Email catcher

outrager

définitions

outrager ​​​ verbe transitif

Offenser gravement par un outrage (actes ou paroles). ➙ bafouer, injurier, insulter, offenser. au participe passé Prendre un air outragé.

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'outrage

tu outrages

il outrage / elle outrage

nous outrageons

vous outragez

ils outragent / elles outragent

imparfait

j'outrageais

tu outrageais

il outrageait / elle outrageait

nous outragions

vous outragiez

ils outrageaient / elles outrageaient

passé simple

j'outrageai

tu outrageas

il outragea / elle outragea

nous outrageâmes

vous outrageâtes

ils outragèrent / elles outragèrent

futur simple

j'outragerai

tu outrageras

il outragera / elle outragera

nous outragerons

vous outragerez

ils outrageront / elles outrageront

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les misérables envoyés pour l'outrager lui répondirent par des injures.Adolphe Thiers (1797-1877)
En bas latin, insultus signifie encore acte ou parole qui vise à outrager ou qui constitue un outrage.Journal français de psychiatrie, 2017, Clément Fromentin (Cairn.info)
Il était impossible de le craindre, de le soupçonner, de l'outrager.Hector Bernier (1886-1947)
Cette vieille balance tend de nos jours à s'affubler de perversion, fût-ce le temps d'outrager une bienséance qui préférerait n'en rien savoir.La clinique lacanienne, 2006, Régnier Pirard (Cairn.info)
Quant au manceau, il possède le verbe laidanger qui veut dire outrager.Nouvelle Revue d'esthétique, 2016, Karl Sarafidis (Cairn.info)
Le ciel me confonde, si, malgré tout ce que je vois de séduisant, j'ai jamais eu la pensée d'outrager tant de charmes !Sophie Gay (1776-1852)
Mes fautes vous donnent-elles le droit d'être injuste à mon égard, et d'outrager l'amitié ?Sylvain Maréchal (1750-1803)
La force de ces discours tient entre autres à leur vulgarité, à leur volonté d'outrager pour plaisanter.Langage & société, 2007, Sonia Branca-Rosoff (Cairn.info)
Mais, simultanément, il recommande de tout faire pour l'outrager et contrarier ses lois.Lignes, 2004, Christian Prigent (Cairn.info)
Celui-ci lui rappelle alors qu'il n'a pas à outrager une personne dépositaire de l'autorité publique.Ouest-France, 24/05/2018
Les policiers se rendent sur place et se font également outrager, avant de procéder à leur interpellation.Ouest-France, 22/09/2021
Une femme âgée de 26 ans s'en prend, dans un premier temps, à son époux mais finit par outrager un fonctionnaire de police.Ouest-France, 07/07/2017
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « OUTRAGER » verb. act.

Dire des injures à quelqu'un, le battre, & l'offenser en sa personne, ou en son honneur. Aprés avoir esté outragé par mille injures & reproches, la colere la emporté. Ses ennemis l'on attrapé à leur avantage, & ils l'ont cruellement battu, & outragé. Ils l'ont outragé en toutes les parties de son corps.
 
OUTRAGÉ, ÉE. part. & adj.
Notre actualité Comment les mots entrent-ils dans le Petit Robert ? Comment les mots entrent-ils dans le Petit Robert ?

Par Géraldine Moinard, directrice de la rédaction des Éditions Le Robert. 

09/05/2022