attenter

 

définitions

attenter ​​​ verbe transitif indirect

Attenter à : faire une tentative criminelle contre (quel qu'en soit le résultat). ➙ attentat. Attenter à ses jours : tenter de se suicider.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'attente

tu attentes

il attente / elle attente

nous attentons

vous attentez

ils attentent / elles attentent

imparfait

j'attentais

tu attentais

il attentait / elle attentait

nous attentions

vous attentiez

ils attentaient / elles attentaient

passé simple

j'attentai

tu attentas

il attenta / elle attenta

nous attentâmes

vous attentâtes

ils attentèrent / elles attentèrent

futur simple

j'attenterai

tu attenteras

il attentera / elle attentera

nous attenterons

vous attenterez

ils attenteront / elles attenteront

 

synonymes

attenter à verbe transitif indirect

porter atteinte à, [bonnes mœurs] offenser, outrager

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Non, non... mille fois non... la liberté nous a coûté trop cher à conquérir, nous en savons trop le prix, pour attenter à celle des autres.Eugène Sue (1804-1857)
Le comité vous annonce qu'il y a des dispositions portant qu'on a voulu attenter à la représentation nationale.Georges Jacques Danton (1759-1794)
Quelle raison de croire qu'elle ait eu l'idée de faire de moi une complice, quand il est question d'attenter au bonheur de mon père.Pierre Zaccone (1818-1895)
Étienne répétait avec complaisance qu'il fallait agir révolutionnairement, sans attenter à la vie des personnes.Émile Zola (1840-1902)
Une affreuse idée la saisit : si cet homme entrait là, s'il voulait attenter à la vie du vieillard !...Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Nous irons à l'ennemi, nous terrasserons encore une fois les tyrans qui veulent attenter à notre liberté.Maximilien de Robespierre (1758-1794)
J'ai pu attenter aux jours de la femme la plus digne de tous les respects, de tous les hommages.Stendhal (1783-1842)
Marie s'efforça de lui persuader que nul en ce lieu ne pouvait attenter à ses jours.Gustave de Beaumont (1802-1866)
Il n'était question, depuis plusieurs jours, que d'un prétendu projet qu'avait l'empereur d'attenter lui-même à sa vie.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Il ne vous laisse partir qu'après vous avoir arraché la promesse de ne plus attenter à vos jours.Jules Lermina (1839-1915)
Mais cela suppose une virilité, si défunte aujourd'hui, qu'on ne peut même plus prononcer son nom sans attenter à la pudeur.Léon Bloy (1846-1917)
Louis reconnut son tort, promit de ne plus rien attenter de semblable et consentit à payer l'amende qui fut fixée d'un commun accord.Bathild Bouniol (1815-1877)
Ils parvinrent à accréditer l'opinion qu'il était fou, et enfin nouèrent une conspiration pour attenter à sa vie.Gaspard Gourgaud (1783-1852)
Il me fit les plus vifs remercîments, et me promit de n'attenter à ses jours qu'après la décision du tribunal.George Sand (1804-1876)
Si, pour ne point paraître attenter à leur indépendance, elle les livrait à elles-mêmes, il y avait danger de voir, ou une contre-révolution, ou un déchaînement de jacobinisme.Adolphe Thiers (1797-1877)
Ces nouvelles volèrent au palais, la reine demeura transie, elle crut que la gente singenote voulait attenter à son autorité.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
La seule chose qui m'étonne, c'est qu'on nous ait accusés d'attenter à la liberté de l'enseignement, pour avoir maintenu la liberté de discussion.Edgar Quinet (1803-1875) et Jules Michelet (1798-1874)
On publia pourtant tout autant que l'on put que c'étoit le desespoir qui lui avoit fait attenter lui même à sa vie.Gatien de Courtilz de Sandras (1644-1712)
A-t-on espéré donner à entendre que je veuille attenter aux lois constitutionnelles, que je ne cesserai de soutenir ?Maximilien de Robespierre (1758-1794)
Nous ne devons pas attenter à la vie des non-combattants et à la propriété privée.Louis Dumure (1860-1933)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ATTENTER » verb. act.

Tenter, ou entreprendre quelque chose pour nuire à quelqu'un, ou luy faire violence. Cette femme est accusée d'avoir voulu attenter à la vie de son mary par poison, de l'avoir voulu faire assassiner. il a obtenu un arrest de deffenses d'attenter à sa personne & à ses biens, c'est à dire, de luy faire aucune violence. on punit les ravisseurs & les subornateurs qui ont attenté à la pudicité des personnes honnestes.
 
ATTENTER, se dit figurément en Morale de ce qui est fait contre l'autorité des Loix, lors qu'on juge & qu'on agit au contraire. On attente tous les jours aux privileges des Ecclesiastiques, on y contrevient, on les retranche.
 
Ces mots viennent du verbe Latin attento.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots des politiques Top 10 des mots des politiques

Travailleur, dégagisme, abracadabrantesque... Choisis délibérément, employés à l'improviste ou totalement inventés, certains mots marquent durablement le discours des femmes et des hommes politiques français. Qu'ils soient surprenants, brutaux, décalés, peu connus ou utilisés mal à propos, ils ont tous pour point commun d'être largement repris dans les médias et commentés à l'infini. De la chienlit du général de Gaulle au perlimpinpin d'Emmanuel Macron, voici dix mots qui prouvent que le lexique des politiques n'en finit pas de nous étonner.

Édouard Trouillez 10/06/2020