assaisonnement

 

définitions

assaisonnement ​​​ nom masculin

Action, manière d'assaisonner (1).
Ingrédient non sucré utilisé en cuisine pour relever le goût des aliments (ex. sel, poivre, piment, huile, vinaigre…).
 

synonymes

assaisonnement nom masculin

aromate(s), condiment(s), épice(s), sauce

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'est, comme le fard sur les pommettes d'une femme naturellement belle, un assaisonnement nouveau pour l'esprit.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Le riz préparé avec le sucre a paru inspirer un dégoût assez difficile à surmonter : il faudra en diminuer les rations, & changer son assaisonnement.François-Célestin de Loynes-Barraud La Coudraye (1743-1815) et Antoine Poissonnier-Desperrières (1723-1793?)
Et, comme assaisonnement suprême, comme pointe risquée d'originalité, de gros boutons imitant le saphir, pris dans des rosettes azurs, descendaient le long de l'habit, sur deux rangées.Émile Zola (1840-1902)
Sept heures de fatigue n'étaient pas nécessaires à l'assaisonnement des provisions que nous avions apportées, mais elles m'eussent fait trouver délicieuse la cuisine de l'ermite, si détestable qu'elle soit.Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
Le piment, le lait, le miel, la viande même, n'en sont que l'assaisonnement ou la sauce.Joseph Vilbort (1829-1911)
La conversation du lieutenant est un assaisonnement qui nous ferait manger les volailles de nos tellis irrévocablement répudiées et pour plus d'une cause.Joseph Vilbort (1829-1911)
Ils font des amas de cardamome, sorte de poivre qui leur sert de remède dans plusieurs maladies, et d'assaisonnement pour leur nourriture.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Ou encore, sans but aucun, c'est un assaisonnement perpétuel, le hors-d'œuvre à la fin d'un grand banquet, après une littérature finie.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Enfin, il nous reste en tout cas, pour donner du goût au repas, notre rire ; et c'est un fier assaisonnement, il ferait manger des pierres.Romain Rolland (1866-1944)
Il en fut bien autrement : le desespoir et la douleur lui parurent un assaisonnement de plus...Restif de La Bretonne (1734-1806)
Les huiles douces proviennent ainsi du règne végétal ; elles ne sont esculentes qu'autant qu'elles sont unies à d'autres substances, et doivent surtout être regardées comme un assaisonnement.Jean Anthelme Brillat-Savarin (1755-1826)
On donne des soupes de petites courges en été, et d'herbes potagères l'hiver, sans autre assaisonnement qu'un peu d'huile d'amandes douces.René Desgenettes (1762-1837)
Elle est pour cet homme l'intérêt passionnant, la séduction captivante du lieu, et non, ainsi que pour les casquettes et les chapeaux mous, l'assaisonnement polisson d'une soirée de loupe.Edmond de Goncourt (1822-1896)
Pour assaisonnement, ils les faisaient bouillir avec des herbes inconnues et de l'eau de mer qui leur tenait lieu de sel.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Les olives ne manquaient pas non plus, sèches, à la vérité, et sans nul assaisonnement, mais savoureuses et bonnes à occuper les moments perdus.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
À peine ma côtelette était-elle chaude, que je commençai à mordre, malgré les cendres qui servaient d'assaisonnement.Adrien Bourgogne (1785-1867)
La discussion s'établissait donc aussitôt sur le mode de cuisson et d'assaisonnement le plus propre à l'exciter.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il regarde, il observe, il collectionne, et il écrit des « caractères » avec l'assaisonnement d'un « roman comique ».Émile Faguet (1847-1916)
Il en est d'elle comme du sel dont l'assaisonnement n'est bon qu'avec une extrême mesure.Auguste Du Roure de Beaumont (1783-1858)
La sensibilité, qui y perce par endroits, est bien celle qu'on voulait alors, un peu de mélancolie comme assaisonnement de beaucoup de plaisir.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ASSAISONNEMENT » subst. masc.

Maniere de preparer les viandes pour les rendre agreables au goust. La bonté d'un jambon, d'une fricassée, depend de l'assaisonnement.
 
ASSAISONNEMENT, se dit aussi des ingredients qui servent à assaisonner. Le sel, le poivre, les champignons sont les assaisonnements ordinaires. il faut de l'art pour bien menager les assaisonnements.
 
ASSAISONNEMENT, se dit figurément en Morale. La loüange demande un certain assaisonnement qui empêche qu'elle ne passe pour une pure flaterie.
Les mots croisés du Robert Les mots croisés de la montagne Les mots croisés de la montagne

Partez à l'assaut de notre grille montagnarde ! Niveau standard.

22/02/2020