aurore

 

définitions

aurore ​​​ nom féminin

Lueur brillante et rosée qui suit l'aube et précède le lever du soleil ; moment où le soleil va se lever. Se lever à l'aurore, familier aux aurores, très tôt. allusion
au figuré Aube, commencement. L'aurore des Temps modernes.
Aurore boréale, polaire ou australe : arc lumineux (jet d'électrons solaires) qui apparaît dans les régions polaires de l'atmosphère.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Un règne nouveau va luire comme une aurore ; la guerre appelle le jeune roi plein d'esprit chevaleresque.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Après cette crise, qui se renouvelle toutes les nuits, je dors enfin, avec calme, jusqu'à l'aurore.Guy de Maupassant (1850-1893)
Mais pas une fenêtre ne s'ouvrait, pas une porte ne s'entre-bâillait ; c'était l'aurore, non le réveil.Victor Hugo (1802-1885)
A la cime d'un grand chêne, tout une famille de serins saluaient, certain matin, l'aurore de son premier jour.Joséphine Marchand (1861-1925)
A son aurore, l'influence des opinions nouvelles ne s'étendait pas au delà des bibliothèques et des salons.Henry Lytton Bulwer (1801-1872), traduction Georges Perrot (1832-1914)
Aurore vient prendre sa leçon, et pour récompense elle veut que je lui raconte des histoires de fées.George Sand (1804-1876)
L'aurore d'une pareille union se présente avec des illusions généreuses ; mais la jalousie rétrospective est un mal incurable et engendre des orages que la vieillesse même ne dissipe pas toujours.George Sand (1804-1876)
Mais, à l'époque dont je parle, l'aurore de sa splendeur ne brillait même pas encore.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Voici arriver maintenant la fin de mon règne et l'aurore de ta liberté, mais elles viennent trente ou quarante ans plus tôt que tu avais osé l'espérer.Madame Leprohon (1829-1879), traduction Joseph Auguste Genand (1839-1902)
On se lève au petit jour, quand l'aurore tire doucement les rideaux devant le soleil.Fernand Neurey (1874-1934)
Je vis bien son sourire, puisque je voyais bien son visage que la lueur montante de l'aurore éclairait.Louis Ulbach (1822-1889)
C'est une femme d'un âge incertain, mais à coup sûr, plus près du crépuscule de sa vie que de son aurore.Wenceslas-Eugène Dick (1848-1919)
Aux épaules, elles ont des écharpes d'impalpable gaze, tantôt rose, tantôt vert d'eau, aurore ou bleu de ciel.Pierre Loti (1850-1923)
Ils dansèrent en effet et se trémoussèrent tant et si bien que l'aurore surprit, dit-on, toute la noce encore en train.Éliphas Lévi (1810-1875)
Pour les autres, rien n'était changé, tout avait encore le charme enivrant d'une belle aurore sans nuage.Madame Henri de la Ville de Mirmont (1860-1933)
Est-ce qu'il peut y avoir trop de parfums, trop de boutons de rose ouverts, trop de rossignols chantants, trop de feuilles vertes, trop d'aurore dans la vie ?Victor Hugo (1802-1885)
Car, quel bruit, lorsque la matrone, ouvrant la fenêtre, au lever de l'aurore, présenterait, aux éclats de rire de la foule impatiente, un linge immaculé !Hector France (1837-1908)
Aurore ne se réveilla quelques heures après l'événement que pour assister à un assez pitoyable spectacle.Albert le Roy (1856-1905)
Zarathoustra dormit longtemps et non seulement l'aurore passa sur son visage, mais encore le matin.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
J'avais ordonné qu'on prévînt mes gens dès l'aurore, et mon valet de chambre heurta ma porte à sept heures du matin.Guy de Maupassant (1850-1893)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « AURORE » subst. fem.

Lumiere qui paroist avant que le soleil soit sur l'horison. Il n'y a rien de plus agreable à voir que le lever de l'aurore, ce sont les nuées éclairées des rayons du soleil. Les Poëtes en font une Divinité, dont Cephale estoit amoureux. Ils luy donnent un char, & des doits de roses. Ils disent qu'elle seme des roses, à cause que souvent elle colore les nuës d'un beau rouge. Nicod derive ce mot ab oriente sole, quia aer aurescit.
 
AURORE, se dit aussi pour la partie du monde où paroist l'aurore, qui est l'Orient. Les peuples de l'Aurore, pour dire, les Orientaux.
 
On nomme Couleur d'aurore, un certain jaune doré & éclatant comme celle qui paroist souvent dans les nuës au lever du soleil. Les couleurs d'aurore se font estant alunées & gaudées fortement, & rabattuës avec le raucour dissous en cendre gravelée, potasse, ou soute.
 
On appelle figurément une beauté naissante, une jeune fille qui commence à paroistre dans le monde, une aurore.
Les mots du bitume Ambiancer Ambiancer

v. transitif / pronominal : 1. Mettre de l’animation, séduire, chauffer 2. Se disposer à faire la fête.

Aurore Vincenti 17/02/2020