Email catcher

bande bandé

Définition

Définition de bande ​​​ nom féminin

Pièce souple plus longue que large, qui sert à lier, maintenir, recouvrir, border ou orner qqch. ➙ lanière, lien, ruban. Bande de papier, de tissu. Bande Velpeau, servant à maintenir un pansement.
Pellicule d'un film.
Support magnétique en forme de bande. La bande magnétique d'un magnétophone.
Ce qui est enregistré sur un tel support. La bande sonore
(ou bande-son)
d'un film.
Bande-annonce : montage d'extraits d'un film présenté pour sa publicité. Des bandes-annonces.
Partie étroite et allongée de qqch. Chaussée à trois bandes. ➙ voie.
Large rayure. Les bandes d'un drapeau.
Physique Bande de fréquence : ensemble des fréquences comprises entre deux limites.
Bande dessinée : suite horizontale de dessins qui racontent une histoire, et où les paroles et les pensées des personnages sont inscrites dans des bulles ; ce genre de narration dessinée. ➙ familier BD, bédé. Bande dessinée américaine (➙ anglicisme comics), japonaise (➙ manga). Auteur de bandes dessinées. ➙ bédéaste.
Rebord élastique qui entoure le tapis d'un billard.
locution Par la bande : par des moyens indirects.

Définition de bande ​​​ nom féminin

Groupe de personnes (notamment de rebelles ou de malfaiteurs) qui combattent ensemble sous un même chef. Des bandes armées. ➙ horde, troupe. Bande de voleurs. ➙ gang.
Regroupement de personnes ayant des points communs. Je ne suis pas de leur bande. ➙ clan, clique, coterie. Des bandes de jeunes.
locution Faire bande à part : se mettre à l'écart d'un groupe.
(insulte collective) Bande d'idiots ! ➙ tas.
Groupe d'animaux. ➙ harde, meute.

Définition de bande ​​​ nom féminin

(navire) Donner de la bande : pencher sur un bord.

Définition de bandé ​​​ , bandée ​​​ adjectif

Couvert d'un bandeau. Les yeux bandés.
Entouré d'un bandage. Main bandée.

Synonymes

Synonymes de bande nom féminin

bandage, bandelette, écharpe

bandeau, banderole, rouleau, ruban

[de cuir] courroie, dragonne, lanière, sangle, trépointe

[de toile, de tissu] laize,

[broderie] entre-deux, épaulette, étole, frange, galon, guiche, jarretelle, jarretière, patte, ruban, ruche, volant

raie, barre, zébrure

pellicule, vidéo

plate-bande

Synonymes de bande dessinée

BD (familier), comic book, comics, bédé (familier)

Synonymes de bande nom féminin

groupe, association, compagnie, équipe, gagne (Québec)

gang, armée, troupe

clan, clique (familier, péjoratif), coterie (péjoratif)

troupeau, horde, meute

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de BANDE s. f.

Piece d'estoffe couppée en longueur, & qui a peu de largeur. Les Suisses portent des habits decouppés par bandes. il y a des bandes de velours sur les habits du train de cet Ambassadeur.
 
BANDE, est aussi un morceau de toile couppé en long, qui sert à lier les playes, & quelques membres du corps. Les bandes d'un enfant en maillot, d'une femme en couche, d'un cautere.
 
Menage aprés Lipse derive ce mot de l'Allemand bandt, qu'ils disent estre aussi un mot Persan & Arabe, mais que les Persans & les François l'ont pris du bas Grec bandon, ou du Latin bandum signifiant une enseigne d'une piece d'étoffe, ou de linge plus longue que large. Du Cange dit qu'il vient du Saxon bend, dont la basse Latinité a fait bende, & bendellus, bandeau, d'où sont venus aussi les mots de banderole & de banniere, les bandes des gens de guerre, parce qu'ils étoient distingués par bandes & par enseignes.
 
On appelle aussi des bandes de broderie, ou de tapisserie, les ornements faits à l'aiguille, qui sont étendus en long & avec peu de largeur sur des lits, sur des parements d'autels, sur des habits, &c.
 
BANDE, se dit aussi du fer battu en long, qui sert à lier ou à renforcer quelque chose. Il faut trois bandes de fer pour attacher une flesche de carrosse. il faut mettre deux bandes à cette rouë.
 
BANDE d'une selle, se dit de deux pieces de fer plattes, larges de trois doigts, clouées aux arçons pour la tenir en estat.
 
BANDE, en Architecture, se dit de plusieurs membres unis, qui representent en effet des bandes, ou lisieres, comme les frises, qu'on appelle autrement plattes bandes en fasces ; les architraves, & autres pieces moindres, dont quelques-unes sont susceptibles d'ornements. Il y a aussi des bandes de tremie, qui sont des barres de fer qui servent à soûtenir les atres, les manteaux & les languettes des cheminées.
 
BANDES, chez les Imprimeurs, se dit des pieces de bois sur lesquelles roule le train de la presse.
 
BANDE, en termes de Blason, est une des pieces qu'on appelle honorables dans l'Escu. Elle est de metail, ou de couleur, & traverse l'Escu d'angle en angle, & prend en haut depuis le chef du costé droit, & aboutit à la pointe au costé gauche. La bande quand elle est seule, doit regulierement occuper le tiers de l'Escu ; car si elle ne contient que les deux tiers de son ordinaire, on l'appelle cotice ; & quand elle n'est que du tiers, on l'appelle baston, ou bande en devise. bande dentelée, engreslée, denchée, bretessée, eschiquetée, ondée, potencée, chargée, accompagnée, &c. Et quand il y en a plusieurs, on en specifie le nombre, & on dit, un Escu bandé de 6. de 8. pieces, &c. On l'appelle aussi bandé, quand les principales pieces sont chargées de bandes, comme le chef, la fasce, le chevron, &c. On le dit aussi des bandeaux qui sont sur les testes des figures du blason.
 
BANDE, en termes de Marine, signifie, Costé. Nous navigions à deux degrez de la Ligne de la bande du Nord. la declinaison de l'Aiguille est là de tant de degrez de la bande du Sud. On dit aussi, Mettre son vaisseau à la bande, quand on le fait pancher sur un costé, pour luy donner le radoub ou le suifver.
 
BANDE, signifie encore, une trouppe de plusieurs personnes associées ensemble pour un même dessein. La grande bande des violons se dit des 24. violons du Roy. une bande de Bohemiens. on a pris des voleurs, qui ont declaré tous ceux qui sont de leur bande.
 
BANDE, se disoit autrefois des trouppes, des gens de guerre ; mais il n'est demeuré en usage qu'en cette phrase, le Prevost des Bandes, pour dire, le Juge des soldats du regiment des Gardes.
 
On dit encore, qu'un General va de bande en bande pour animer ses soldats.
 
On le dit aussi des corps qui sont unis, & qu'on separe. Quand on est trop de personnes ensemble pour se resjouïr, il se faut separer en plusieurs bandes. le gros de la Cavalerie s'est separé en deux bandes pour aller coupper les ennemis.
 
On dit proverbialement, Faire bande à part, pour dire, Se separer d'une trouppe, d'un parti avec lequel on avoit quelque liaison. L'origine de ce mot en cette derniere signification vient, selon Pasquier, des querelles des Maisons d'Orleans & de Bourgogne sous le regne de Charles VI. qui se distinguoient, parce que les Bourguignons portoient une croix rouge de St. André, qu'on appelle encore Croix de Bourgogne ; & les Orleanois portoient des escharpes, que le peuple appelloit bandes, desorte qu'on les appelloit les Bandes, comme on avoit dit ailleurs les Croises : & comme ils étoient fortement liguez, on a dit que des gens se bandoient contre quelqu'un, quand ils se liguoient contre luy, & lors qu'ils étoient de sa bande, pour dire, de son parti.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Drôles d'expressions Se porter comme un charme Se porter comme un charme

D’un vieillard alerte, d’un rescapé ou d’un ancien malade on dit qu’il se porte comme un charme. 

Alain Rey 22/04/2022