Email catcher

porter

définitions

porter ​​​ verbe transitif

Supporter le poids de.
Soutenir, tenir (ce qui pèse). Porter un enfant dans ses bras. Porter une valise à la main.
abstrait Supporter. Porter le poids d'une faute.
Soutenir. Mes jambes ne me portent plus.
Produire en soi (un petit, des petits [➙ portée], un rejeton). Porter un enfant. ➙ attendre. Les fruits que porte un arbre.
Avoir en soi, dans l'esprit, le cœur. locution Je ne le porte pas dans mon cœur : je ne l'aime pas, je lui en veux.
Avoir sur soi. ➙ avoir. Il porte un pull rouge. Porter la barbe. Porter des lunettes. locution, au figuré Porter la robe : être magistrat.
Le nom que l'on porte. Ce tableau porte un beau titre. La lettre porte la date du 20 mai. Porter la marque d'un coup.
Mettre.
Prendre pour emporter, déposer. Porter un malade sur un lit. ➙ mettre, transporter. Va lui porter ce paquet. ➙ apporter.
(gestes, attitudes) Orienter, diriger. Porter le corps en avant. Porter la main sur qqn, le toucher ou le frapper. ➙ lever. au figuré Porter son effort sur…
locution, au figuré Porter atteinte à la réputation de qqn. ➙ attenter. Porter témoignage. Porter plainte contre qqn.
Mettre par écrit. ➙ inscrire. Porter une somme sur un registre. Se faire porter malade (ou familier porter pâle).
Porter à : amener, faire arriver à (un état élevé, extrême). Porter un homme au pouvoir. locution Porter qqn aux nues*.
Porter un roman à l'écran. ➙ adapter.
Donner, apporter (un sentiment, une aide… à qqn). locution Porter ombrage. Porter chance. proverbe La nuit porte conseil.
Porter un jugement sur qqn, qqch., le formuler, l'émettre.
Porter qqn à qqch. : pousser, inciter, entraîner à. Porter qqn à (+ infinitif). Tout porte à croire que c'est faux. Être porté à (+ infinitif) : être naturellement poussé à. ➙ enclin. Être porté sur qqch. : avoir un goût marqué, un faible pour. ➙ aimer. Être porté sur la boisson. familier Être porté sur la chose (l'érotisme, le sexe).
verbe transitif indirect Appuyer, toucher.
Porter sur : peser, appuyer sur (qqch.). ➙ portée (I, 2). Tout l'édifice porte sur ces colonnes. au figuré L'accent porte sur la dernière syllabe. familier Cela me porte sur les nerfs, m'agace.
Avoir pour objet. Le débat portait sur les salaires.
sans complément (tir) Avoir une portée. Un canon qui porte loin.
Toucher le but. Une voix qui porte, qui s'entend loin. au figuré Le coup a porté. au figuré Vos observations ont porté, on en a tenu compte.

porter ​​​ nom masculin

Bière brune amère (d'origine anglaise).

se porter ​​​ | ​​​ verbe pronominal

Se porter (bien, mal) : être en bonne, en mauvaise santé. ➙ aller. Il se porte à merveille ; comme un charme*.
(vêtement, parure) Être porté. Le paréo se porte beaucoup cette année (→ être à la mode).
littéraire Se diriger (vers). Se porter à la rencontre de qqn. ➙ aller. au figuré Les soupçons se portent sur lui.
Se porter à : se laisser aller à. Empêchez-le de se porter à cette extrémité. Se porter à des excès. ➙ se livrer à.
(dans des locutions) Se présenter (à, comme). Se porter acquéreur. Se porter garant*. Se porter caution. Se porter partie civile.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je porte

tu portes

il porte / elle porte

nous portons

vous portez

ils portent / elles portent

imparfait

je portais

tu portais

il portait / elle portait

nous portions

vous portiez

ils portaient / elles portaient

passé simple

je portai

tu portas

il porta / elle porta

nous portâmes

vous portâtes

ils portèrent / elles portèrent

futur simple

je porterai

tu porteras

il portera / elle portera

nous porterons

vous porterez

ils porteront / elles porteront

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Quel regard porter sur l'essor des tutos postés par les jeunes filles ?Ça m'intéresse, 07/02/2021, « Cosmétiques : quels soins à quel âge ? »
C'est également l'unique candidat masculin du quinté à ne pas porter de cravate.Ouest-France, 10/04/2017
En 2012, pour une soirée d'entreprise, les garçons décident de porter un noeud papillon au lieu de la traditionnelle cravate.Ouest-France, 07/07/2018
Heureusement, les programmes de protection mis en place commencent à porter doucement leurs fruits, avec notamment de la reproduction en captivité.Géo, 15/10/2021, « Le kakapo sauvé grâce à... la consanguinité ! »
Dans quels cas peut-on porter des bas de contention la nuit ?Ça m'intéresse, 04/05/2020, « Peut-on dormir avec des bas de contention ? »
Il est prévu de le porter à 180 jours dès que la prime dépasse 16.200 euros.Capital, 24/03/2014, « Salariés, demandeurs d'emploi : ce que change l'accord sur l'assurance… »
Il y a du monde pour le porter, beaucoup ont un profil de leader.Ouest-France, 30/08/2019
Il est également important de porter une attention toute particulière à la lumière.Géo, 27/01/2017, « Prendre une belle photo »
Consacrer tout son temps à sa recherche d'emploi peut vite porter préjudice, en nuisant à la santé et à la recherche en elle-même.Capital, 14/10/2021, « Chercheurs d’emploi : attention au burn out ! »
Un boulodrome, qu'il a lui-même construit derrière son restaurant, portera son nom.Ouest-France, 12/09/2020
La victime qui entend porter plainte doit respecter les délais légaux de prescription, délais au-delà desquels elle ne pourra plus agir.Capital, 02/03/2022, « Comment porter plainte ? »
Il doit aussi porter sur la réforme de la politique agricole.Europarl
Cette mouvance contestatrice s'appuie à la fois sur les technologies numériques du réseau pour porter sa parole et sur une organisation réticulée.Revue française de gestion, 2005, Franck Biétry (Cairn.info)
A savoir si ces propos ne porteront pas prochainement préjudice au groupe.Ouest-France, 07/07/2019
Mais c'est surtout pour porter la voix des familles endeuillées, et faire vivre le souvenir des disparues.Géo, 12/04/2021, « Bikeuses amérindiennes, elles roulent pour faire entendre la voix de… »
Et elle vient de remporter un marché qui porte sur plus de 5.000 tablettes.Capital, 26/04/2017, « Ces entreprises qui préparent l'éducation du futur »
Mais, comme tout cela devrait se faire à la vitesse d'une tortue, l'économie devrait continuer de bien se porter.Capital, 25/01/2018, « Zone euro : l'union monétaire va mieux... mais pour combien… »
Son cheval est hors d'état de le porter.Eugène Fromentin (1820-1876)
La société, qui portera ce projet, compte une dizaine d'actionnaires industriels.Ouest-France, 25/01/2015
L'objectif est de porter de dix à douze jours – et plus tard, à quinze — la portée des prévisions fiables.Capital, 22/03/2019, « Prévisions météo : comment elles devraient permettre d'éviter les plus… »
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PORTER » v. act. & quelquefois n.

qui se dit aussi avec le pronom personnel. Avoir quelque poids, quelque fardeau sur soy. Il se dit des hommes, des animaux & des choses inanimées. Un homme porte deux cens pesant, un cheval quatre cens, un chameau un millier. Une tortuë porte sa maison avec elle sur son dos. Le cheval porte en crouppe. Les colomnes portent une forte maçonnerie. Ce portail porte toute la face de ce bastiment. La foule étoit si grande, que tout le monde se portoit.
 
PORTER, signifie aussi quelquefois au contraire, Estre dessus, charger. Cette poutre porte trop avant sur mon mur, elle le charge. Cette colomne porte à faux. Les trompes d'architecture semblent porter sur rien.
 
PORTER, signifie aussi, Avoir simplement sur soy. Les Capucins ne portent point d'argent. La questeuse porte un cierge à l'offrande. En ce sens on le dit des habits, des ornements, qui marquent les moeurs, les conditions. Les Nobles portent l'épée. Porter les armes. Ce bourgeois porte la robbe au Palais. Ce soldat porte le mousquet : celuy-là porte la pique. Les Dames portent le velours, portent le masque. Les bourgeoises portoient autrefois le chaperon & l'estamine. Les paysannes portent la cale, le bavolet, la bure. Cet homme a porté autrefois la mandille, il a porté les couleurs, il a été laquais. Les Magistrats, les Dames de qualité se font porter la robbe, la queuë. Voilà maintenant les habits, les rubans, la couleur qu'on porte, qui sont à la mode. On a deffendu de porter l'or & l'argent. Les fous portent des marotes, les gueux des sabots, des crochets. Des heritiers portent le deuil. Les Moines portent la haire, la besace. Bias disoit qu'il portoit tout son bien sur luy.
 
On dit aussi, qu'un homme le porte haut, qu'il le porte beau, pour dire, qu'il sçait maintenir l'élevation où il est, qu'il fait de la despense. On dit encore, qu'un homme porte des cornes, pour dire, que sa femme luy est infidelle.
 
PORTER, se dit aussi de la maniere de marcher, de la posture, de l'air de la personne. Cette femme a bon air, elle porte bien son bois. Ce Danseur porte bien ses pieds en dehors, il porte bien sa jambe.
 
PORTER, signifie aussi, Prendre une chose à un lieu pour la mettre en un autre. Portez ce livre, ce papier dans ma chambre, dans mon cabinet. On se fait porter par terre, en chaise, en carrosse, en littiere. On fait porter les marchandises par des Rouliers, par eau, par mer. On a porté cet homme en terre. Ce malade est si foible, qu'il faut le porter pardessous les bras.
 
PORTER, signifie aussi, Conduire, mener en un lieu éloigné. Les porte-vents conduisent l'air dans les tuyaux d'orgue. Les tuyaux portent l'eau dans des regards de fonteines. Et au figuré on dit, qu'un Prince a porté bien loin ses armes, ses conquestes, la gloire de son nom.
 
PORTER, signifie, Allonger un coup, frapper. Un Escrimeur se laisse porter, allonger des estocades, des bottes franches. Ce traistre luy a porté un coup d'épée par derriere dans les reins. On dit aussi, qu'une chose porte coup, lors qu'elle fait quelque effet considerable, ou dont on tire quelque consequence. On dit figurément en ce sens, qu'on a porté l'estocade à quelqu'un, pour dire, qu'on luy a demandé de l'argent à emprunter, sans avoir l'intention, ou estre en pouvoir de le rendre.
 
PORTER, se dit aussi des armes à feu, ou autres instruments qui tirent, qui chassent avec violence quelque trait, quelque balle. On a veu des coulevrines qui portoient deux lieuës. Les traits poussez par les machines des Anciens portoient fort loin. Ce fusil porte bien son plomb. Les canons de batterie portent depuis 24. jusqu'à 36. livres de balle ; ils portent & jettent par terre les plus forts edifices.
 
PORTER, se dit aussi à l'égard de la constitution du corps. Depuis cet accident il n'a plus porté de santé. Le premier compliment d'entreveuë est de dire, Comment vous portez-vous ? Il se porte mal d'avoir trop fatigué. On dit aussi ironiquement, Voilà un homme qui se porte bien, pour dire, qu'il a trop beu, qu'il est yvre.
 
PORTER, se dit aussi à l'égard de la generation & production. Une femme porte son fruit neuf mois dans le ventre ; une brebis six mois ; une jument onze mois & quelques jours. On dit dans les prieres, Benit soit le ventre qui t'a porté.
 
On dit aussi, qu'un arbre porte de bon fruit ; qu'une bonne terre porte tous les ans, qu'elle porte de l'avoine, aprés avoir porté du bled, qu'elle porte grand profit à son maistre.
 
PORTER, signifie encore, Contenir, estre compris en quelque chose. Un contract qui porte des clauses usuraires ou contre les bonnes moeurs, est nul de plein droit. Cette Bulle porte dispense & absolution. Cet arrest porte des deffenses. Il a produit un titre, une autorité qui porte sa condamnation. Un Agent ne peut traiter que sur ce que porte son instruction, son pouvoir. On dit aussi d'un bel esprit, que tout ce qu'il dit porte sentence. Les poires & les abricots portent leur sucre. Une andouille porte sa sausse.
 
PORTER, se dit encore de la mesure d'une quantité étenduë en longueur. Cette poutre porte trente pieds, elle a trente pieds de long. Cette piece de drap doit porter vingt aunes. Cette tenture de tapisserie porte tant d'aunes, elle a tant de tour.
 
PORTER, se dit aussi en matiere de jeux & de divertissements, On porte à table des santez. Les masques portent des momons. On dit au Piquet, quand on a écarté, qu'on porte en pic, en trefle ; qu'on porte à la quinte, au quatorze ; qu'on portoit tant de points. On dit à la Paume, qu'une balle n'a pas porté, quand le service n'a pas été sur les deux toits. On dit à la boule, qu'on porte les deux, quand un seul jouë contre deux autres.
 
PORTER, en termes de Marine signifie, Suivre une route, un rhumb de vent. Le vaisseau portoit le cap à l'Oüest, faisoit voile à l'Oüest ; il portoit à route en droiture, il ne louvioit point ; il étoit porté d'un vent frais, il navigeoit à la faveur d'un bon vent ; il portoit peu de voiles, c'est à dire, il étoit sans perroquet.
 
PORTER, se dit aussi de la charge du vaisseau. Ce navire étoit du port de mille tonneaux, il portoit soixante pieces de canon de fonte. L'Amiral porte le Chef de la flotte, porte le feu, le fanal, le pavillon ; il portoit tant de soldats & de matelots. Un navire qui porte des marchandises de contrebande est sujet à confiscation.
 
PORTER, en termes de Manege signifie, Pousser un cheval, le faire marcher en avant d'un costé & d'autre, d'un talon sur l'autre. Le porter de costé, c'est le faire marcher sur deux pistes, dont l'une est marquée par les espaules, & l'autre par les hanches.
 
On dit aussi, qu'un cheval porte beau, ou en beau lieu, lors qu'il a une belle encolure haute, tournée en arc à la façon des cygnes ; & qu'il porte bas, quand il a l'encolure molle, mal tournée, & qu'il baisse la teste. Et on dit qu'il porte au vent, quand il leve le nez aussi haut que les oreilles. On le dit figurément des personnes qui levent trop la teste en marchant.
 
PORTER, en termes de Blason, se dit des differentes qualitez & divisions d'un Escu. Le Roy porte d'azur à trois fleurs de lis d'or. Les Princes portent de France avec des brisures. Ce Seigneur porte parti d'argent & de gueules. Il porte écartelé de Bretagne & d'Anjou. Il porte echiqueté, il porte un sautoir, un lion, &c.
 
On le dit aussi des marques de dignité, ou qui caracterisent & font connoistre la personne. On peint Hercule portant sa massuë, Mercure portant son caducée, la Renommée portant un cor. On peint dans l'Eglise les Martyrs portans des palmes. Les Grands Seigneurs portent des couronnes de Ducs, de Comtes ; les Rois des sceptres & des couronnes ; les Presidens un mortier ; les Prelats des mitres.
 
PORTER, se dit figurément en choses morales. Le vice porte envie à la vertu. Les rivaux se portent de la haine naturellement. Il est porté par un esprit de vengeance. Un mari & une femme se doivent porter beaucoup d'amitié. Ce malheureux a trahy son Prince, il ne le portera pas loin, il en sera bientost puni. On dit aussi, qu'un homme porte bonheur, malheur, qu'il porte guignon.
 
On dit aussi, Porter parole à quelqu'un, pour dire, luy faire des offres, des propositions. On luy a porté parole de cent mille francs pour le mariage de cette fille, pour l'achat de cette terre. On luy a porté une parole d'honneur, pour dire, On l'a appellé en un combat singulier. On dit aussi, que le Chef d'une deputation porte la parole pour son Corps ; qu'un Advocat General porte la parole pour le Roy. On dit aussi, Porter témoignage, pour dire, Deposer en Justice, ou certifier quelque chose.
 
PORTER, signifie encore, Proteger, favoriser. On ne fait point fortune à la Cour, si on n'est porté par quelque Patron. Ce President porte ma partie, elle a tout credit chez luy. Un ami doit porter les interests de son ami envers & contre tous. On dit aussi des flateurs, qu'ils portent leurs Heros jusqu'au ciel, pour dire, qu'ils les loüent excessivement.
 
PORTER, signifie aussi, Patir, endurer. Nous portons tous la peine du peché d'Adam. Un Stoïque porte patiemment les afflictions. On dit aussi, la saison le porte ainsi, pour dire, le veut, le permet de la sorte.
 
PORTER, signifie encore, Estre disposé à faire quelque chose, soit par sa propre inclination, soit par l'instigation d'autruy. Cet enfant est de bon naturel, il se porte au bien, il se porte avec chaleur à l'estude. Ce cavalier s'est porté en brave homme en cette occasion. Les mauvais exemples, les mauvaises compagnies nous portent au mal. C'est sa femme qui l'a porté, qui l'a obligé à faire cette méchante querelle. Les Sauvages & les timides sont naturellement portez à la cruauté. Son negoce n'est pas assez grand pour porter cette perte sans faire banqueroute.
 
PORTER, se dit aussi en termes de Jurisprudence. Un Procureur traite au nom & comme se faisant & portant fort de celuy qui luy a donné pouvoir. Il s'est porté heritier seulement par benefice d'inventaire. Il s'est porté pour appellant d'une telle sentence. Le Procureur du Roy se doit porter partie contre les criminels, quand personne ne se veut porter partie civile.
 
PORTER, se dit proverbialement en ces phrases. Argent comptant porte medecine. Autant vaut traisner que porter, c'est à dire, On ne gagnera pas plus d'une façon que d'autre. On dit d'un méchant Orateur, qu'on le porte sur les espaules, pour dire, qu'on a pitié de luy, qu'on le plaint. On dit aussi, que chacun porte sa croix en ce monde, pour dire, que chacun a son affliction ; & qu'en l'autre monde chacun sera Mercier, & portera son panier, c'est à dire, rendra compte de ses pechez. On dit aussi, qu'un homme monstre tout ce qu'il porte, pour dire honnestement, qu'il découvre ce qu'il devroit cacher. On dit aussi ironiquement, Il est le plus fort, il portera les coups.
 
PORTÉ, ÉE. part. pass. & adj.
 
On dit quelquefois à un amy, Demeurez à disner avec moy, puis que vous voilà tout porté.
Style et écriture La création littéraire selon Jean-Philippe Toussaint La création littéraire selon Jean-Philippe Toussaint

Écrivain, cinéaste et photographe, Jean-Philippe Toussaint est l’auteur de dix-huit livres publiés aux Éditions de Minuit. Dans un très beau texte, il...

22/03/2022