assoupir

 

définitions

assoupir ​​​ verbe transitif

Porter à un demi-sommeil. ➙ endormir. La chaleur l'assoupissait.
au figuré (complément : chose abstraite) Affaiblir ou suspendre momentanément. ➙ engourdir. Assoupir un remords.

s'assoupir ​​​ verbe pronominal réfléchi

S'endormir à demi. ➙ somnoler. Elle s'est assoupie quelques instants.
au figuré S'atténuer. Sa douleur s'est assoupie. ➙ se calmer.
 

conjugaison

pronominal

indicatif

présent

je m'assoupis

tu t'assoupis

il s'assoupit / elle s'assoupit

nous nous assoupissons

vous vous assoupissez

ils s'assoupissent / elles s'assoupissent

imparfait

je m'assoupissais

tu t'assoupissais

il s'assoupissait / elle s'assoupissait

nous nous assoupissions

vous vous assoupissiez

ils s'assoupissaient / elles s'assoupissaient

passé simple

je m'assoupis

tu t'assoupis

il s'assoupit / elle s'assoupit

nous nous assoupîmes

vous vous assoupîtes

ils s'assoupirent / elles s'assoupirent

futur simple

je m'assoupirai

tu t'assoupiras

il s'assoupira / elle s'assoupira

nous nous assoupirons

vous vous assoupirez

ils s'assoupiront / elles s'assoupiront

actif

indicatif

présent

j'assoupis

tu assoupis

il assoupit / elle assoupit

nous assoupissons

vous assoupissez

ils assoupissent / elles assoupissent

imparfait

j'assoupissais

tu assoupissais

il assoupissait / elle assoupissait

nous assoupissions

vous assoupissiez

ils assoupissaient / elles assoupissaient

passé simple

j'assoupis

tu assoupis

il assoupit / elle assoupit

nous assoupîmes

vous assoupîtes

ils assoupirent / elles assoupirent

futur simple

j'assoupirai

tu assoupiras

il assoupira / elle assoupira

nous assoupirons

vous assoupirez

ils assoupiront / elles assoupiront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Tout à coup, comme il semblait près de s'assoupir, il se dressa, d'un brusque coup de reins.Maurice Level (1875-1926)
C'était là une arrière-pensée poignante que toute l'amabilité délicate et ingénieuse de la mère ne put assoupir dans l'âme du jeune précepteur.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Lorsqu'il se retrouva seul, assis devant son bureau, il parut s'y assoupir, la tête entre les mains, les yeux couverts.Émile Zola (1840-1902)
L'humilité bavarde de la vieille femme finissait par la bercer et l'assoupir d'une façon très-douce.Émile Zola (1840-1902)
Peut-être aussi la mienne, lorsque, dans de nocturnes orgies, je cherche ces délices enivrantes, par lesquelles les fils du désespoir tentent d'assoupir le cœur et de bannir les chagrins.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Ça devait avoir duré jusqu'au jour, elle ne savait pas l'heure au juste, parce que, malgré ses efforts, elle avait fini par s'assoupir.Émile Zola (1840-1902)
Quelquefois je sommeille à demi dans les bras d'un fauteuil ; j'ai la faculté de m'assoupir à mon gré et de dormir éveillé.Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord (1754-1838)
On serait, en vérité, tenté de croire que le remords est de tous les sentiments humains le plus facile à assoupir lorsque parfois il se réveille.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Après avoir retourné en mon esprit toutes ces choses, je commençais à m'assoupir sur le dos de mon cheval.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Vous vous abusez, et vous serez forcé de le reconnaître avant de vous assoupir près de vos pères.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Il me fallait une nuit de repos ; je me laissai donc assoupir sur cette pensée que mon isolement avait duré quatre longs jours.Jules Verne (1828-1905)
Le lendemain, scandale énorme, pourparlers avec ma famille, transaction inévitable, et finalement mariage avec une très-grosse dot pour assoupir l'affaire...Émile Gaboriau (1832-1873)
Au bout de quelques minutes, le vieillard parut s'assoupir ; aussitôt, ils entrelacèrent leurs mains ; leurs genoux se frôlaient.Paul Margueritte (1860-1918)
Une odeur, un son, un trait de lumière me diront de même qu'il y a autre chose dans la nature humaine que digérer et m'assoupir.Étienne Pivert de Senancour (1770-1846)
Mais bientôt, – ce qui arrivait quelquefois, – la fatigue et l'inquiétude aidant, la vieille femme ne tarda pas à s'assoupir.Jules Verne (1828-1905)
Et il ne se révoltait plus, cette chambre de malade, si tiède et si endormie, trempée d'éther, avait achevé de l'assoupir dans un besoin de paix heureuse.Émile Zola (1840-1902)
Aussi disputent-elles au tabac le privilège d'engourdir et d'assoupir de plus en plus ce grand corps du peuple allemand.Gérard de Nerval (1808-1855)
Il commençait à se calmer et à s'assoupir, lorsqu'il crut sentir des mains sur sa poitrine.George Sand (1804-1876)
Vous aurez pour séjour une maison royale, et j'irai demain vous y recommander moi-même : je vais tout assoupir avec le plus grand soin.Marquis de Sade (1740-1814)
Le gaz qu'un garçon allumait cuisit brusquement ses yeux, au moment où un invincible sommeil commençait de l'assoupir.Camille Lemonnier (1844-1913)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ASSOUPIR » ver. act.

Endormir à demi, boucher les passages des esprits qui sont necessaires pour agir. L'opium, le pavot assoupissent ceux qui ont des insomnies. vous croyez que cet homme dort, il n'est qu'assoupi.
 
ASSOUPIR, signifie aussi, Engourdir. Le vin assoupit, debilite les nerfs. On dit aussi d'un feu, qu'il n'est pas tout à fait esteint, qu'il n'est qu'assoupi.
 
ASSOUPIR, se dit figurément des troubles, des querelles, des procés, des passions. Cette sedition paroissoit esteinte, mais elle n'estoit qu'assoupie. la guerre n'estoit pas esteinte, elle n'estoit qu'assoupie, on recommence de plus belle. il avoit un grand procés criminel, mais il a eu l'adresse de l'assoupir. son amour a esté quelque temps assoupie, mais elle s'est reveillée.
 
ASSOUPI, IE. part. pass. & adj.
Le mot du jour Confiance Confiance

Il faut suffisamment de confiance pour se confier à quelqu’un ou lui confier ses enfants. C’est un acte de foi, à ceci près qu’il ne repose pas sur une croyance mais sur un contrat, un contrat dit « de confiance ».

Aurore Vincenti 04/05/2020