Email catcher

offenser s'offenser

Définition

Définition de offenser ​​​ verbe transitif

Blesser (qqn) dans sa dignité ou dans son honneur. ➙ froisser, humilier, injurier, outrager, vexer. Soit dit sans vous offenser.
littéraire Manquer gravement à (une règle, une vertu). ➙ braver. Sa conduite offense le bon sens.

Définition de offenser (s') ​​​ verbe pronominal

Réagir par un sentiment d'amour-propre, d'honneur blessé (à une offense). ➙ se fâcher, se formaliser, se froisser, se vexer.

Conjugaison

Conjugaison du verbe offenser

actif

indicatif
présent

j'offense

tu offenses

il offense / elle offense

nous offensons

vous offensez

ils offensent / elles offensent

imparfait

j'offensais

tu offensais

il offensait / elle offensait

nous offensions

vous offensiez

ils offensaient / elles offensaient

passé simple

j'offensai

tu offensas

il offensa / elle offensa

nous offensâmes

vous offensâtes

ils offensèrent / elles offensèrent

futur simple

j'offenserai

tu offenseras

il offensera / elle offensera

nous offenserons

vous offenserez

ils offenseront / elles offenseront

Synonymes

Synonymes de offenser verbe transitif

blesser, choquer, fâcher, froisser, humilier, insulter, offusquer, outrager, piquer au vif, vexer

[littéraire] braver, manquer à

Synonymes de s'offenser verbe pronominal

se formaliser, se froisser, s'offusquer, prendre ombrage (de), se vexer, prendre la mouche (familier)

Exemples

Phrases avec le mot offenser

Deuxièmement, les fuites confrontent les praticiens à de nouveaux problèmes éthiques, car elles peuvent offenser des individus, voire les mettre en danger.Cultures & conflits, 2019, Christian Lequesne (Cairn.info)
C'est les offenser que de refuser leurs bienfaits.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Cela ne signifie pas que la liberté de la presse implique une totale liberté d’offenser qui que ce soit.Europarl
Allons, allons, je n'ai pas eu dessein de vous offenser.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Qui donc ne redoutera de l'offenser, de la provoquer ?Jules Michelet (1798-1874)
Dixièmement, les questions peuvent les offenser, parce que vous ne connaissez pas encore les formalités d'usage.Ethnologie française, 2001, Anton Blok (Cairn.info)
Autre avantage : la météo nous autorise à nous plaindre sans offenser personne.Ça m'intéresse, 07/04/2021, « La météo : notre sujet favori »
Elle était comme le terme moyen entre sa mère et sa grand'mère ; elle savait se faire respecter sans offenser jamais.George Sand (1804-1876)
Les mots n'existent pas seulement pour donner des ordres ou offenser, ils sont mis gracieusement à notre disposition pour nous apprendre à vivre.Ouest-France, 09/07/2019
Il en retire d'abord la leçon qu'il ne doit pas offenser le père.La clinique lacanienne, 2020, Xu Dan (Cairn.info)
Ces derniers furent finalement rejetés, avec pour seule explication que le journal ne souhaitait offenser personne.Nouvelles questions féministes, 2003, Judith Butler, Cynthia Kraus (Cairn.info)
Soyez certaine que je ne voulais pas vous offenser...Hector Bernier (1886-1947)
Cette superstition vient de l'idée de ne pas offenser le soleil.Ça m'intéresse, 02/02/2022, « Chandeleur : quelle est l'histoire du jour des crêpes ? »
Pourquoi vous offenser des témoignages d'amitié qu'ils se donnent ?Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Mais en aucun cas je ne voulais offenser l'honorable députée, dont les antécédents parlent d'eux-mêmes.Europarl
J'espère que vous ne vous laisserez plus jamais aller à offenser un député de cette façon.Europarl
Je ne me rappelle pas avoir rien dit de vous qui pût vous offenser, – et certainement je n'en ai pas eu l'intention.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Ce serait offenser la mémoire de tous ceux qui ont disparu que de vouloir tirer un trait et de n'en plus parler.Le monde juif, 1989, Josèphe Massé (Cairn.info)
C'était à coup sûr un fort bon homme, très distingué de manières, et trop âgé pour que sa pitié même pût offenser.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Je n'oserais vous le dire de peur de vous offenser.Madame de La Fayette (1634-1693)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de OFFENSER v, act.

Choquer quelqu'un, luy nuire en sa personne, en ses biens, en sa reputation. Un homme se tient offensé, quand on luy enleve son bien de haute lutte, quand on luy suborne sa femme, quand on l'outrage en sa personne. Il y a des gens, hargneux qui s'offensent de tout. Excusez moy, je n'ay pas creu vous offenser, Je n'ay pas dit cela pour vous offenser.
 
OFFENSER, signifie aussi, blesser, incommoder. Ce discours est scandaleux, est impie, il offense tous les gens de bien, il offense tout l'Estat, il offense les chastes oreilles. La trop grande lumiere offense la veuë. Le musc tout pur est si fort, qu'il offense le cerveau. Quand les nerfs, les membranes, sont offensés, on sent de grandes douleurs.
 
OFFENSER, en termes de Theologie signifie, Transgresser les commandements de Dieu ou de l'Eglise. Offenser Dieu, mortellement, veniellement. La penitence est necessaire à ceux qui ont offensé Dieu.
 
On dit proverbialement, qu'il n'y a que la verité, qui offense, pour dire, qu'il n'y a point d'injure plus sensible, que quand nous nous sentons coupables des choses qu'on nous reproche.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.