bandage

 

définitions

bandage ​​​ nom masculin

Bandes de tissu appliquées sur une partie du corps, pour un pansement, pour maintenir un organe, etc. ➙ bande, écharpe. Bandage herniaire. Enrouler un bandage.
Technique Bande de métal ou de caoutchouc qui entoure la jante d'une roue.
 

synonymes

bandage nom masculin

bande, écharpe, ligature, pansement, [Technique] spica

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
On ne sait ce que c'est que d'emmailloter les enfans, mais on les enveloppe négligemment dans un linge, après leur avoir appliqué un bandage sur le nombril.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Sa main gauche était empaquetée et soutenue par un bandage.Louis Reybaud (1799-1879)
Je me vis forcé de sacrifier ma ceinture de laine ; j'en fis une sorte de chausson que je mis au chameau ; chaque jour il fallait renouveler le bandage.Rudolf Carl von Slatin (1857-1932), traduction Gustave Bettex (1868-1921)
Néanmoins, il dissimula son anxiété ; il lava la plaie avec soin et posa un nouveau bandage.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Avec un mouvement tranquille et résolu,– prudent et oblique,– lentement et en m'aplatissant,– je me glissai hors de l'étreinte du bandage et des atteintes du cimeterre.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Le major plaça sur l'orifice de la blessure, qu'il lava préalablement à l'eau fraîche, un épais tampon d'amadou, puis des gâteaux de charpie maintenus avec un bandage.Jules Verne (1828-1905)
Le bandage fut tiraillé, déplacé, et la blessure, encore fraîchement pansée, se reprit à saigner comme de plus belle.Wenceslas-Eugène Dick (1848-1919)
Tout à côté se penche un vieux pommier malade pansé avec un bandage de paille et de terre glaise.Victor Hugo (1802-1885)
Il n'y prenait pas plus garde qu'au bandage de sa main droite, dont il se servait, à présent, comme de la gauche.Paul Bourget (1852-1935)
Était-il probable que le bandage traversât ma poitrine dans le parcours du pendule ?Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Il me vint à l'esprit que le bandage, ou sangle, qui m'enveloppait était d'un seul morceau.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Tous ses membres lui pesaient autant que son épaule alourdie, pincée par la cicatrice naissante, râpée par les bords du bandage, lacérée.Paul Adam (1862-1920)
Le bandage est fini : mon front étanché a été lavé avec de l'eau salée, et j'ai croisé des bandelettes à travers mon visage.Comte de Lautréamont (1846-1870)
Il est éclos, fait, parfait, dressé & accompli en un moment ; il ne faut qu'un coup de bandage.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Mais, ne craignant plus désormais qu'on tentât de le ramener au domaine de son père, il avait voulu se montrer à nous sans bandage, avant de disparaître.Alain-Fournier (1886-1914)
Ainsi, un jour qu'on avait réquisitionné un cercueil et un bandage, ce bandage et ce cercueil l'amusèrent beaucoup.Émile Zola (1840-1902)
Un homme était là, nu encore, s'enveloppant à demi dans le rideau, pour remettre un bandage, de ses mains tremblantes.Émile Zola (1840-1902)
Quant au bandage de mes mâchoires, c'était un foulard que je m'étais attaché autour de la tête à défaut de mon bonnet de nuit accoutumé.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Félix Rabbe (1834-1900)
J'en sortis le bras dans un bandage et m'occupai aussitôt de rassembler les quatre compagnies du bataillon.Louis Dumure (1860-1933)
Je sentais positivement le relâchement du bandage ; je savais qu'il devait être déjà coupé en plus d'un endroit.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BANDAGE » subst. masc.

Art de bander les playes suivant les diverses parties du corps où elles se trouvent. Un Professeur en Chirurgie doit faire plusieurs leçons des bandages.
 
BANDAGE, se dit aussi des ligatures avec quoy on lie les playes. Cet homme est presque gueri, mais on ne luy a pas encore osté les bandages.
 
On appelle plus particulierement Bandage, les brayers qu'on est obligé de porter quand on a des hernies ou descentes, ou quelque autre maladie du seroton.
 
BANDAGE, se dit aussi des ferrements qui lient ou qui fortifient des rouës, ou des pieces d'une machine. Ces rouës ne valent rien, mais le bandage en est encore bon.
 
BANDAGE, se dit aussi des pieces qui servent à bander une arbaleste, un pistolet, & autres choses qui font ressort. Il y avoit autrefois bien plus de pieces pour le bandage d'une arquebuse, qu'il n'en faut à present.
Le français des régions Boujou Boujou

Boujou, mon bijou ! Dans les parlers normands, on trouve le mot boujou, forme dialectale équivalente au français commun « bonjour », qui s’emploie pour saluer quelqu’un que l’on rencontre ou dont on prend congé : « Boujou de Normandie ! »

27/10/2020