pansement

 

définitions

pansement ​​​ nom masculin

Action de panser (une plaie, un blessé).
Linge, compresse servant à protéger une plaie. Petit pansement au doigt. ➙ poupée. Pansement adhésif. ➙ sparadrap.
 

synonymes

pansement nom masculin

bande, adhésif, agglutinatif, bandage, bandelette, charpie, compresse, coton, gaze, linge, ouate

remède, baume

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le pansement fut très douloureux, car la balle s'était incrustée dans les os, au point où le haut du bras se joint à la clavicule.Jean-Baptiste de Marbot (1782-1854)
Après un pansement assez douloureux, le duc voulut faire honneur au praticien et le reconduire jusqu'aux escaliers.Jules Rostaing (1824-?)
Dès lors elle eut, chaque semaine, son « jour de pansement », journée complète, commencée aux premières heures, à peine interrompue au moment du repas qu'elle venait prendre avec son mari.Léon de Tinseau (1842-1921)
Mille furent consacrés à porter des munitions, mille aux ambulances et aux vivres, et on construisit des caisses pour renfermer les munitions, les objets de pansement et les vivres.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Un domestique descendit du siège, portant une caisse contenant, à tout hasard, les instruments nécessaires à une opération, et tout ce qui pouvait servir au pansement.Georges Ohnet (1848-1918)
Le comte, qui se méfiait un peu de leur habileté, s'y opposa fortement, et soutint avec un courage inouï et le pansement, qui fut très-douloureux, et l'arrêt qu'on lui prononça.Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Il avait oublié jusqu'à cette vivante tendresse dont le contact lui avait été cependant comme un pansement frais sur une blessure.René Boylesve (1867-1926)
Et, satisfait de son pansement, il regarda le blessé, lui tenant le pouls, comme aurait pu faire un vrai médecin.Wenceslas-Eugène Dick (1848-1919)
Ganteaume, après avoir aidé à un premier pansement sommaire, est parti, je ne sais où, chercher le médecin.Paul Arène (1843-1896)
Je voulus, en ce moment, donner un dérivatif à l'état d'exaltation où je le voyais et procéder au pansement de sa blessure.Paul Bourget (1852-1935)
Pour faciliter le premier pansement appliqué à ses plaies, il s'était dépouillé de son uniforme.Eugène Sue (1804-1857)
Car, si c’est le cas, j’ai un peu l’impression que l’on tente de réparer une artère endommagée avec un pansement : c’est insuffisant et trop tard.Europarl
Il ne sentait plus la brûlure de son pied : un pansement habile, quelques heures d'absolu repos en avaient calmé la fièvre.Émile Zola (1840-1902)
Je soutiens que c'était une mauvaise idée à la base et que sa simplification revient à appliquer un pansement plutôt qu'à y remédier.Europarl
Il faudra que je demande un de ces messieurs pour me le tenir ; qu'est-ce que ça va être pour le pansement ?...René Boylesve (1867-1926)
On mit quelques morceaux de sucre enlevés aux fourmis, dans une portion du vin qui avait servi à mon pansement, et je l'avalai ; ensuite on m'exhorta à prendre patience.Denis Diderot (1713-1784)
Le docteur venait sans doute de sortir, car une odeur d'acide phénique remplissait la chambre, comme après un pansement.Paul Bourget (1852-1935)
Mais les forces obscures qui, par moments, soulèvent les pavés des capitales, trouvent aujourd'hui un emploi régulier dans des corvées de quartier, le pansement des chevaux et le sentiment patriotique.Anatole France (1844-1924)
Mettre ensuite la plaie à l'abri de l'air, au moyen d'un pansement propre et de préférence aseptique.Félix Chapuis (1853-?)
C'était l'heure attendue, l'heure du pansement, qui seule amenait un peu de calme, aérait les lits, délassait les corps raidis à la longue dans la même position.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PANCEMENT » s. m.

Soin qu'on prend d'un malade, ou d'un blessé pour le guerir. On donne aux accusateurs & complaignants en Justice des provisions alimentaires pour leurs pancements & medicaments. Ce malade est mort faute de bon pancement, ou autrement.
 
PANCEMENT, se dit aussi à l'égard des chevaux, mulets, &c. Le pancement de la main est necessaire à un cheval, à un mulet, pour les entretenir en bon état.
Le mot du jour Infirmière, infirmier Infirmière, infirmier

Il faut la fermeté et la solidité des infirmières et des infirmiers pour soutenir la fragilité des infirmes.

Aurore Vincenti 12/05/2020