bateleur

 

définitions

bateleur ​​​ , bateleuse ​​​ nom

vieilli Personne qui fait des tours d'acrobatie, d'escamotage, sur les places publiques, dans les foires. ➙ saltimbanque.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Au lieu de redoubler la colère du bateleur, elle le fit éclater d'un long rire méprisant.Eugène Chavette (1827-1902)
Hier j'étais un bateleur, aujourd'hui je suis un lord.Victor Hugo (1802-1885)
Il l'appelle aussi farceur, bateleur, parce qu'à sa vue le pic tournait rapidement.Jules Michelet (1798-1874)
N'était-il pas, lui bateleur, au-dessous de ce qui est au-dessous ?Victor Hugo (1802-1885)
Vous voyez un bateleur abandonner sa fille, son unique joie, de peur de lui nuire en quelque chose.Hippolyte Taine (1828-1893)
Etrange favori, vraiment, qui semblait né pour grimacer à la parade d'un bateleur !Élémir Bourges (1852-1925)
C'était un bateleur dentiste en tournée, qui offrait au public des râteliers complets, des opiats, des poudres et des élixirs.Victor Hugo (1802-1885)
Ceux-ci, rassurés, reprirent leur marche et firent quelques pas au devant du bateleur, demeurant cependant, par prudence, à une certaine distance de lui et de son ours.Eugène Sue (1804-1857)
La sottise des animaux qui décernent la couronne aux talens d'un bateleur, devrait être punie par quelque catastrophe, et il ne leur en arrive aucun mal.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Ursus était un misanthrope, et, pour souligner sa misanthropie, il s'était fait bateleur.Victor Hugo (1802-1885)
Ce soir, il n'y aura plus une seule baraque de bateleur sur cette place.Victor Hugo (1802-1885)
Il faut s'entendre : ces distinctions n'ont pas pour but de travestir notre homme en bateleur.Francis Chevassu (1861-1918)
Depuis quelques jours, je m'étais rencontré dans le même cabaret avec un bateleur et sa femme, qui faisaient voir les marionnettes en plein vent.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
L'ancien bateleur devint muet ; mais il était trop tard.Paul Féval (1816-1887)
Prenez-moi tel que je suis, un pauvre homme, un innocent, un conteur, un bateleur.Jules Janin (1804-1874)
Après la pantomime, venait un bateleur qui exécutait des tours d'adresse et d'escamotage.Paul de La Gironière (1797-1862)
C'était un malheureux pas tout à fait lettré, pas tout à fait ignorant, qui avait été bateleur dans les foires et écrivain public.Victor Hugo (1802-1885)
Puis se tordant et se roulant sur le sofa, il accompagna cette fois ses cris inhumains d'une série de sauts de carpe à désespérer un bateleur.Eugène Sue (1804-1857)
De plus ce bateleur misanthrope, soit pour se compliquer, soit pour se compléter, était médecin.Victor Hugo (1802-1885)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BASTELEUR, EUSE » s. m. & f.

Charlatan, Danseur de corde, Bouffon. Il se dit de toute autre sorte de gens qui amassent le peuple pour le divertir, en faisant des sauts, des danses, & des tours de passe-passe. Ce mot, selon Saumaise, vient de batalator, qui signifie, Celuy qui en public fait plusieurs tours surprenants avec les armes. Guyet le derive de bastel, qui a été dit de bastum pour un échafaut de bois, comme qui diroit, Qui monte sur le theatre. D'autres le derivent de baste, vieux mot Gaulois signifiant tromperie. Nicod le derive du Grec battologos, qui signifie hableur, qui dit des choses vaines & frivoles. On le peut faire venir de balatro.
Les mots croisés du Robert Les mots croisés de la musique Les mots croisés de la musique

Testez vos talents de cruciverbiste avec cette grille exclusive consacrée à la musique ! Niveau standard.

11/05/2020