ne me suis jamais servi !Émile Gaboriau (1832-1873)
Mon oncle voulut remettre au chasseur les arrhes du marché, mais celui-ci refusa d'un seul mot.Jules Verne (1828-1905)
Quiconque commet de propos libéré une mauvaise action, donne des arrhes à la destruction éternelle et ne peut prévoir d'avance où ce marché funeste le conduira.Éliphas Lévi (1810-1875)
Mes jeunes collaborateurs avaient dû parler à leurs camarades du commerce si lucratif des pilules de bousier, et montrer les arrhes pour convaincre les incrédules.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Il répétait sans cesse qu'il les trouvait beaucoup plus empressés à conclure des marchés et à exiger des arrhes considérables qu'à remplir eux-mêmes leurs engagements.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
J'ai donné, des arrhes au tailleur et il ne faut pas que je me laisse voler.Georges Darien (1862-1921)
Le jeune artiste accepta sans hésitation, des mains de l'amitié, ces arrhes de sa gloire future, bien sûr de les restituer avec usure à son généreux patron.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
On lui donne cinq francs d'arrhes, et en échange il garantit une bonne place de coupé pour le lendemain matin.Émile Gaboriau (1832-1873)
Je crois que nous nous entendrons – et alors vous me direz combien vous désirez pour les arrhes...Ivan Tourgueneff (1818-1883), traduction Michel Delines (1851-1914)
L'amateur n'avait point donné d'arrhes, j'ai détaché au marchand quelqu'un d'adroit qui l'a averti que son acheteur était un homme ruiné, insolvable.Émile Souvestre (1806-1854)
Je lui ai donné tout l'argent contenu dans mon porte-monnaie, et il est maintenant persuadé qu'il a reçu de moi des arrhes.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Toi qui, seule de nous deux, demeures intacte, chère, ne te risque pas sans arrhes au dangereux marché d'un irrévocable mariage, je t'en supplie !Honoré de Balzac (1799-1850)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ARRHES » subst. fem. plur.

A Paris on prononce Erres. C'est un gage qu'on donne pour seureté de l'entretenement de quelque petit marché qu'on a fait verbalement, & qui est ordinairement une avance d'une partie du prix convenu. En droit, qui rompt un marché perd les arrhes qu'il a données ; ou si c'est celuy qui les a receuës, il rend les arrhes doubles. On dit, qu'un homme a donné des arrhes au coche, pour dire, qu'il a resolu de partir, de faire un voyage ; & au figuré, qu'il est engagé dans une affaire. Son maistre luy a donné des gages, des marques, des arrhes de son amitié. En ce sens il est figuré, & signifie simplement, un engagement d'affection. Nicod derive ce mot de l'Hebreu Arab, qui signifie, Spopondit. On le doit faire venir du Grec arrhabon.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots venus de noms de personnes Top 10 des mots venus de noms de personnes

L’étymologie est un véritable jeu de piste qui réserve bien des surprises. Ainsi, certains mots du vocabulaire français ont pour origine le nom d'une personne ayant bel et bien existé ! Beaucoup d'inventeurs et de chercheurs ont donné leur nom à leur création ou à leur découverte, mais il arrive aussi que le lien entre la personne et la chose soit plus étonnant. Qu'ils doivent leur existence à des grands noms de l'histoire ou à des personnages tombés aux oubliettes, voici dix mots parmi ceux qui ont notre préférence.

Édouard Trouillez 20/02/2020