Email catcher

bafouer

Définition

Définition de bafouer ​​​ verbe transitif

littéraire Traiter avec un mépris outrageant. Bafouer les droits de l'homme.
Tourner en dérision. ➙ se moquer, ridiculiser.

Conjugaison

Conjugaison du verbe bafouer

actif

indicatif
présent

je bafoue

tu bafoues

il bafoue / elle bafoue

nous bafouons

vous bafouez

ils bafouent / elles bafouent

imparfait

je bafouais

tu bafouais

il bafouait / elle bafouait

nous bafouions

vous bafouiez

ils bafouaient / elles bafouaient

passé simple

je bafouai

tu bafouas

il bafoua / elle bafoua

nous bafouâmes

vous bafouâtes

ils bafouèrent / elles bafouèrent

futur simple

je bafouerai

tu bafoueras

il bafouera / elle bafouera

nous bafouerons

vous bafouerez

ils bafoueront / elles bafoueront

Synonymes

Synonymes de bafouer verbe transitif

ridiculiser, couvrir de boue, outrager, traîner dans la boue, vouer aux gémonies, conspuer (littéraire), persifler (littéraire), railler (littéraire), vilipender (littéraire), mettre, clouer au pilori (vieilli)

se moquer de, faire fi de (littéraire)

Exemples

Phrases avec le mot bafouer

Ce n'est pas une lâcheté, bien qu'on dise ; – et l'insolence est belle, de bafouer même à son détriment, ce que les hommes estiment le plus.Gustave Flaubert (1821-1880)
Mais il serait politiquement délicat pour les dirigeants britanniques de bafouer un vote démocratique.Capital, 30/08/2016, « Brexit : noirs ou roses, tous les scénarios »
En d'autres termes, l'attitude fidéiste bafouerait la norme de l'évidence sur l'autel de la paix de l'esprit.Revue philosophique de la France et de l'Étranger, 2021, Angélique Thébert (Cairn.info)
Mais il est aussi accusé de bafouer la liberté d'expression et de réprimer toute opposition.Ouest-France, 25/05/2021
Lui, pur produit de l'ingénierie, ne s'imagine pas pour autant bafouer le feeling humain.Ouest-France, 27/10/2019
Sans cela, nous bafouerons les quatre libertés fondamentales qui forment le noyau du marché unique européen.Europarl
Vous bafouez le pouvoir légitime, vous pouvez bien bafouer le jeu et les cartes.Louis Ulbach (1822-1889)
Ce sont les vices d'un peuple qu'il faut bafouer ; ce ne sont pas ses vertus nationales.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Finis le fouet, les galères, les piloris et les mutilations conçus comme des spectacles destinés à frapper l'imagination de ceux qui seraient tentés de bafouer la loi.Ça m'intéresse, 20/09/2016, « Prison : punition dissuasive ou école du crime ? »
Je ne tomberais pas dans le piège tendu et je n'irais pas monter la faction à laquelle il me provoquait, pour me bafouer ensuite.Louis Ulbach (1822-1889)
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de BAFOUER v. act.

Traitter indignement & avec mépris. Une des plus grandes souffrances de Nostre Seigneur, c'est d'avoir esté bafoué, & indignement traitté par les Juifs.
 
BAFOUÉ, ÉE. part. & adj.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Drôles d'expressions Se porter comme un charme Se porter comme un charme

D’un vieillard alerte, d’un rescapé ou d’un ancien malade on dit qu’il se porte comme un charme. 

Alain Rey 22/04/2022