Email catcher

ban

Définition

Définition de ban ​​​ nom masculin

Histoire Convocation des vassaux par le suzerain ; les vassaux convoqués. locution Convoquer le ban et l'arrière-ban ​​​ (de…), tout le monde.
au pluriel Proclamation solennelle d'un futur mariage à l'église ou à la mairie. Publier les bans.
Roulement de tambour précédant une proclamation.
familier Applaudissements rythmés. Un ban pour le vainqueur !
Histoire Mesure d'exil proclamée. Mettre qqn au ban. ➙ bannir. Être en rupture de ban : enfreindre le jugement de bannissement ; au figuré être affranchi des contraintes de son état. Mettre qqn au ban de la société, un pays au ban des nations, le rejeter, le déclarer indigne, le dénoncer au mépris public.
(Suisse) Mettre à ban : interdire l'accès de (un lieu).

Synonymes

Synonymes de ban nom masculin

proclamation, publication de mariage

Synonymes de mettre au ban de

bannir de, chasser de, mettre en marge de, refouler de

Exemples

Phrases avec le mot ban

Depuis quelques décennies, le ban des vendanges devient plus précoce, notamment avec le réchauffement climatique.Ouest-France, 23/12/2016
Il s'était volontairement mis au ban de la société pour vivre dans un dénuement total, au nom d'une certaine éthique.Capital, 18/05/2015, « Les cyniques, nouveaux chouchous de l'entreprise »
Cette révélation se heurte au déni violent de l'oncle, et entraîne l'ostracisation des parents et des six enfants, mis au ban de la famille paternelle.Adolescence, 2006, Isée Bernateau (Cairn.info)
Publier les bans permet pour les tiers de connaître un projet de mariage.Capital, 01/07/2019, « Publication des bans : délai et intérêt »
Néanmoins, à mes yeux, une mise au ban générale ne conduirait qu'à aggraver les activités illégales et l'absence de règles.Europarl
D'un côté, le sentiment d'être envahi, et d'un autre l'amère sensation d'être rejeté, trahi, mis au ban de l'humanité, ou livré aux pires des sorts.Hermès, 2017, Joseph Moukarzel (Cairn.info)
Dans ces conditions, les mécanismes de mise au ban vont tendre à devenir un organisateur institutionnel affectant les adolescents et se transmettant progressivement aux professionnels.Cliniques méditerranéenne, 2010, Jean-Pierre Pinel (Cairn.info)
Si la publication des bans est obligatoire, l'officier de l'état-civil doit s'enquérir des délais à respecter, car ceux-ci peuvent être différents d'un pays à l'autre.Capital, 01/07/2019, « Publication des bans : délai et intérêt »
Le ban d'essai se fait entendre de l'autre côté de la place.Ouest-France, 31/08/2021
Les vieux ont mauvaise presse : ils seraient inutiles, coûteraient cher, et donc mis au ban de la société.Ça m'intéresse, 22/04/2020, « Il n'y a pas d'âge pour être heureux »
Les bans se publient et on coud la robe blanche.George Sand (1804-1876)
Désormais, les bans doivent être obligatoirement publiés pour éviter les mariages en douce.Ça m'intéresse, 11/04/2021, « Faut-il s'aimer pour se marier ? »
D'après le directeur, les cours de danse et de chant sont injustement mis au ban des activités extrascolaires.Ouest-France, Pierre JUBRE, 27/11/2020
La publication des bans consiste à faire la publicité du mariage des époux.Capital, 01/07/2019, « Publication des bans : délai et intérêt »
Ceux qui oseraient la remettre en cause se retrouveraient rapidement mis au ban.Pouvoirs, 2017, Gaspard Koenig (Cairn.info)
Les vendangeurs ont pu se mettre à l'ouvrage à partir de ce jeudi matin, date fixée par la publication des bans des vendanges.Ouest-France, Thierry SOUFFLARD, 28/09/2014
D'ailleurs, tout individu qui met en avant le profit (matériel ou économique) dans le cadre communautaire est conspué et mis au ban de la communauté.Les Cahiers d'Outre-Mer, 2020, Adjimaël Halidi (Cairn.info)
D'autre part, la mise au ban de l'accent circonflexe s'observe dans d'autres cas d'écriture liés à l'informatisation.ELA, 2010, Camille Martinez (Cairn.info)
En 2016, le ban des vendanges avait été déclaré le 20 septembre.Ouest-France, Roberte JOURDON, 06/07/2017
La mairie examine le dossier avant de publier les bans.Ouest-France, François BOSCHER, 25/06/2013
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de ARRIERE-BAN subst. masc.

est la convocation que fait le Roy de sa Noblesse pour aller à la guerre, tant de ses vassaux, que des vassaux de ses vassaux. On a mandé le Ban & l'Arriere-ban. l'Arriere-ban qui se mande pour le mois de Mars n'est jamais prest qu'en Septembre.
 
Menage derive ce mot de haribannum, ou heribannum, qui vient de l'Allemand hare, ou here, qui signifioit armée dans la premiere & seconde Race de nos Rois ; & ban, appel, ou semonce, d'où on a fait d'abord Here-ban, & par corruption Arriere-ban, qui étoit un appel des vassaux pour aller à l'armée. Pasquier dit qu'il en est fait mention frequente dans la Loy Salique, lors que les Rois convioient leurs sujets de les suivre à la guerre.

Définition ancienne de BAN subst. masc.

Publication à haute voix, au son du tambour, ou de la trompette, ou des tymbales, de l'ordre d'un Superieur, ou de la part du Roy & de la Justice. On a fait un ban portant deffenses de sortir du camp, d'aller à la petite guerre. On a fait un ban dans les carrefours, qui deffend les passements d'or & d'argent. On trouve ces phrases dans les Coustumes, Crier au ban. Cas de ban. A peine de ban. Proceder à ban, &c. On appelle aussi Ban, la publication & le cri que fait faire le Seigneur Feodal pour se faire rendre les hommages, ou luy payer les redevances, & le venir reconnoistre. On dit aussi Ban de vendanges, Ouverture de ban, &c. pour dire, la publication de la permission des vendanges. Du Cange dit qu'on a appellé aussi l'Excommunication, le ban de l'Evêque. Menage derive ce mot de l'Allemand ban, qui signifie proprement publication, & ensuitte proscription, parce qu'elle se faisoit à son de trompe, d'où sont venus les mots de bannir, ban, bannissement, de bandi, de ban, & arriere-ban, banlieuë, banniere, bannal, abandonner, &c. Nicod le derive d'un autre mot Allemand ban, qui signifie champ, & territoire, dautant que c'est en vertu de ce qu'on tient des Fiefs, champs & heritages, qu'on est obligé au ban, & arriere-ban ; & que le four à ban est le four du territoire de la Seigneurie. Borel le derive du Grec pan, qui signifie tout, parce que la convocation est generale.
 
BAN, se dit aussi des publications qui se font aux prosnes des Parroisses des noms de ceux qui veulent se marier, ou prendre les Ordres. Le Concile de Trente a ordonné la publication de trois bans pour empêcher les mariages clandestins. Ces publications ne sont pas de l'essence du mariage. On obtient aisément dispense des bans. On achete les deux derniers bans, quand le premier a esté publié.
 
BAN, se dit aussi de la publication qui se fait pour convoquer tous les Nobles d'une Province pour servir le Roy dans ses armées, suivant qu'ils y sont obligés par la Loy des Fiefs. On a publié le Ban, & l'Arriere-ban.
 
BAN, est aussi l'Assemblée de ces Nobles en corps d'armée. Le Ban, & l'Arriere-ban est long-temps à se mettre en campagne.
 
BAN, se dit aussi des assignations qui se font à cri public aux vassaux pour comparoir devant leur Souverain en certaines occasions, & pour rendre compte de leurs actions. Les Princes d'Allemagne sont souvent assignés, sont mis au ban de l'Empire, & on confisque leurs Fiefs, faute d'y rendre l'hommage & le service dont ils sont tenus.
 
BAN, signifie aussi, Bannissement ; & on dit en termes de Palais, Il luy est enjoint de garder son ban à peine de la hart. il a obtenu un rappel de ban.
 
BAN, signifie encore, un endroit & un lieu public qu'ont les Seigneurs des grands Fiefs pour obliger tous les habitans d'une Seigneurie de venir cuire au four du Seigneur, de moudre à son moulin, ou d'apporter leur vendange à son pressoir. Ainsi on dit, un four à ban, un moulin à ban, un pressoir à ban ; & on appelle Sujets banniers, & Droit de bannée, ceux qui sont obligés à ce droit. En quelques Coustumes on appelle Four bandier, Moulin bandier, ce qu'on appelle ailleurs bannal.
 
On dit proverbialement d'un homme qui a une bouche trop fenduë, qu'elle est grande comme un four à ban.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Top 10 des mots Top 10 des mots à connaître pour briller pendant les repas de fin d'année Top 10 des mots à connaître pour briller pendant les repas de fin d'année

Les conversations en famille ou entre amis vont toujours bon train pendant vos repas de fin d’année et vous tenez cette fois à faire étalage de votre...

Marjorie Jean 20/12/2023
sondage de la semaine