Email catcher

railler

Définition

Définition de railler ​​​ verbe transitif

littéraire Tourner en ridicule (qqn, qqch.) par des moqueries. ➙ se moquer, persifler.

Conjugaison

Conjugaison du verbe railler

actif

indicatif
présent

je raille

tu railles

il raille / elle raille

nous raillons

vous raillez

ils raillent / elles raillent

imparfait

je raillais

tu raillais

il raillait / elle raillait

nous raillions

vous railliez

ils raillaient / elles raillaient

passé simple

je raillai

tu raillas

il railla / elle railla

nous raillâmes

vous raillâtes

ils raillèrent / elles raillèrent

futur simple

je raillerai

tu railleras

il raillera / elle raillera

nous raillerons

vous raillerez

ils railleront / elles railleront

Synonymes

Synonymes de railler verbe transitif

se moquer de, bafouer, chiner, égratigner, montrer du doigt, se payer la tête de, persifler, plaisanter de, ridiculiser, charrier (familier), faire marcher (familier), se ficher de (familier), se foutre de (familier), mettre en boîte (familier), blasonner (littéraire), brocarder (littéraire), dauber (littéraire), draper (littéraire), se gausser de (littéraire), satiriser (littéraire), faire la figue à (vieux)

Exemples

Phrases avec le mot railler

Il s'agit, si cela est possible, de rouvrir le regard, de porter le doute, de récuser, railler même, les solutions toutes faites.Études, 2001 (Cairn.info)
Multiplier les idiolectes, railler le niveau de langage le plus communément usité, gommer les références, telles sont les techniques les plus répandues.Commentaire, 2016, Jean-Pierre Weill (Cairn.info)
Car ce sont toujours des images qui se moquent d'autres images et se font à leur tour railler et chasser par des images nouvelles.Lignes, 2007, Jacob Rogozinski (Cairn.info)
Le moyen d'entendre dire de pareilles choses sans le railler et le contredire !George Sand (1804-1876)
Ce que n'ont pas manqué de railler les opposants à sa réforme.Ouest-France, Laetitia HÉLARY, 30/03/2019
Comment notre siècle en progrès résisterait-il à la tentation de railler les sottises du passé ?Paul Féval (1816-1887)
N'en déplaise aux mauvaises langues qui aiment railler les come-back, l'énergie est intacte, avec l'expérience de l'âge en plus.Ouest-France, Roselyne SÉNÉ, 01/07/2020
Cependant, la volonté de railler est non moins évidente dans ce compte rendu hors normes qui est aussi une réflexion sur la littérature de l'époque.L'Année balzacienne, 2006, Danielle Dupuis (Cairn.info)
Il ne cessait de railler les médecins de son époque.Ouest-France, 25/04/2015
Tu as eu tort de menacer l'évêque de ta houssine, et moi de le railler... le feu du ciel va peut-être tomber sur nous...Eugène Sue (1804-1857)
Vous pouvez rire et railler ici en présence de cette scène sublime !George Sand (1804-1876)
Pour railler cette poésie bobo importée dans les quartiers populaires.Ouest-France, Jean-François MARTIN, 20/11/2019
Comme dans les précédents films, ce troisième volet, prévu en salles le 3 février 2021, usera de cynisme pour railler cette fois le néocolonialisme.Ouest-France, 01/07/2020
Cela n'empêche pas d'avoir la dent dure et même de railler.Ouest-France, Laurent FRÉTIGNÉ, 23/02/2021
On raillerait ce chevalier des humbles, ce poète de la misère.Hector Bernier (1886-1947)
Il ne s'agit pas ici de railler la perspective gestionnaire qui, soucieuse d'efficacité, se voit contrainte de dispenser des instruments de contrôle, somme toute, légitimes.Connexions, 2015, Éric Roussel, Véronique Tassy (Cairn.info)
Ils pourraient railler une telle sagesse anagogique, différente précise-t-il de toute science spéculative.Revue des sciences philosophiques et théologiques, 2003, Christian Trottmann (Cairn.info)
Les rares fois où un enfant semble vouloir y répondre, il se fait railler et réprimander par les aînés.Autrepart, 2014, Géraldine André (Cairn.info)
Des manières similaires de railler et de taquiner s'observent aussi dans les classes populaires afro-américaines.Politix, 2012, Peggy J. Miller, Grace Cho, Jeana Bracey, Wilfried Lignier (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de RAILLER v. act.

Faire des reproches plaisans & agreables à quelqu'un, sans avoir dessein de l'offenser. Il est permis à la Satyre de railler, mais non pas de choquer & de mesdire. Ceux qui raillent finement & de bonne grace sont divertissans. Il est plus seur & plus honnête de ne point railler, de peur de querelle. Il ne parle pas serieusement, il raille, il n'a pas dessein de faire ce qu'il dit. Il ne faut jamais railler des choses saintes. Ce mot vient du Latin ridiculare, ou de riailler. Menage.
 
RAILLÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Top 10 des mots Top 10 des phrases qui ont changé le monde... Top 10 des phrases qui ont changé le monde...

L‘histoire n’est pas seulement faite de grands événements. Elle est aussi faite de grands discours, de phrases qui ont marqué des générations et...

Candice Zolynski 12/03/2024
sondage de la semaine