barbeau

 

définitions

barbeau ​​​ nom masculin

Poisson d'eau douce, à barbillons, à chair estimée.syn. (régional) barbot ​​​ .
familier, vieux Souteneur. ➙ maquereau.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Marc portait le pantalon et l'habit bleu barbeau, exclusivement réservés, par l'usage, aux fonctions qu'il remplissait.Émile Souvestre (1806-1854)
Un habit bleu-barbeau me fut secrètement confectionné tant bien que mal.Honoré de Balzac (1799-1850)
Ces fleurs simples, ce sont le barbeau des champs, et la hâtive pâquerette, la marguerite des prés.Étienne Pivert de Senancour (1770-1846)
L'homme d'affaires en cela perçait trop sous l'habit bleu-barbeau du commis-voyageur de l'hymen.Émile Gaboriau (1832-1873)
Il portait l'habit bleu barbeau ; la culotte claire, le gilet de piqué blanc avec des effilés ; il avait la démarche lente et assurée.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Alors, en route, la soutane du recteur était souvent bien malmenée par le vent de mer, et les basques de l'habit bleu-barbeau du chevalier s'éployaient éperdument au souffle des bois.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Il portait l'habit bleu-barbeau, le gilet blanc, la culotte et les bas de soie, des souliers à boucles d'or, des gants de soie noire.Honoré de Balzac (1799-1850)
La terre étant très mobile et sablonneuse, il suffit d'un bon labour à la charrue ; et on plante dans le sillon, soit à bouture, soit à barbeau.Ernest Michel (1837-1896)
Après le barbeau, ma mère apporta un beau plat d'oronges cuites sur le gril avec de l'huile fine et un petit hachis dedans.Eugène Le Roy (1836-1907)
Le barbeau est la fleur de la vie rurale.Étienne Pivert de Senancour (1770-1846)
Habituellement vêtu d'un habit bleu-barbeau, il prenait chaque jour un gilet de piqué blanc, sous lequel fluctuait son ventre proéminent, qui faisait rebondir une lourde chaîne d'or garnie de breloques.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Toujours rasé, frisé et poudré avec soin, il portait ordinairement un habit bleu barbeau foncé, des pantalons gris clair et des bottes à la hussarde.Étienne-Jean Delécluze (1781-1863)
C'est lui qui usera le dernier des habits bleu-barbeau, à boutons d'or ciselé, à basques longues et effilées.Émile Gaboriau (1832-1873)
Quant aux hommes, ils avaient généralement l'habit bleu barbeau à boutons d'or, sauf le gendarme, agrafé dans une redingote longue dite demi-solde.Paul Féval (1816-1887)
Il portait, par-dessus son habit bleu-barbeau, une douillette de couleur claire, doublée de satin blanc, il avait des gants paille.Émile Gaboriau (1832-1873)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BARBEAU » s. m.

Poisson d'eau douce qui est de la figure des carpes, mais molasse & peu estimé. Les oeufs de barbeau sont venimeux & dangereux, à ce que dit Matthiole : & en effet ils desvoyent l'estomac par haut & par bas. Sa chair est blanche, molle & flegmatique, & il n'est bon que quand il est vieux. On l'appelloit autrefois bar : d'où vient que les armes de Bar se blasonnent encore par deux bars adossez, qui sont des barbeaux. On l'appelle en Latin mugil fluviatilis. Ausone le nomme barbus. Il est ainsi nommé à cause de ses barbes. A Bordeaux on l'appelle surmulet, & quelques-uns tiennent que c'est le mullus des Anciens.
 
BARBEAU, est aussi une petite fleur bleuë qui croist dans les bleds, dont les enfants se font des couronnes & des escharpes par le moyen de leurs queuës, qu'ils entrelacent.
Vidéos Quand un humoriste promeut la langue française... Quand un humoriste promeut la langue française...

L’humoriste Karim Duval s’est prêté au jeu du dico : découvrez ses définitions hautes en couleur dans une mini-série réalisée à l’occasion de la sortie du site Dico en ligne Le Robert.

25/05/2020