endormir

 

définitions

endormir ​​​ verbe transitif

Faire dormir, amener au sommeil. Bercer un bébé pour l'endormir. —  (Sommeil artificiel) Endormir qqn avant de l'opérer. ➙ anesthésier.
Donner envie de dormir à (qqn) par ennui. ➙ assommer, ennuyer. Il endort son auditoire.
au figuré, littéraire Atténuer jusqu'à faire disparaître (une sensation, un sentiment pénible). Endormir la douleur. ➙ calmer. —  Rendre moins vif, moins agissant (un sentiment, une disposition d'esprit). Endormir les soupçons. —  Endormir qqn, diminuer sa vigilance.

s'endormir ​​​ verbe pronominal

Commencer à dormir ; glisser dans le sommeil. ➙ s'assoupir. —  locution, au figuré S'endormir sur ses lauriers*.
au figuré, littéraire Perdre de sa vivacité, de sa force. ➙ s'apaiser, s'estomper.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'endors

tu endors

il endort / elle endort

nous endormons

vous endormez

ils endorment / elles endorment

imparfait

j'endormais

tu endormais

il endormait / elle endormait

nous endormions

vous endormiez

ils endormaient / elles endormaient

passé simple

j'endormis

tu endormis

il endormit / elle endormit

nous endormîmes

vous endormîtes

ils endormirent / elles endormirent

futur simple

j'endormirai

tu endormiras

il endormira / elle endormira

nous endormirons

vous endormirez

ils endormiront / elles endormiront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
J'avais fini par m'endormir, lorsque je fus soudain réveillé par le contact de quelque chose d'humide sur ma figure et par l'étreinte de deux bras chauds.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Cette pensée, bien qu'il en perçût ironiquement la douce naïveté, le réconforta, une très longue et décisive inhalaison rétablit l'hématose, il put s'endormir en paix.Remy de Gourmont (1858-1915)
Une fois à bord, on m'envoya coucher, j'eus grand'peine à m'endormir, mais la fatigue l'emporta sur l'agitation ; quand je m'éveillai, il était midi.Édouard Laboulaye (1811-1883)
Queslier ne répond pas ; et, quand on commence à entendre les ronflements de l'individu qui s'est décidé à s'endormir, il se penche vers moi.Georges Darien (1862-1921)
Mais, à cette heure tardive de la nuit, notre personnel et les interprètes n'auront pas besoin de recourir à la thérapie des moutons pour s'endormir.Europarl
Le repos, la chaleur, et aussi le parfum de ces, herbes séchées calmèrent ses nausées et elle ne tarda pas à s'endormir.Hector Malot (1830-1907)
Il était donc avéré que, sans avoir le droit de s'endormir sur ses lauriers, le 17e corps avait besoin de se refaire de ses stériles efforts.Amédée Delorme (1850-1936)
Je soutiens dans les grandes lignes sa double approche, qui revient à continuer le processus de ratification tout en prenant des initiatives, plutôt que de s’endormir sur nos lauriers.Europarl
Je suis resté très-tard, et j'avais pris tant de thé que je n'ai pu m'endormir avant six heures du matin.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Je ferai bien de lire quelques pages tertulliennes et consolatrices avant de m'endormir, car je crains la puissance des mots.Remy de Gourmont (1858-1915)
Aussi ne put-elle pas s'endormir tout de suite, comme elle l'aurait voulu, agitée par les tiraillements de son estomac, effarée par les fantômes de son imagination.Hector Malot (1830-1907)
Le musicien ne répondit pas au reproche de sa mère et se jeta, l'air hargneux et renfrogné, dans un fauteuil où il feignit de s'endormir.Paul Lacroix (1806-1884)
Des cris me réveillent dans la petite chambre, contiguë à celle de ma mère, où je viens de m'endormir.Georges Darien (1862-1921)
Vous allez maintenant le gorger et l'étouffer de nourriture, de telle sorte que son jeu s'en ressentira et qu'il est capable de s'endormir ensuite sur son épinette !Paul Lacroix (1806-1884)
Après, je voulus m'endormir, mais les douleurs, qui commencèrent à se faire sentir, l'emportèrent sur le sommeil.Adrien Bourgogne (1785-1867)
Je me suis laissé endormir par le parfum de ces roses avec lesquelles je jouais, et me voici par terre presque évanoui.Édouard Laboulaye (1811-1883)
Cependant, comme c'eût été folie de s'endormir dans cette espérance qui ne reposait sur rien de précis, elle voulut prendre quelques précautions contre un retour possible et une nouvelle attaque.Hector Malot (1830-1907)
Malgré notre fatigue, nous mîmes longtemps avant de nous endormir tous, faisant des suppositions plus où moins ridicules ou extravagantes.Charles Deguise (1827-1884)
La forte respiration que j'entendais autour de moi m'apprit que mes compagnons, épuisés par leur voyage et leurs souffrances, avaient fini par s'endormir.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
J'insistai pour qu'il prit quelque repos, il s'étendit sur son lit et ne tarda pas à s'endormir.Charles Deguise (1827-1884)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ENDORMIR » v. act.

Exciter le sommeil, faire dormir. On endort les enfans à force de les bercer. Le vin, la longue musique, le bruit des fonteines endorment. On dit aussi, S'endormir au Sermon. On dit d'un méchant Orateur qui fait des contes ennuyeux, qu'il endort tout son auditoire.
 
S'ENDORMIR, signifie figurément, Negliger le soin de ses affaires. Il ne faut pas qu'un Pilote s'endorme durant la tempeste. Le plus sage s'endort sur la foy des Zephirs. On dit aussi, qu'un pecheur est endormi dans son peché, pour dire, qu'il ne songe pas à s'en retirer & à s'en repentir.
 
ENDORMIR, signifie aussi, Tromper quelqu'un par de grandes esperances, l'amuser par de belles paroles, pendant qu'on fait d'ailleurs ses affaires.
 
S'ENDORMIR, signifie aussi, S'assoupir. Cet homme ne me répondoit pas juste, il s'endormoit ; d'où on a fait le proverbe, Parlez à luy, il s'endort, qu'on dit ironiquement à ceux qui ne prestent pas grande attention.
 
ENDORMIR, signifie enfin, Oster le sentiment d'un membre par le moyen de frictions ou d'autres façons de l'engourdir, afin que le malade sente moins de douleur quand on le doit coupper, ou y faire quelque violente operation. On l'endort aussi, quand on est long-temps appuyé dessus.
 
ENDORMI, IE. part. pass. & adj. On dit populairement, qu'un homme a mangé de l'endormi, lors qu'il dort trop long-temps, & qu'on a de la peine à le reveiller.
Les mots du bitume Daron Daron

n. m. : père. Dérivé : n. f. daronne

Aurore Vincenti 15/04/2020