provision

 

définitions

provision ​​​ nom féminin

Réunion de choses utiles ou nécessaires en vue d'un usage. ➙ approvisionnement, réserve, stock. Avoir une provision de fuel pour l'hiver. Faire provision de qqch. : s'en pourvoir en abondance.
au pluriel Achat de choses nécessaires à la vie courante (nourriture, produits d'entretien) ; ces choses. Faire des, ses provisions. ➙ course(s). Un filet à provisions.
Somme versée à titre d'acompte.
Somme déposée chez un banquier pour assurer le paiement d'un titre. —  Chèque sans provision, tiré sur un compte insuffisamment alimenté.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il ne m'arriva rien d'important, et je passai tout le jour à lire, car je n'avais pas oublié de faire une provision de livres.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
J'ai écarté nos siéges, la provision de bois et tout ce qui était dans le voisinage du foyer.Jean Jacques Porchat (1800-1884)
On n'a pas l'esprit bien tranquille quand on va faire, de nuit, sa provision de fagots sur la terre du prochain.George Sand (1804-1876)
Mais il avait de la verve : il avait une incroyable provision de synonymes et une merveilleuse facilité à ressasser sa pensée ; c'est, du reste, la raison de son succès.Charles-Victor Langlois (1863-1929)
Les questions que nous devons donc nous poser sont plutôt les suivantes : quel est le niveau de monopole nécessaire pour garantir cette provision de moyens ?Europarl
Nous avons établi des fours et, pendant que les uns les remplissent, les autres s'en vont faire dans la montagne la provision de bois indispensable.Georges Darien (1862-1921)
Ce qui est mon œuvre propre, c'est l'effort auquel je me suis livré pour aller chercher ma provision de la journée.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Par conséquent, il serait plus que souhaitable qu'une provision de cette sorte puisse être introduite et être approuvée dans le nouveau règlement financier sur le point d'être adopté.Europarl
Tout d'abord le budget double concernant les loyers, dont il vient d'être parlé, ensuite la provision se rapportant au statut des députés.Europarl
Le harponneur marchait en avant, et, pendant sa promenade à travers la forêt, il glanait d'une main sûre d'excellents fruits qui devaient compléter sa provision.Jules Verne (1828-1905)
J'en avais tant vu, de mes camarades, qui faisaient provision de bibelots par avance, et qu'une balle couchait en chemin !Jules Claretie (1840-1913)
C'était un désir puissant, mais confus ; je faisais ainsi, sans le savoir, provision de rêves.Paul Féval (1816-1887)
Or ils avoient fait provision d'une opulente bouteille, qui ne tenoit guères moins que celle des capucins, où il entroit presque un quart de vin.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Ils sont raffinés et ils sont avides ; il leur faut chaque jour une provision de paroles colorées, d'anecdotes crues, de railleries mordantes, de vérités neuves, d'idées variées.Hippolyte Taine (1828-1893)
Enfin, les musiques se préparaient, les tiroirs se vidaient ; on accaparait chez les marchands cires, rubans et nœuds d'épées ; les ménagères faisaient provision de pain, de viandes et d'épices.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Que lui importe si les aliments dont il a fait provision ne peuvent suffire à une moitié de ceux qu'il entasse à son bord ?Charles Deguise (1827-1884)
Car ils étaient occupés déjà à se faire une provision de bonheur avec leurs inquiétudes passées.Paul-Jean Toulet (1867-1920)
Je passai en revue ma provision de bois ; il m'en restait juste pour deux heures au plus.Gustave Aimard (1818-1883) et Jules Berlioz d'Auriac (1820-1913)
Grâce à la bonne provision de thé que nous avions, nous pouvions régaler nos amis, et après tout, toutes choses bien considérées, nous vivions très-gaîment et très-bien.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
On y chantait et l'on y buvait sans relâche ; la provision finie, on renvoyait au cabaret.Nicolas Ambroise Kubalski (1794-1873)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PROVISION » s. f.

Amas qu'on fait en temps & lieu des choses necessaires à la vie, tant pour sa nourriture, que pour sa deffense contre les injures de l'air, les attaques des ennemis. On a fait de grands magasins, de grandes provisions de vivres & de fourrages, de munitions pour l'armée, pour jetter dans une telle place. Joseph enrichit l'Egypte par les provisions de grains qu'il fit dans les années abondantes pour les infertiles. Les fourmis font leur provision de grain l'esté pour l'hiver.
 
PROVISION, en termes de Palais, est l'adjudication de quelque somme pour pourvoir aux necessitez pressantes d'une personne. Sur un rapport de Chirurgie on adjuge à un blessé une provision pour ses aliments & medicaments contre l'accusé. On donne une provision pour vivre à un Beneficier sur les fruits de ses Benefices saisis ; à une veuve, sur les biens de son mary ; à un debiteur, pendant qu'on decrete son bien. Les provisions alimentaires se payent par preference à toutes choses.
 
PROVISION, se dit aussi d'un jugement interlocutoire, par lequel on establit quelqu'un en possession de quelque chose où il a le droit le plus apparent ; & en ce cas il est opposé à definitif. L'Ordonnance veut que ceux qui sont fondez en titre ou obligation soient maintenus par provision pendant le procés, qu'ils jouïssent nonobstant oppositions ou appellations, en donnant caution. Les tailles & les deniers royaux se payent par provision. On n'obtient jamais de provision contre le Roy, il plaide toûjours main garnie. Les Presidiaux jugent souverainement jusqu'à 250. livres en definitive, & jusqu'à cinq cens livres par provision.
 
On dit aussi, Avoir provision de sa personne, pour dire, Estre mis hors des prisons à caution, ou à la charge de se representer toutes fois & quantes pendant le jugement du procés.
 
PROVISION, signifie aussi, En attendant. J'ay toûjours pris cela par provision. Il a receu un soufflet par provision pardevers luy.
 
PROVISION, en termes de Negoce, se dit du fonds qu'a un Marchand pour acquitter une lettre de change tirée sur luy. Ce Marchand n'a pas voulu accepter ma lettre de change, jusqu'à ce qu'il eût provision, c'est à dire, que son correspondant luy eût envoyé du fonds pour l'acquitter.
 
PROVISION, se dit figurément en choses morales & spirituelles. Si vous cherchez de l'esprit, de la doctrine, cet homme-là en a bonne provision pardevers luy. Cet homme a beaucoup lû, il a grande provision de lieux communs, de passages sur cette matiere.
 
PROVISION, signifie aussi le titre en vertu duquel on jouït d'un Benefice, d'une charge. On obtient en Cour de Rome la provision d'un Benefice par resignation, par devolut, par prevention. Un Collateur ordinaire en donne la provision en cas de vacance par mort, de demission pure & simple, ou de permutation. Il faut la nomination du Patron Laïque pour faire valoir la provision d'un Collateur. Les provisions de Rome en concours sont nulles.
 
PROVISIONS, au plurier, signifient les patentes, les lettres de Chancelerie qu'on obtient du Roy pour posseder une charge de Judicature, de Finance ou autres. On n'est point receu aux charges sans lettres de provisions.
 
On dit proverbialement de celuy à qui on a donné des coups de baston, qu'il a eu une bonne provision de bois pour son hiver.
Podcasts Relaxez-vous avec Robert : La lettre C Relaxez-vous avec Robert : La lettre C

Calme, conscience et coquillettes vous attendent parmi les mots en C du Grand Robert.

17/02/2020