Email catcher

bannir

Définition

Définition de bannir ​​​ verbe transitif

Condamner (qqn) à quitter un pays, avec interdiction d'y rentrer. ➙ exiler, expulser, proscrire, refouler ; mettre au ban.
littéraire Éloigner en chassant. Bannir qqn de sa maison.
(complément : chose) Écarter, supprimer. Bannir un mot de son discours. ➙ chasser, rejeter.

Conjugaison

Conjugaison du verbe bannir

actif

indicatif
présent

je bannis

tu bannis

il bannit / elle bannit

nous bannissons

vous bannissez

ils bannissent / elles bannissent

imparfait

je bannissais

tu bannissais

il bannissait / elle bannissait

nous bannissions

vous bannissiez

ils bannissaient / elles bannissaient

passé simple

je bannis

tu bannis

il bannit / elle bannit

nous bannîmes

vous bannîtes

ils bannirent / elles bannirent

futur simple

je bannirai

tu banniras

il bannira / elle bannira

nous bannirons

vous bannirez

ils banniront / elles banniront

Synonymes

Synonymes de bannir verbe transitif

exiler, chasser, déporter, expatrier, expulser, interdire de séjour, mettre au ban (de), proscrire, refouler, forbannir (vieux), ostraciser (vieux)

éloigner, chasser, écarter, exclure, rejeter, supprimer

interdire, proscrire

Exemples

Phrases avec le mot bannir

Désormais, le droit de bannir était villageois et donc légal.Le débat, 2015, Serge Tcherkézoff (Cairn.info)
Ces vérificateurs ont trois choix : ne rien faire, mettre l'utilisateur sous surveillance ou simplement le bannir.Ouest-France, Soliane COLAS, 10/09/2021
Les biberons en plastique sont cités parmi les produits emblématiques à bannir au plus vite.Ouest-France, 04/12/2019
Il serait impossible de bannir les plastiques, par exemple dans les véhicules (où leur légèreté est essentielle) ou à l'hôpital.Ouest-France, Gaël HAUTEMULLE, 20/03/2021
Cette position qui, à l'origine, vise à bannir les interprétations sauvages, vire bientôt à l'exclusion de toute espèce de conceptualisation théorique.Cités, 2020, Jean-François Rey (Cairn.info)
Face aux réaction­s violentes de la blogo­sphère, le gérant a tout simplement décidé de bannir les influenceurs de son établissement.Capital, 25/04/2019, « Comment les hôtels vous draguent grâce aux réseaux sociaux »
Dans une telle perspective, la société mondaine proscrirait le raisonnement logique et le questionnement métaphysique au point de bannir le philosophe de la cité.Revue d'Histoire Littéraire de la France, 2010, Christine Hammann (Cairn.info)
Parmi les recommandations : bannir le langage familier, éviter les envois tardifs, limiter le nombre de destinataires et surtout vérifier la pertinence d'envoyer un email !Capital, 05/10/2011, « Ces emails qui nous stressent »
Toutes les espèces de squale sont à bannir de nos assiettes : ils grandissent très lentement et se reproduisent rarement et tardivement, parfois pas avant l'âge de 30 ans.Géo, 03/01/2022, « Surpêche : ces espèces de poissons et de mollusques que… »
Les produits où du sucre apparait dans la liste des ingrédients sont à bannir.Ça m'intéresse, 29/12/2021, « Comment éviter de se faire avoir pour son repas du… »
Les chercheurs appellent à le bannir des produits de soins personnels.Ouest-France, 08/03/2021
Il est plein d'indulgence et sait bannir de son esprit le souvenir des torts les plus graves.François Guizot (1787-1874)
Tout d'abord, toutes les éponges à grattoir sont à bannir puisqu'elles risquent de rayer vos plaques à induction.Ça m'intéresse, 29/12/2021, « Comment nettoyer une plaque induction ? »
Qu'ils soient victimes ou coupables, nous prenons garde à bannir toute expression outrancière ou blessante, tout jugement hâtif.Ouest-France, Jean-Bernard CAZALETS, 30/01/2021
Les périodes de transition sont ici à bannir !Europarl
Elle fixait un ensemble de codes de raisonnement et de comportement visant à bannir les excès et à responsabiliser les systèmes d'homme.Humanisme, 2010, Jean de Tours (Cairn.info)
Tous les produits contenant de la farine ou de la chapelure sont à bannir ainsi que la semoule et les pâtes.Ouest-France, 17/04/2017
Ou, encore, ce que conseillent d'autres chercheurs, les bannir purement et simplement des zones protégées ?Géo, 22/11/2020, « Nos abeilles domestiques, un danger pour la nature ? »
Doit-on ou non bannir les diagnostics pré-implantatoires des maladies récessives, certes sûrement en cas de traitement possible connu.Le Carnet PSY, 2002 (Cairn.info)
Cette nouvelle version est en rupture avec les précédentes dans son intention claire de bannir la référence à la psychanalyse.L'information psychiatrique, 2011, Federico Ossola (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de BANNIR v. act.

Exiler quelqu'un, le faire sortir d'une Jurisdiction, d'une Province, d'un Royaume, par sentence ou condamnation de Justice.
 
BANNIR, signifie aussi, Chasser, éloigner quelqu'un de sa presence. Il est bien difficile de bannir, d'éloigner tous les escornifleurs d'une bonne table ; & à un mari de bannir de sa maison tous les galants de sa femme. cette fille a banni son amant, elle ne le veut plus voir.
 
On dit aussi, Se bannir de la Cour, se bannir du monde, pour dire, s'en retirer.
 
BANNIR, se dit aussi figurément des choses spirituelles. Il faut bannir le chagrin. il faut bannir un ingrat de sa memoire, une pensée criminelle de son esprit.
 
BANNIR, en quelques Coustumes, signifie, Publier : & ainsi on dit, que des vendanges ont été bannies, quand on a publié la permission de les faire ; & on dit en plusieurs lieux, qu'une personne a été bannie, quand on a fait en l'Eglise la publication des bans de son mariage.
 
BANNI, IE. part. & adj. & subst. Un banni n'oseroit retourner en sa patrie.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le dessous des mots Avoir la gueule de bois Avoir la gueule de bois

Depuis toujours, l'être qui a festoyé sans se soucier ni de son foie ni du futur est en proie, dès le lendemain, à une douleur qui peut confiner à...

03/01/2023