assomption

définitions

assomption ​​​ nom féminin

(avec majuscule) Fête religieuse catholique, célébrant l'enlèvement au ciel de la Vierge Marie (15 août).
didactique Fait d'assumer.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
L'innocence parfaite, presque enlevée dans une mystérieuse assomption, tenant encore à la terre par la vertu, tenant déjà au ciel par la sainteté.Victor Hugo (1802-1885)
Ceux qui veillaient la nuit, au pied de la stèle, virent ta bienheureuse assomption.Anatole France (1844-1924)

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ASSOMPTION » subst. fem.

Feste qu'on celebre en l'honneur de l'enlevement miraculeux au ciel de la Sainte Vierge en corps & en ame. On l'appelle aussi la Mi-Oust, à cause qu'elle arrive le quinziéme d'Aoust. On a aussi appellé autrefois Assomption, le jour de la mort de quelque Saint, comme l'Assomption de St. Jean Baptiste, ainsi que prouve Du Cange. Ce mot vient du Latin assumere, tirer à soy.
 
En termes de Logique, Assomption, c'est la mineure ou la seconde proposition d'un Syllogisme ; & quelquefois c'est la consequence que l'on tire des propositions qui composent un argument. Les premisses sont vrayes, mais l'assomption est captieuse.
Podcasts Parler comme jamais, épisode 4 : l'écriture inclusive Parler comme jamais, épisode 7 : jeux de traduction

Les idées reçues sur la traduction ont la vie dure.

Laélia Véron 14/06/2021