batelier

 

définitions

batelier ​​​ , batelière ​​​ nom

Personne dont le métier est de conduire un bateau sur les rivières et canaux. ➙ marinier. —  Passeur, sur une rivière.
 

synonymes

batelier, batelière nom

marinier, gondolier, passeur, nocher (poétique), nautonier (poétique)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'est au moment d'aborder à cette grotte que j'appris votre absence du manoir ; mais vous deviez revenir le lendemain, au dire du batelier.George Sand (1804-1876)
Que de fois, masqué comme un jeune batelier, entouré de mes compagnons, gais et nobles comme moi, nous nous plaisions à lutter sur ces flots d'enjouement et de bonne grâce !George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Nous fîmes quelques reproches à notre batelier d'avoir attendu si tard à nous raconter un fait aussi peu rassurant ; mais il nous répondit avec une naïveté charmante.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
L'étrange batelier s'assit d'un air sombre, se remit à ramer et ne fit plus de mauvais tours ce jour là.Charles Dickens (1812-1870), traduction Amédée Pichot (1795-1877)
Il m'apprit que son père était batelier et qu'il faisait tous les ans partie de la procession du lord maire avec un chapeau de velours noir sur la tête.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Mon impatience ne me permit pas de consacrer un quart d'heure à parlementer avec un batelier.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Mais il avait oublié (avec intention sans doute) de payer le pauvre batelier désappointé qui se mit à crier, donnant les passagers à tous les diables.Bathild Bouniol (1815-1877)
Carl se mit en marche, le cœur triste, après avoir ordonné au batelier de le suivre.Charles Dickens (1812-1870), traduction Amédée Pichot (1795-1877)
À la fin il se décida à gagner la ville, et il n'entendit plus jamais parler du batelier.Charles Dickens (1812-1870), traduction Amédée Pichot (1795-1877)
Je ne sais pas si tu avais dit à ce batelier de ne pas nous perdre de vue ; mais c'était bien inutile, va !George Sand (1804-1876)
Ayez un bon batelier et donnez-lui un message oral, une lettre ouverte, une grande somme d'argent, un meuble précieux !Nicolaas Beets (1814-1903), traduction Léon Wocquier (1821-1864)
Quelquefois cependant le bateau s'arrête, le signal se fait, le batelier du débarcadère se détache, va au dampfschiff, et en vient avec un, deux, trois voyageurs.Victor Hugo (1802-1885)
J'entre dans un petit bateau, le batelier me conduit au canot et, avant qu'il en fût assez près, je m'élançai.Roustam (1780-1845)
Par le lac, comme d'habitude, un batelier m'amena à la pointe du promontoire et, sans rencontrer personne, je montai par le jardin, jusqu'à la maison.Judith Gautier (1845-1917)
Toutefois, après une demi-heure d'efforts, le batelier eut installé dans le bac le tarentass et les trois chevaux.Jules Verne (1828-1905)
Et le batelier se met à ramer de mauvaise humeur ; le moine ne paie jamais son passage.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Thérèse vit qu'il fallait le distraire jusqu'au dernier moment, et elle demanda au batelier ce qu'il y avait encore à voir dans la baie.George Sand (1804-1876)
D'après l'avis du batelier, et aussi vu la frayeur de ma compagne, nous rebroussâmes chemin.Élisabeth Vigée-Lebrun (1755-1842)
Alors elle s'en alla tranquillement, la sauvagesse, en gardant aux lèvres, à l'adresse du batelier, son sourire de brute.Pierre Loti (1850-1923)
Le vieux batelier, la main sur ses yeux, regardait le point noir prêt à disparaître pour toujours.Léon de Tinseau (1842-1921)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BATELIER, IERE » s. m. & f.

Celuy qui conduit un bateau. Il se dit plus particulierement de ceux qui menent des bateaux pour passer les rivieres : les autres s'appellent Mariniers. A Lyon ce sont des femmes qui sont Batelieres.
Le mot du jour Mots bleus Mots bleus

Des mots bleus, comme le bleu de ses yeux. Un bleu comme on en voit en Belgique où « être bleu de quelqu’un » c’est en être fou amoureux, au-delà des mots.

Aurore Vincenti 20/04/2020